Dans le secteur du marketing, on estime que la durée de vie moyenne d’une compétence technique est d’environ 18 mois. Dans ce contexte, les recruteurs accordent de plus en plus d’intérêt aux soft skills, ces compétences comportementales qui font désormais toute la différence…



Créativité, flexibilité, esprit d’équipe ou encore capacité à prendre des décisions… Autant de compétences qui ne figurent pas sur un diplôme mais qui font souvent toute la différence dans le monde du travail.

Le CMIT (le club des marketeurs in tech) présente dans cette infographie les soft skills du secteur du marketing B2B tech en France.


L’humain prend le pas sur la compétence technique

Il existe 50 000 compétences dans le monde. 57 % des dirigeants affirment que les soft skills sont plus critiques pour leurs activités que les hard skills.

La personnalité d’un candidat devient un critère décisif d’embauche, surpassant les hard skills, les compétences techniques. 

Les temps changent, la durée de vie moyenne d’une compétence technologique est maintenant d’environ 18 mois. Les compétences dites « techniques » cèdent donc le pas petit à petit aux compétences humaines et interpersonnelles.

Les softs skills sont des caractéristiques qui permettent d’interagir de manière efficace et harmonieuse avec d’autres personnes, ce sont des compétences qui relèvent plus de la personnalité.


« Les personnes interrogées dans le cadre de cette étude nous ont fait part de leurs difficultés croissantes à recruter, puisqu’ils jonglent en permanence entre les hard & soft skills des candidats.

Le digital a clairement changé la manière de recruter dans le marketing, au-delà des 1er critères (agilité,  relationnel, anglais…) et pour des missions clés : accroître la notoriété, développer le business, fidéliser et retenir les clients.

Il ne s’agit plus uniquement de délivrer, il faut aujourd’hui se mouvoir dans des organisations de plus en plus complexes. » 

Laurent Garnier Associé chez Solantis





Favoriser le travail d’équipe avant tout


De façon générale, les soft skills les plus recherchées sont celles qui vont permettre de créer des interactions dans les équipes pour favoriser la communication. 

Les soft skills permettent de replacer l’humain au cœur de la stratégie de recrutement.

« Jusqu’à aujourd’hui, les compétences techniques permettaient de sélectionner les meilleurs marketeurs, ce n’est plus la norme.

Dans une phase de recrutement ou de promotion interne, les compétences techniques (hard skills) ne suffisent plus à distinguer les candidats, dans ce contexte, les soft skills prennent toute leur importance.

Elles font office de nouveau différenciateur. »

Jean-Denis Garo Président du CMIT





# à lire aussi...

IA: la poule aux œufs d’or des MarTech…

Depuis 2014, 11 milliards de dollars ont été investis dans des sociétés…

Facebook toujours plus rentable malgré les critiques

Désinformation, respect de la vie privée, situation de monopole… Les critiques pleuvent…

Quand l’innovation écorne l’image de marque…

Automatisation, social media, IA, CX… Aujourd’hui, les marques se sont lancées dans…