D’après une récente étude, les performances de ventes d’un produit sont directement corrélées au nombre d’avis en ligne qu’il a reçu. Et ce quelque soit la nature de ces commentaires…

 

Selon le nouveau rapport « Évaluation de l’impact des notes et avis sur les performances du commerce en ligne » présenté par Profitero, entreprise mondiale d’analyse du e-commerce, le nombre d’avis en ligne concernant un produit est directement en corrélation avec ses performances de vente. Et ceci même si certains des commentaires sont négatifs.

 

Nombre moyen d’avis pour les produits les plus vendus dans le Top 10 et Top 100 des différentes catégories sur amazon.fr

Source: Profitero Amazon FastMovers France, Mai 2017

 

 

« C’est le nombre d’avis sur un produit qui compte vraiment (…) Les produits les plus vendus dans une catégorie – faisant partie du top 10 – ont tendance à avoir plus d’avis que les autres produits figurant parmi les 100 premiers produits de la catégorie dans son ensemble – beaucoup bénéficient même du double ou du triple ».

, explique Keith Anderson Profitero SVP of global strategy et auteur du rapport.

 

Le nombre d’avis idéal se situe entre 35 et 50

Selon PowerReviews, lorsqu’un produit passe de zéro avis à au moins un avis, ce produit dispose d’un trafic moyen de 108% et d’une augmentation de 65% du taux de conversion.

Le rapport indique qu’il existe un point idéal pour le nombre de critiques qu’un produit devrait avoir et que ce dernier se situe autour de 35-50 avis.

« Nous constatons des rendements décroissants après avoir atteint le point critique correspondant à 50 commentaires »

, explique Darcy Reifenberger, global product manager chez dunnhumby’s BzzAgent.

« Une fois que vous avez 50 avis, il est préférable de soutenir le prochain produit du portefeuille. La valeur des critiques a également tendance à ne pas se construire d’un seul coup. Si les marques doivent encourager les évaluations, elles devraient le faire de façon continue grâce à des campagnes «actualisées» en utilisant un échantillonnage bien géré. »

Les marques et les distributeurs qui n’incluent pas d’évaluations et d’avis sur leur site risquent de perdre des consommateurs au profit des sites qui les incluent.

Selon PowerReviews, l’étude concernant le comportement d’achat montre que près de la moitié des acheteurs se tourneront vers un moteur de recherche s’il n’y a pas d’avis – ou qu’il n’y a pas suffisamment d’évaluations – pour un produit sur le site de la marque ou du distributeur.

25% d’entre eux sont susceptibles de se diriger vers Amazon pour trouver des évaluations, et 20% partiront vers un autre site de marque ou de distributeur.

 

Un classement parfait est contre-productif

En plus d’analyser les avis des utilisateurs, le rapport examine l’effet des notations via des étoiles. Les recherches de Profitero constatent que sur Amazon UK, les 100 meilleurs vendeurs ont une cote d’étoiles entre 4,3 et 4,7 en moyenne.

Cela confirme les observations du rapport selon lequel les acheteurs sont susceptibles d’acheter davantage un produit avec un classement moyen entre 4,2 et 4,5 qu’avec un classement parfait de 5 étoiles.

De plus, quatre acheteurs sur cinq cherchent spécifiquement des évaluations négatives.

 

Le rapport complet (en anglais) peut être téléchargé ici

 

 

# à lire aussi...

Vidéo et e-commerce : 11 chiffres à connaître en 2019

Appréciée des internautes, très engageante et hautement partageable, la vidéo est depuis…

French Days: cette fois-ci, c’est la bonne ?

Alors que les premières éditions des French Days ont connu des résultats…

French Days : les ‘petits’ sites en ont aussi profité…

Lancés, à l’origine, par les poids lourds du e-commerce français, il semblerait…

Soldes : un léger rebond pour les ventes en ligne

Au terme de ces Soldes d’été 2019, le Webloyalty Panel, qui regroupe…

Le e-commerce français sur un petit nuage…

Croissance, emploi, innovation, international : tous les voyants semblent être au vert…

Comment Google compte se différencier d’Amazon

Voici maintenant quelques semaines que Google prépare le lancement de son nouveau…