Les ventes sur smartphone vont atteindre 17,5 milliards d’euros en France, soit + 95% de croissance des ventes depuis 2018…

 

RetailMeNot (éditeur des sites  Ma Reduc et Poulpeo) dévoile son dernier rapport réalisé avec le Centre for Retail Research (CRR) sur les chiffres et les tendances du e-commerce et m-commerce en France et 5 autres marchés clés en Europe : Royaume-Uni, Allemagne, Espagne, Italie et Pays-Bas.

L’étude analyse les ventes de détail depuis 2017 et se projette sur les 3 prochaines années. Les ventes en ligne vont atteindre 53,7 milliards d’euros en France en 2019, puis 68 milliards en 2021.

Les ventes sur mobile sont le principal moteur de croissance du e-commerce dans les prochaines années.

 

La croissance du e-commerce ralentit en 2019

Les ventes en ligne vont représenter 10.9% des ventes du retail en France en 2019, soit une augmentation très faible par rapport à 2018 (10.1%).

Il n’y a pas eu d’effet « gilets jaunes » sur les ventes de Noël en ligne comme escompté par le secteur. Après des années fastes avec de très fortes progressions, la consommation ralentit et touche maintenant le e-commerce.

En 2012, les ventes en ligne représentaient 5.4% des ventes, et ont doubler pour atteindre 10.1% en 2018. Elles devraient représenter 13.3% en 2021 avec un total de 68 milliards d’euros de ventes dans l’Hexagone.

La France arrive à la troisième place du podium des champions du e-commerce en Europe, derrière le Royaume-Uni avec 87.6 milliards d’euros en 2019 et l’Allemagne, avec 78.8 milliards d’euros.

 

 

Entre 2018 et 2020, les ventes sur mobile vont augmenter de + 95% en France

Le commerce sur mobile est le dernier facteur de croissance majeure du e-commerce sur les prochaines années. Les dépenses en ligne sur mobile, tablette ou smartphone vont augmenter de 26.6% en 2019 en France.

En 2019, les ventes sur mobile vont s’élever à 20.386 milliards d’euros, dont 12.7 milliards d’euros sur smartphone, et 7.6 milliards pour les tablettes.

Néanmoins, les ventes sur PC dominent toujours les ventes en ligne avec 33.4 milliards d’euros qui seront dépensés en 2019, mais le pourcentage de croissance est de plus en plus faible d’une année sur l’autre : +3% seulement en 2019.

 

 

  • Zoom sur le smartphone

Le smartphone représente à lui seul près de 42% de croissance en 2019, contre 7% pour les tablettes.

Les smartphones deviennent de plus en plus puissants avec des écrans toujours plus larges qui permettent aux acheteurs, non seulement de rechercher les meilleurs produits, mais aussi de passer directement à l’achat, notamment grâce au développement des applications des marchands qui facilitent le parcours d’achat sur mobile.

Les prévisions de croissance pour les deux prochaines années à venir sont fulgurantes pour les smartphones.

En 2020, les ventes sur mobile vont atteindre 17.5 milliards d’euros, soit +95% de croissance entre 2018 et 2020.

C’est un chiffre record, loin devant les tablettes (+16%) et les PC (+8%). En 2018, les ventes sur smartphones s’élevaient à 8.9 milliards d’euros, puis sont estimées à 12.7 milliards d’euros en 2019 et 17.5 milliards d’euros en 2020 pour représenter alors 28.8% des ventes en ligne (contre 13.2% en 2017).

En Europe aussi, le smartphone affiche une croissance record sur les deux prochaines années, avec l’Espagne en tête et +119% de croissance des ventes entre 2018 et 2020, et +96.9% en Italie.

 

 

 

Les acheteurs français dépenseront 720€ sur leur mobile en 2019

Aujourd’hui, 68% des Français ont accès à un smartphone. Les acheteurs sur mobile représentent 61% des acheteurs en ligne en 2019, contre 34% en 2017.

L’un des facteurs de cette croissance tient notamment au développement des infrastructures et des équipements (4G et bientôt 5G, appareils et sites web plus adaptés, applications dédiées etc…).

L’étude prévoit ainsi qu’en 2020, les acheteurs sur mobile représenteront 70% des acheteurs en ligne, soit 51% de la population française.

Selon l’étude RetailMeNot, les prévisions de croissance du m-commerce par utilisateur est de 11% pour 2019.

Les acheteurs français favorisant le mobile dépenseront chacun 720€ sur mobile, soit une moyenne de 50€ par transaction pour 2019.

 

Selon Thomas Sauzedde, Directeur Général France chez RetailMeNot :

« L’e-commerce poursuit sa croissance de manière stable après des records atteints ces dernières années, il est désormais tiré par les ventes sur mobile. Le temps que les consommateurs passent sur leur smartphone a radicalement modifié la dynamique d’achat et a brisé les barrières entre achat en ligne et commerce physique.

L’étude a analysé les raisons principales qui poussent les acheteurs à privilégier ce canal. 63% des répondants le trouve plus pratique, 40% prônent la flexibilité de pouvoir réaliser leurs achats à n’importe quel moment, mais aussi la possibilité de profiter d’offres spécifiques et de bons plans plus rapidement pour 36% des français.

C’est également ce que nous avons constaté chez RetailMeNot, où plus de 51% du trafic de nos sites Ma Reduc et Poulpeo, est mobile.

Les résultats de notre étude soulignent l’importance pour les commerçants français d’optimiser leur performance en ligne en investissant notamment sur des stratégies d’offres promotionnelles conçues pour le mobile afin de s’adapter aux nouvelles habitudes de consommation. »

 

 

 


Méthodologie

Ce rapport indépendant sur les ventes au détail sur Internet pour la période 2017-2021 a été commandité par RetailMeNot et réalisée par le Centre for Retail Research (CRR) établi à Nottingham, en Angleterre.

L’étude analyse le bilan et les prévisions de l’e-commerce dans 6 pays européens. Les pays européens sur lesquels porte l’étude sont la France, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne, le Royaume-Uni et les Pays-Bas.

Des entretiens ont été menés avec des échantillons représentatifs dans les 6 pays européens en octobre et novembre 2018 avec 5 500 acheteurs et 300 détaillants au total. Nous avons également utilisé des données publiées par des agences de statistique gouvernementales, des départements nationaux de l’économie et des finances, des bureaux d’études, des analystes et des groupes de recherche.

 

 

 

# à lire aussi...

Qui sont les addicts du shopping en ligne?

Le e-commerce continue de se développer au point que certains consommateurs déclarent…

Le parcours d’achat à l’ère de l’omnicanal

L’omnicanal est désormais une réalité pour une majorité de consommateurs. Si le…

Le marché des études poursuit sa mutation

La digitalisation et l’impact toujours plus important de la data ont eu…

Portée par Netflix, la SVoD s’installe durablement en France

Selon Médiamétrie, 17,3 millions de Français ont regardé au moins un programme…