Selon une étude menée par Havas, le divertissement est aujourd’hui perçu comme un besoin vital pour plus de 80% des personnes interrogées…



Au début de l’année 2019, le Groupe Havas a travaillé en partenariat avec les Cannes Lions afin d’explorer les évolutions majeures qui transforment la façon dont les consommateurs appréhendent l’entertainment.

L’étude repose sur les attitudes et les comportements de 17 411 personnes âgées de 13 ans et plus dans 37 pays, en se focalisant sur les prosumers, consommateurs les plus en avance et créateurs des tendances de marché, qu’Havas suit depuis plus de 15 ans.

« Le digital a révolutionné l’entertainment. Les consommateurs ont placé l’entertainment au centre de leurs existences, plutôt que de le reléguer en marge de leurs vies. Et en tant que leader dans ce domaine, cela nous donne une très grande responsabilité.

Notre rôle aujourd’hui est de donner de la valeur à l’entertainment, et je suis frappé par le fait que cette étude révèle que 83% des personnes aujourd’hui considèrent l’entertainment comme un élément vital dans leur vie. Une bonne nouvelle pour notre industrie. » déclare Yannick Bolloré, Président du Conseil de Surveillance de Vivendi et CEO d’Havas.


Le divertissement : un besoin vital 

Les prosumers ne voient plus le divertissement comme superficiel : 83% d’entre eux le considèrent comme un besoin vital ; chiffre à comparer avec une étude antérieure où 64% disaient prêter attention aux questions de santé.

Cela signifie-t-il que le droit au divertissement doit être inscrit dans la Déclaration universelle des droits de l’homme ? 

Tous « addicts » au divertissement

Six prosumers sur dix admettent qu’ils ne peuvent rester tranquilles sans consommer de contenu, tandis que 56% sont prêts à sacrifier leur sommeil pour regarder une série qu’ils aiment.

Près de 4 sur 10 affirment qu’ils ne pourraient pas vivre sans Netflix ; alors même que la marque n’existait pas pour eux il y a 5 ou 6 ans !

Donnez-m’en plus !

Plus nous consommons du divertissement, plus nous en voulons dans tous les aspects de notre vie.

Quelques 6 prosumers sur 10 souhaitent que nos systèmes éducatifs et nos lieux de travail, ainsi que nos hôpitaux et maisons de retraite, soient plus divertissants.

La valeur du divertissement

Si nous avons besoin de distractions et d’évasions temporaires, nous attachons également beaucoup d’importance au divertissement qui a une valeur transformative : 93% des prosumers considèrent que la valeur du divertissement réside dans son impact sur le long terme.

Cet impact repose sur l’émancipation personnelle et l’éducation obtenues grâce au divertissement (pour presque 9 prosumers sur 10) mais également sur la représentation de nos cultures locales.

78% des prosumers sont d’accord sur le fait que les plateformes de divertissement mondiales doivent promouvoir du contenu local dans leur langue et 81% d’entre eux disent qu’il est important que les artistes fassent la promotion de leur culture nationale.

Nous subissons aussi la pression du divertissement

Les jeunes, en particulier, se sentent obligés de participer à la culture du divertissement, à la fois en tant que consommateurs et créateurs.

Parmi les répondants âgés de 13 à 17 ans, 55% estiment qu’ils doivent constamment être divertissants pour leurs amis et leur famille, et 43% se sentent obligés de faire de leur vie un divertissement sur les réseaux sociaux.

Commentant les résultats de cette étude, Marianne Hurstel, CSO d’Havas Creative Worldwide et Vice-Présidente de BETC, déclare :

« Cette étude nous a fourni un aperçu surprenant et puissant de ce qui rend le divertissement important pour les consommateurs : non seulement il doit créer une excitation instantanée, mais il doit également éduquer, émanciper les personnes et les aider à devenir meilleures. Et près de la moitié des prosumers seraient prêts à payer plus pour un divertissement qui irait dans ce sens. »


 

NB : Le 20 juin 2019, au Festival des Cannes Lions, l’acteur, réalisateur, producteur et musicien Jeff Goldblum rejoindra Stéphane Xiberras, Président et Directeur de la Création de BETC, pour parler de ces nouvelles tendances du divertissement et ce qu’elles impliquent.


 

# à lire aussi...

Quels sont les profils marketing les plus recherchés ?

Quelles sont les compétences marketing les plus prisées des recruteurs, quels métiers…

Digital : Les gains de productivité plafonnent …

Alors que toutes les entreprises misent aujourd’hui sur la fameuse transformation numérique…

Le e-commerce français sur un petit nuage…

Croissance, emploi, innovation, international : tous les voyants semblent être au vert…

Expérience Client : Les entreprises ont du mal à suivre…

Selon une étude mondiale, les entreprises peinent à satisfaire les attentes des consommateurs. Le…