Alors qu’Internet est devenu la principale source d’information des moins de 35 ans en France, le phénomène des fake news et de leur diffusion commence à trouver écho auprès des internautes.

Si 75% d’entre eux sont ainsi conscients d’avoir déjà été confrontés à de fausses informations sur la toile, très peu prennent néanmoins la peine de vérifier les sources d’une nouvelle avant de la partager…

 

 

Le cabinet BVA a réalisé pour La Villa Numeris un sondage* auprès des Français pour connaître leur perception des fake news et les moyens envisagés pour les réguler.

 

Internet, source principale d’information des – de 35 ans

Internet et la télévision sont désormais les 2 premiers moyens d’informations utilisés par les français: 62% des intérrogés déclarent privilégier ces 2 médias pour s’informer.

Toutefois les sources d’informations préférentielles varient fortement en fonction de la classe sociale ou de l’âge des répondants.

Internet est ainsi la première source d’information pour 83% des moins de 35 ans et pour 72% des cadres.

A l’inverse, la télévision continue de dominer parmi les seniors (77%) et les ouvriers (88%).

 

 

Les 3/4 des français ont déjà été exposés aux fake news

75% des Français estiment avoir déjà été confrontés à une information fausse destinée à les influencer, 18% déclarent même avoir été induits en erreur par cette information (18%).

Selon eux, c’est d’abord par les réseaux sociaux que les « fake news » se propagent (82% de citations), ils font d’ailleurs très peu confiance aux informations qu’ils y trouvent (8% seulement font confiance aux informations qui y sont diffusées).

En revanche les portails de médias traditionnels sont peu considérés comme propageant des fake news (19% de citations seulement), expliquant en grande partie la confiance des Français à leur égard : 76%  jugent que ce sont des sources d’informations de confiance.

 

Sur les réseaux, les internautes partagent sans trop se soucier de la véracité des infos…

6 Français sur 10 déclarent qu’il leur arrive de partager une information qu’ils trouvent intéressante (58%) sur les réseaux sociaux.

Plus de la moitié de ces Français partageant des informations sur les réseaux sociaux en ont déjà partagé pour susciter l’intérêt de leurs amis tout en sachant que ces informations n’étaient pas fiables (59% des « posteurs », soit 34% des Français).

De même, plus de la moitié des personnes partageant de l’information sur les réseaux sociaux ont déjà partagé des contenus dont ils n’avaient pas vérifié la source (53% des « posteurs » soit 31% des Français).

 

Un besoin de régulation

Pour lutter contre les fake news, les Français souhaitent en premier lieu que les plateformes soient contraintes à développer de bonnes pratiques (53% de citations), et ne semblent pas faire confiance en l’autorégulation des acteurs concernés (solution sélectionnée par 12% seulement des répondants).

Pour mieux contrôler les informations diffusées sur Internet, 76% des Français se sont déclarés favorables à la création d’une autorité publique indépendante.

 

 


*Sondage menée par BVA du 21 au 22 mars auprès de 1053 Français de 18 ans et plus.

 

 

# à lire aussi...

Facebook perd des utilisateurs en France

Pour la première fois de son histoire, Facebook va voir cette année…

Réseaux Sociaux : Quelle est la meilleure heure pour publier ?

Hootsuite vient d’analyser le meilleur moment pour publier sur Facebook, Twitter et…

Transformation digitale : la fin de l’enchantement

Si la transformation numérique des entreprises reste globalement perçue de façon positive…