Surfer sur le Net, acheter sur un site Web, remplir un formulaire en ligne… Autant d’actions qui font partie désormais de notre quotidien mais qui peuvent être vécues comme un véritable un calvaire par certains. Un mal baptisé illectronisme, qui est au numérique ce que l’illettrisme est à la langue française. 

Selon une étude CSA, près d’un quart des Français (23%) sont concernés, un taux qui s’élève même à 57% chez les plus de 70 ans …

 

Bien que le numérique représente un formidable progrès, il peut aussi être discriminatoire, notamment pour les personnes qui ne savent pas utiliser Internet.

Tout comme l’illettrisme empêche de s’exprimer à l’écrit, l’illectronisme exclut des modes de communication modernes. C’est la raison pour laquelle le SPS (Syndicat de la Presse Sociale) a commandé une enquête à l’Institut CSA afin d’avoir des chiffres concrets pour” sensibiliser les pouvoirs publics et les acteurs de la formation professionnelle à ce nouveau problème“.

 

Une nouvelle forme de fracture sociale

Si quasiment 9 personnes sur 10 possèdent une connexion internet et un équipement leur permettant de s’y rendre (téléphone, ordinateur, tablette), utilisés majoritairement pour rechercher une information ou envoyer un mail, 16% ne vont jamais ou moins d’une fois par semaine sur internet, et 7% trouvent la navigation difficile.

Selon l’étude du CSA, 23 % des Français, soit 11 millions de personnes, disent ne pas être « à l’aise avec le numérique ».

Près d’un tiers des Français a déjà renoncé à entreprendre des démarches parce qu’il fallait utiliser Internet (emploi, administratif, formation). Et 7 % trouvent même « difficile » le simple fait de naviguer sur des sites Web.

 

« C’est le symbole d’une nouvelle forme de fracture sociale, s’inquiète Philippe Marchal, président du SPS.

Se sentir perdu quand il s’agit d’acheter un produit ou un voyage sur un site marchand peut être rapidement résolu en allant dans un « vrai » magasin ou une agence de voyage, précise-t-il, mais, buter sur des démarches plus essentielles est beaucoup plus handicapant. C’est le cas pour les papiers administratifs qui sont de plus en plus uniquement accessibles en ligne. »

 

 

Les seniors en décalage?

Parmi ceux qui n’utilisent jamais Internet, 42% trouvent cela trop compliqué, 34% n’ont pas confiance dans la protection de leurs données personnelles, mais la grande majorité (70%) invoque, possiblement conjointement, un manque d’intérêt.

Les personnes âgées sont logiquement les plus touchées : 57 % des plus de 70 ans éprouvent des difficultés face au numérique.

 

 

Par ailleurs, près d’un tiers des seniors (31%), que l’étude nomme “abandonnistes“, déclarent avoir déjà renoncé, dans les douze derniers mois, à faire quelque chose parce qu’il fallait utiliser Internet.

Ces personnes, qui se retrouvent dans toutes les catégories de la population (de façon équivalente quels que soient le sexe, la catégorie socio-professionnelle, en ville ou à la campagne…), disent renoncer principalement à une démarche liée aux loisirs (55%), mais aussi à des démarches administratives (39%).

De plus, la moitié des “abandonnistes” déclarent avoir déjà ressenti une sensation de décalage” avec leur entourage dans l’utilisation de technologies “au point de se sentir seul.

Plus d’un sur deux déclare souhaiter “progresser“, et la même proportion cherche à se faire aider, la plupart du temps par un membre de sa famille.

 

 


Cette étude a été réalisée en février 2018 par téléphone, auprès de 1.011 Français représentatifs de la population et d’un panel spécifique de personnes âgées de 70 ans et plus (368 au total).

 

# à lire aussi...

Transformation Digitale : Les entreprises sont à la peine…

87% des entreprises françaises seraient en difficulté pour mener à bien leur…

Internet: les chiffres-clés en 2019

Nombre d’internautes en France et dans le monde, applications mobiles et réseaux…

Vidéo et e-sport : les grands gagnants du divertissement digital

L’accès aux vidéos est devenu l’attrait numéro 1 du web. 93% des…

Regards croisés sur le phygital

Figure d’épouvantail du retail, Amazon focalise l’attention des acteurs du secteur toujours…

Quelle place pour le DirCom aujourd’hui ?

Si la communication tient une place de plus en plus importante au…