Connect with us

Vous cherchez quelque chose en particulier ?

Data

En France, la moitié des entreprises est déjà passée au Big Data

Selon une étude d’IDC, 51% des entreprises françaises auraient déjà lancé un projet d’exploitation du Big Data, soit 7 fois plus qu’en 2012. Selon le cabinet d’études, ce marché, en croissance de +24% cette année, pèse désormais 445 millions d’euros en France…

 

En 2014, IDC évaluait la taille du marché du Big Data en France à 285 millions d’euros.

Deux ans plus tard, l’engouement des sociétés françaises pour le potentiel offert par les mégadonnées ne s’est pas démenti puisque le cabinet estime qu’il devrait atteindre 445 millions d’euros cette année (+24% sur un an).

 

1 entreprise sur 2 s’est déjà lancée

D’après l’enquête menée par IDC auprès de 100 sociétés de plus de 1000 personnes, 39% disposent désormais d’un projet en production et ce chiffre passe à 51% lorsque l’on y intègre les projets en cours de développement sur 2016.

 

big-data-idc1

 

Avec un volume de données numériques qui augmente de façon exponentielle, l’analyse des données à grande échelle s’est donc imposée comme un sujet central dans de nombreuses entreprises françaises qui sont, pour une fois, plutôt parmi les pionnières du secteur.

En effet, en termes d’adoption, l’étude souligne que “la France fait partie des pays les plus avancés en Europe de l’Ouest“, faisant ainsi jeu égal avec le Royaume-Uni, et surpassant l’Allemagne.

Les secteurs les plus matures sont, d’après l’enquête, l’industrie et les services avec respectivement 68% et 61% d’entreprises dotées d’une solution Big Data en production. Dans le secteur public, cette part chute en revanche à 25%…

 

Objectif premier : la connaissance client

Pour les entreprises françaises, le premier cas d’usage du Big Data, quel que soit le secteur d’activité, porte sur la connaissance client, ou “vision à 360 du client“.

big-data-idc2

L’enquête révèle que la connaissance et l’expérience client est le premier domaine pour lequel le Big Data génère des bénéfices métiers importants, pour 53% des acteurs interrogés” écrit IDC.

Viennent ensuite “l’excellence opérationnelle” et la sécurité (gestion des risques, prévention de la fraude…).

 

Des projets disparates et une forte marge de progression

Autre enseignement de cette étude : tous les projets ne se ressemblent pas, notamment lorsqu’il s’agit d’organisation ou de budgets associés.

Si 51% des répondants déclarent avoir une stratégie globale sur leur projets Big Data, ils sont encore 20% à n’avoir aucune stratégie et à mener des initiatives isolées.

Et tous les projets ne disposent pas systématiquement d’un budget spécifique. Parmi les entreprises entrées en production ou prévoyant de le faire, seules 44% “ont mis en place des budgets véritablement pilotés “.

Et les entreprises françaises semblent encore loin d’exploiter tout le potentiel du Big Data, puisque seules 40% des données disponibles en interne sont réellement analysées aujourd’hui.

Seules 14% des sociétés sont jugées par IDC comme visionnaires sur le Big Data, tandis que 11% des entreprises françaises sont même considérées par le cabinet d’études comme étant en retard sur le sujet.

Cela laisse donc encore d’énormes marges de progression dans les années à venir…

 

 

Social Media

Une nouvelle étude revient sur l'usage des réseaux sociaux par les jeunes français et sur la façon dont ils en maîtrisent parfaitement les codes.

e-Commerce

Le e-commerce transfrontalier ne cesse de croître depuis le début de la pandémie de covid et cette croissance profite plus que jamais aux mastodontes...

# A lire aussi ...

Data

Une hirondelle suffit-elle toujours à faire le printemps ? C’est peut-être la question principale que l’on se pose lorsque l’on parle de signaux faibles.

Data

Face au tsunami de data qu'elles doivent aujourd'hui traiter, les entreprises semblent de plus en plus désemparées

Data

La masse de données disponible est aujourd'hui telle que les entreprises vont rapidement devoir se tourner vers l'IA pour pouvoir les exploiter

Avis d'expert

Les Dark Data sont un actif souvent oublié, négligé et probablement l'une des plus grandes ressources inexploitées par les entreprises dans le monde aujourd'hui.

Publicité