75% des dirigeants estiment que leur entreprise pourrait disparaître d’ici 2025, si elle ne parvenait pas à déployer l’intelligence artificielle, selon une récente étude publiée par Accenture…





Accenture publie une étude « AI: Built to Scale », menée auprès de 1 500 cadres dirigeants de 16 secteurs d’activité différents, sur la manière dont les entreprises déploient l’intelligence artificielle (IA) au sein de leur organisation.

Selon cette étude, les trois quarts des dirigeants estiment que leur entreprise pourrait disparaître d’ici 2025 si les expérimentations de l’IA ne débouchent pas sur son déploiement à l’échelle de l’ensemble de l’organisation.




Objectif premier : rattraper le retard…


Alors que 84% des dirigeants estiment que la réussite de leur stratégie d’entreprise sera conditionnée à un déploiement massif de l’IA, seulement 16% d’entre eux disent avoir déjà basculé de la simple expérimentation à la mise en place d’une organisation dotée de puissantes capacités d’IA.

Il s’avère que ce groupe restreint obtient un retour sur investissement près de trois fois supérieur à celui de ses homologues moins performants en matière d’IA.

La réussite de ces entreprises plus performantes repose sur trois éléments clés :

  • une solide base de données,
  • des multiples équipes d’IA dédiées,
  • un déploiement stratégique de l’IA à l’échelle de toute l’organisation et mené par la Direction.


Ces entreprises démontrent leur engagement par un niveau de déploiement de l’IA beaucoup plus élevé, en conduisant presque deux fois plus de projets pilotes que les autres.

Toutefois, cela n’implique pas nécessairement des dépenses plus importantes et ces organisations déclarent de manière générale des niveaux d’investissements inférieurs à ceux des entreprises les moins performantes pour la mise en œuvre de l’IA (projets pilotes et déploiements à grande échelle).

« Il est clair que les entreprises sont conscientes de l’importance stratégique de développer l’IA, non seulement pour croître, comme pour rester compétitives.

Cependant, la grande majorité d’entre elles ne sait pas encore comment déployer l’IA de manière à générer les meilleurs retours sur investissement et à accroître leur agilité.

Ce que nous avons constaté chez nos clients, c’est qu’il faut commencer par l’essentiel : les bonnes données, la bonne stratégie, les bonnes personnes et la bonne organisation, sous le leadership direct de la direction ».

explique Cédric Vatier, directeur exécutif d’Accenture Strategy en France et au Benelux. 



La data au cœur des projets d’IA


La majorité des entreprises (95%) convient de l’importance des données comme fondement du développement de l’IA, mais les plus performantes s’avèrent plus déterminées et volontaristes : ces dernières veillent à disposer de données à la fois exactes et pertinentes sur lesquelles fonder leurs investissements.

Elles sont par ailleurs plus aptes à structurer et à gérer ces données ; 61% d’entre elles disposent d’un vaste ensemble de données précises et plus des deux tiers (67%) intègrent efficacement les ensembles de données internes et externes.

Au-delà de leur capacité à récolter les informations pertinentes à partir des bons ensembles de données, en utilisant les outils adéquats, la plupart des entreprises les plus performantes (71%) ont clairement défini une stratégie et un modèle opérationnel en matière d’IA, dès le départ, pour encadrer leurs efforts de déploiement.

En outre, plus des deux tiers (67%) ont mis en place des processus opérationnels flexibles et intègrent les applications d’IA dans un écosystème plus large, ce qui leur procure l’agilité nécessaire à une croissance durable.


« Ce lien entre stratégie et succès peut sembler logique, mais la détermination dans le déploiement de l’IA est ce qui distingue vraiment les entreprises les plus performantes.

Le fait de définir précisément la problématique à résoudre aide à déterminer les moyens les plus efficaces pour atteindre cet objectif.

Par exemple, dans ces entreprises, nous comptabilisons moins de tests d’agents conversationnels pour voir s’ils fonctionnent dans leur environnement spécifique, et une plus grande importance est donnée à la réflexion stratégique préliminaire, pour déterminer s’il s’agit bien de l’outil d’intelligence artificielle le plus approprié dans un premier temps ».

 déclare Patrick Darmon, directeur exécutif d’Accenture Applied Intelligence pour la France et le Benelux.



Travail d’équipe(s)

Cette approche stratégique est renforcée par une autre particularité des entreprises les plus performantes, à savoir le fait de réunir les talents clés pour générer des résultats.

Au lieu de compter sur un seul « champion de l’IA », 92% ont fait le choix de constituer des équipes multidisciplinaires réparties à travers toute leur organisation.

Cette approche inter-fonctionnelle permet également d’assurer une diversité des points de vue et des raisonnements qui, en plus de constituer un avantage concret lorsqu’il s’agit de réfléchir à des considérations telles que l’IA responsable, peut également maximiser la valeur qu’une entreprise tire de ses déploiements en IA.





À propos de l’étude
Dans le cadre de cette étude, Accenture a interrogé 1 500 cadres supérieurs d’entreprises réalisant un chiffre d’affaires supérieur à 1 milliard de dollars US dans 12 pays à travers le monde, dans 16 secteurs d’activités, dans le but de découvrir les facteurs de succès du déploiement de l’IA. L’enquête a été menée en juillet et août 2019.


# à lire aussi...

Protection des données: les marques n’ont plus le droit à l’erreur…

Selon une étude mondiale, la grande majorité des consommateurs tiennent les entreprises…

Nos données seront bientôt stockées dans l’espace

Solution radicale pour limiter le vol de données: une start-up projette de…

Connaissance client : quand les données ne suffisent plus…

Malgré la multiplication des données disponibles, seules 2 entreprises sur 10 considèrent…