Quelles sont les solutions à privilégier en 2020 pour optimiser les ventes de son site e-commerce ?

Kantar et Webloyalty se sont penchés sur la question au travers d’une étude effectuée auprès de responsables et décideurs de sites e-commerce français…





La diversification de l’offre, 1er levier de croissance pour les e-commerçants

D’après l’étude Kantar pour Webloyalty, la diversification de l’offre reste, pour la seconde année consécutive, le levier le plus porteurs pour les e-commerçants : 77% des répondants déclarent miser sur ce levier, soit 9% de plus qu’en 2018.

Les mastodontes du secteur Amazon et Cdiscount ont depuis des années anticipé cette tendance et concentrent leurs efforts à étoffer leurs catalogues de manière continue afin de tendre vers l’exhaustivité…



Tendre vers une offre qui s’adapte à chacun

Après l’étape de la diversification de l’offre, les e-commerçants entendent pousser l’ultra personnalisation de l’offre, à 69% contre 62% en 2018, hissant ce levier à la seconde place du classement.

Si cette tendance n’est plus nouvelle, elle prend peu à peu de l’ampleur grâce aux nouvelles technologies qui permettent une meilleure analyse des données et par conséquent une optimisation croissante du parcours client.

Elle favorise également la création d’un lien fort entre le consommateur et l’e-marchand qui propose une offre qui lui correspond personnellement.


Les réseaux sociaux, ciment de la relation client

La place occupée par les réseaux sociaux dans la construction de la relation client reste prépondérante : le panel Kantar pour Webloyalty déclare à 69% miser sur ce levier, soit une légère augmentation de 4% par rapport à 2018.

Ce chiffre confirme la nécessité aujourd’hui pour les e-commerçants d’investir sur ces canaux : au-delà des fonctions d’image et de SAV, les réseaux sociaux et leurs nouvelles fonctionnalités orientées vers la vente directe permettent d’explorer un nouveau terrain de jeu pour les équipes commerciales.



Méthodologie :

Etude réalisée par Kantar: interviews réalisées par téléphone auprès d’un échantillon de 100 responsables ou décideurs de sites de e-commerce, interrogés entre le 20 février et le 15 mars 2019.

  • Typologie des sites : petit (< 1 M€), moyen (entre 1 et 10 M€), grand (entre 10 et 50 M€), leader (> 50 M€).
  • Secteurs : habillement ; tourisme ; équipement de la maison et du jardin ; culture, high-tech et électroménager ; généraliste ou autres.



# à lire aussi...

Qui sont les addicts du shopping en ligne?

Le e-commerce continue de se développer au point que certains consommateurs déclarent…

Le e-commerce connait-il ses premières limites ?

Choix, prix, rapidité, praticité… Le e-commerce semble totalement en phase avec les…

Transformation Numérique : Des entreprises sous pression…

Un tiers des entreprises craint de devoir mettre la clé sous la…

Le M-commerce pèse plus de 20 Mds d’euros en France

En 2019, les ventes sur mobile vont s’élever à 20.386 milliards d’euros,…

Retour sur le succès des marques “D2C”

Le Slip Français, Ma Petite Mercerie, Cheerz… Une étude revient sur le…