Infographie | Où en est le paiement mobile en France ?

Après des débuts timides, le paiement mobile progresse de 20 points en deux ans : 1 Français sur 2 se déclare prêt à l’adopter...


La solution de paiement mobile française Paylib a réalisé avec Kantar son baromètre annuel sur le sur le marché du paiement mobile en France.

Enjeu : décrypter la manière dont les Français utilisent les différentes solutions à leur disposition, qu’il s’agisse de payer avec son smartphone en magasin (sans contact), ou d’envoyer de l’argent à des proches vers leur numéro de mobile.

Réalisé chaque année depuis 2018, ce baromètre met en exergue à la fois l’évolution de ces usages et leur intention d’adoption par les Français ces prochains mois.

La tendance est claire : après des débuts timides, les Français, tous âges confondus, affichent désormais une appétence grandissante pour payer avec leur téléphone dans les situations du quotidien.

Même si les idées reçues, notamment sur le volet sécurité, ont la vie dure.

En effet, malgré un taux de fraude sur le paiement mobile maîtrisé – à savoir 0,02%, identique à celui du paiement par carte sans contact en magasin – la persistance d’idées reçues sur la sécurité confirme qu’un important travail de réassurance reste à faire auprès des consommateurs…




Les principaux enseignements à retenir sur le marché du paiement mobile en France


  • L’utilisation du paiement mobile a encore nettement progressé cette année (38% vs 18% en 2018).
  • 1 Français sur 2 (49%) compte utiliser à l’avenir le paiement mobile en magasin sans contact et 42% se déclarent intéressés par le transfert d’argent via mobile.
  • Si les jeunes restent encore les premiers utilisateurs, les plus de 55 ans enregistrent la hausse la plus forte cette année.
  • Plus d’1 Français sur 2 (55%) a confiance dans les solutions de paiement mobile.
  • Néanmoins persiste une inquiétude en matière de sécurité qui reste le principal frein à l’utilisation et ce auprès de toutes les tranches d’âge.
  • Les acteurs bancaires sont ceux qui bénéficient de la confiance des Français (56%), largement devant les GAFA (19%).








Méthodologie

Etude réalisée du 11 au 18 janvier 2021 auprès d’un échantillon de 1000 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Les interviews ont été réalisées via le Panel Online LSR.