Connect with us

Vous cherchez quelque chose en particulier ?

Avis d'expert

Brand content : comment construire une relation durable avec son audience ?

Avec la multiplication des contenus et des plateformes digitales, il devient de plus en plus difficile pour une marque de retenir l’attention de ses clients…




Par Marie Lorphelin, EMEA South Field Specialist chez Bynder



L’économie numérique mondiale est en constante évolution : de nouveaux outils apparaissent chaque jour, permettant à tous de créer et partager des contenus en ligne, garant d’une image de marque moderne et accessible.

Au cœur de cette compétition accrue, il devient de plus en plus difficile de retenir l’attention de son audience et convertir ses prospects en clients.

Nous comptons aujourd’hui plus de 4,62 milliards d’utilisateurs sur les réseaux sociaux, soit une augmentation de 10% comparé à 2021 d’après le rapport The Global State of Digital 2022 d’Hootsuite.

Pour réussir à toucher les bonnes personnes au bon moment, il devient primordial pour les entreprises comme pour les équipes marketing de mettre en place une stratégie simplifiant la création de contenus et, par conséquent, optimisant l’expérience que les audiences en font.

Mais par où commencer ?


#1 – Adapter le contenu à sa cible et oser se lancer

Avoir une connaissance approfondie de son audience est une première étape essentielle pour créer des contenus générant des interactions.

Pour parvenir à cela, il faut commencer par se poser un certain nombre de questions : tranche d’âge, attentes, besoins et motivations sont autant de cases à remplir avant même de réfléchir au contenu en lui-même.

Tous ces paramètres apportent un éclairage pertinent, qui permettra ensuite de créer une persona, ou un archétype de la cible. Et ce avec pour objectif de créer des contenus avec lesquels le public visé interagira, afin de développer l’expérience client et la poursuivre au-delà du processus d’achat.

Vient ensuite l’étape clé de la création de contenus.

S’il est parfois difficile de se lancer par peur de ne pas réussir ou de ne pas obtenir les résultats espérés dès le début, il est important et nécessaire de tester différentes formes de contenus, comprendre ce qui fonctionne, ce qui ne fonctionne pas, et pourquoi.

Vidéos, interview, carrousels, images… Quels sont les contenus avec lesquels l’audience interagit le plus ?

Mais surtout, sur quelle plateforme préfèrent-ils interagir avec la marque ? Quelles sont leurs préférences digitales ? Sont-ils plus présents sur Instagram ou Tik Tok ?

Ces éléments permettront d’affiner les contenus, avec pour objectif final de générer plus de réactions, donc d’interactions sur le long terme.


#2 – Optimiser l’expérience digitale sur les différentes plateformes

L’expérience digitale (ou DX) prend source au sein des différentes interfaces numériques et interactives, qu’il s’agisse d’un site web, des réseaux sociaux ou tout autre canal sur laquelle la marque est présente.

Son objectif : permettre aux clients et potentiels clients de faire l’expérience de la marque au travers des différents contenus proposés sur les plateformes, tout en construisant une relation de confiance.

Par « expérience », on entend toutes images, vidéos, textes, et éléments interactifs permettant de séduire les consommateurs, leur donnant la possibilité d’explorer, communiquer et décider d’investir dans une marque.

En bref, l’expérience digitale se base sur des contenus créatifs pour raconter l’histoire d’une marque.

Pour offrir une expérience digitale qualitative, les marques doivent s’appuyer à la fois sur une présence sur les réseaux sociaux et sur une expérience utilisateur cohérente sur tous les canaux marketing.

La transition entre chaque élément doit être fluide et transparente, et se baser sur quatre éléments clés.

Tout d’abord, la vitesse. Il va sans dire que les pages d’un site doivent se charger rapidement, permettant une lecture fluide et rapide.

Deux secondes de plus dans le temps de chargement d’une page entraînent un rebond de 32% des clients. Il devient primordial pour les marques de prendre le temps de passer les pages de leur site en revue, et d’améliorer les performances de ces dernières pour éviter d’impacter négativement l’entreprise.

Ensuite, une certaine consistance dans les contenus est de mise, et ce aux travers des différentes plateformes. La consistance participe à renforcer la confiance des consommateurs en leur permettant de se plonger dans l’univers d’une marque.

Cela engendre plus de fidélité, et participe à faire recommander une marque plutôt qu’une autre.

La personnalisation est un autre pilier stratégique.

Elle offre aux consommateurs plus de pertinence et permet de créer un lien durable.

Aujourd’hui, 80 % des consommateurs sont plus susceptibles d’effectuer un achat lorsqu’on leur propose des expériences personnalisées.

Pourtant, un récent rapport Gartner révèle que 50% des clients perçoivent les expériences numériques fournies par les marques comme indifférenciées, sans impact et souvent inefficaces.

Mettre l’accent sur plus de personnalisation permet aux marques de sortir du lot et de créer plus de lien avec leurs communautés.

Et pour finir : l’impact. Une marque n’a qu’une ou deux secondes pour faire bonne impression.

Seuls des contenus qualitatifs, créatifs et percutants permettent de retenir l’attention des consommateurs, dans un contexte où ils sont hyper-sollicités.

Il faut donc utiliser ce temps à bon escient, et être stratégiques dans ce qui leur est proposé.


#3 – Tirer parti des UGCs

Une expérience digitale réussie résultera en plus d’engagement auprès des consommateurs, entrainant des UGC, acronyme de User Generated Content, ou contenus générés par les utilisateurs.

Parmi ces contenus, nous pouvons penser à des tweets, images, avis, stories ou vidéos sur les produits d’une marque, qui transforment les consommateurs en véritables ambassadeurs.

Plus que d’influencer les décisions d’achat de futurs consommateurs, les UGC participent à renforcer la notoriété d’une marque en lui permettant de gagner en visibilité et d’atteindre une cible plus large.

Et pour cause, nombreuses sont les marques qui intègrent aujourd’hui les UGC dans leur stratégie marketing, afin de tirer parti de ces contenus gratuits renforçant la confiance des consommateurs tout générant plus d’engagement.


#4 – S’appuyer sur la technologie pour mieux gérer les contenus

Utiliser les bons outils est devenu essentiel pour répondre à la demande croissante en contenus digitaux de qualité, et s’imposer auprès d’une concurrence en ligne accrue.

Des outils existent pour permettre aux marques d’acquérir un avantage concurrentiel, tout en améliorant l’expérience digitale des clients.

Plus que d’intervenir à un niveau stratégique, les plateformes numériques aident les marques à créer, gérer et distribuer des contenus plus facilement, et ce sur toutes les plateformes ou elles sont présentes : site web, Instagram, Facebook, LinkedIn, Tik Tok, Twitter…

La collaboration, clé dans la création de contenus, en est également améliorée : les équipes gagnent un temps précieux grâce à la centralisation de tous les assets digitaux sur le Cloud, disponibles en quelques clics, en particulier dans un contexte ou le travail hybride est devenu la norme.

Les outils numériques sont un véritables atout, mettant l’accent sur la créativité, la rentabilité, et la collaboration en permettant aux marques de s’imposer en ligne grâce à la création d’assets digitaux. Ils sont devenus de vrais partenaires business…





# A lire aussi ...

Insights

Les consommateurs attendent désormais des liens plus humains avec les entreprises et surtout que celles-ci les écoutent vraiment...

Insights

Un tiers des français ont aujourd'hui une image négative des métiers du marketing...

Insights

La réputation d'une marque joue un rôle crucial lorsque le climat économique rend les habitudes d'achat imprévisibles.

Insights

Modèles publicitaires, données et ciblage, impact sur l'environnement... Quelles tendances pour les médias et le marketing dans les mois à venir?

Publicité