/

Bots, pods, spam… : 1 influenceur sur 3 est impliqué dans la fraude

Achat d'abonnés, utilisation de bots, pods de commentaires... En France, 32% des influenceurs auraient recours à des pratiques douteuses pour gonfler leurs audiences.


HypeAuditor vient de dévoiler ses dernières statistiques portant sur la fraude dans la communauté des influenceurs.

Ces statistiques sont basées sur l’analyse des données de HypeAuditor entre le 1e janvier 2020 et le 16 mai 2021.

Il est important de souligner que tous les influenceurs qui sont impliqués dans la fraude ne le font pas exprès ou sciemment.



Fraude et Influence : les chiffres à retenir


En moyenne, 32% des influenceurs en France sont impliqués dans la fraude – ce phénomène est surtout présent auprès des influenceurs ayant plus de 1 millions d’abonnés (69%).

Au niveau mondial, 55% des influenceurs sont impliqués dans la fraude.

La catégorie démographique la plus touchée par la fraude est la génération Z (35%), devant la génération Y (34%) et la génération X (28%)

Les secteurs comptant le plus d’influenceurs impliqués dans la fraude sont la mode (54%), la beauté (52%) et le secteur vestimentaire (47%)

En comparaison, les secteurs comptant le moins d’influenceurs impliqués dans la fraude sont la bande-dessinée / le dessin (19%), les voitures / motos (21%) et les sports de course (22%)…



Achat d’abonnés : à quel prix ?


Un influenceur souhaitant augmenter son nombre d’abonnés pourra faire appel à un service de croissance Instagram.

Des centaines de sites proposent des services pour augmenter le nombre d’abonnés de manière organique. Ces sites veillent à ce que l’utilisateur obtienne de vrais abonnés qui seront intéressés par le contenu de l’influenceur et qui aimeront et commenteront ses publications. 

Le coût de ces services peut varier de 25 à 50 dollars pour 1000 véritables abonnés.

Cependant, ces services en ligne sont également la principale source de bots, de faux likes et de commentaires pour toutes les plateformes. 

Sur les 25 à 50 dollars déboursés par l’influenceur, seuls 3 dollars en moyenne sont utilisés par le service en ligne pour acquérir 1000 bots. 

L’achat de tels services pour des comptes va à l’encontre des conditions d’utilisation de diverses plateformes de médias sociaux.

L’influenceur persuadé qu’il obtiendrait de vrais abonnés se retrouve avec des bots qui faussent toutes les mesures du compte du créateur, y compris la portée. Les chiffres augmentent, mais il ne s’agit pas d’une véritable audience, seulement de bots…


Les commentaires : forte quantité mais peu de qualité


Globalement, près d’un influenceur sur quatre (24%) a plus de 30% de commentaires non-authentiques. Les influenceurs ayant plus d’un million d’abonnés comptent en moyenne 65% de commentaires non-authentiques.

Les pods sur Instagram sont également une pratique relativement courante sur Instagram – il s’agit de micro-communautés dont le but est de liker et commenter les publications de certains influenceurs dans le seul but de gonfler les chiffres d’audience.

Les pods de commentaires sont mauvais car les commentaires sont laissés dans le seul but d’obtenir des commentaires, ils augmentent le taux d’engagement, mais ce ne sont pas des commentaires d’un public intéressé, ce sont des commentaires motivés.

Cependant, en règle générale, les influenceurs ne voient rien de mal dans les pods de commentaires et considèrent qu’il s’agit d’une astuce de croissance légitime.

En moyenne, 5% des influenceurs en France utilisent cette technique. Elle est surtout courante auprès des influenceurs ayant entre 5000 et 20000 abonnés (6%).

Nous procédons du point de vue de la marque, et c’est mauvais pour la marque, car cela ne montre pas le niveau d’intérêt réel du public pour le contenu de l’influenceur.


Les concours, source de commentaires non pertinents voire dangereux


7% des influenceurs ayant entre 100 000 et 1 million d’abonnés utilisent la technique des jeux-concours pour booster le nombre de commentaires sous leurs publications – 6% pour les influenceurs ayant plus d’un million d’abonnés.

Pour participer, en règle générale, il suffit de laisser un commentaire sous le post du concours ou taguer les comptes Instagram de vos amis.

Les méga influenceurs ont le plus de problèmes avec l’authenticité des commentaires (64,82 % des méga influenceurs ont des commentaires inauthentiques). Ils sont souvent victimes de comptes de spam.

Les méga influenceurs ont une grande portée, beaucoup de personnes réelles communiquent dans leur section de commentaires, donc les commentaires de spam sous le post de la célébrité deviennent de la publicité gratuite pour les spammeurs, qui peuvent faire la promotion de programmes d’affiliation, de sites de rencontre pour adultes, ou encore de comptes frauduleux de trading et de bitcoins.


Quels abonnés pour quels influenceurs ?


En ce qui concerne les influenceurs impliqués dans la fraude, il est intéressant également d’analyser le profil de leurs abonnés :

  • Plus d’un compte d’abonné sur 5 (22%) est considéré comme suspect*.
  • Ce chiffre atteint 26% pour les comptes abonnés aux influenceurs ayant entre 1000 et 5000 abonnés.
  • 17% des abonnés sont des suiveurs de masse*
  • Ce chiffre atteint 18% pour les abonnés aux influenceurs ayant entre 5000 et 20000 abonnés
  • La qualité de l’audience est la plus basse pour les influenceurs ayant entre 1000 et 5000 abonnés (43% des abonnés sont considérés comme étant de mauvaise qualité)


Pour les influenceurs non-impliqués dans la fraude, le profil des abonnés est différent.

En moyenne, les influenceurs sans fraude ont 7,3% de plus d’audience de haute qualité composée de vrais abonnés et moins de comptes suspects et de suiveurs de masse.

Cela peut sembler insignifiant, mais si nous parlons de faire de la publicité sur un compte comptant 200 000 abonnés, par exemple, alors 7,3 % représentent 14000 vrais abonnés, et si la campagne de marketing d’influenceurs compte plusieurs dizaines d’influenceurs, alors nous parlons de centaines de milliers de vrais abonnés.







* Sont considérés comme comptes suspects des bots Instagram ou des personnes réelles qui utilisent des services d’automatisation spécifiques pour faire croître le nombre de likes et de commentaires et acheter des followers.

* Sont considérés comme des comptes de suiveurs en masse les comptes étant abonnés à plus de 1500 comptes. Ces personnes ont beaucoup moins de chances de voir le post d’un influenceur. Instagram donne la priorité aux publications des comptes avec lesquels vous interagissez plus souvent. Les followers de masse peuvent utiliser des méthodes comme les outils d’automatisation pour s’abonner ou se désabonner d’un influenceur afin de l’inciter à le suivre à son tour.