Connect with us

Vous cherchez quelque chose en particulier ?

Data

Facebook collecte vos données, même si vous n’avez pas de compte

Facebook peut cibler les internautes à des fins publicitaires même si ils ne sont pas inscrits sur le réseau social.


Selon une étude menée par NordVPN, beaucoup de personnes ignorent encore que Facebook collecte les données des personnes en ligne, même si ces dernières n’ont pas de compte.

Pourtant, en avril 2018, Mark Zuckerberg, PDG de Facebook, l’avait reconnu lors de son audition devant le congrès américain.

« Facebook compte actuellement plus de 2,9 milliards d’utilisateurs actifs mensuels, ce qui en fait le réseau social le plus populaire au monde.

Toutefois, de nombreuses personnes renoncent à l’utiliser du fait de nombreux scandales de fuites de données que l’entreprise connaît régulièrement.

Malheureusement, même si vous ne l’utilisez pas activement ou si vous n’avez pas de compte, vos données sont certainement moins confidentielles que vous ne le pensez ».

explique Daniel Markuson, expert en confidentialité chez NordVPN




Les pays qui devraient être préoccupés par la situation

NordVPN a choisi à titre d’exemples 10 pays représentatifs parmi les 192 dont sont originaires les internautes qui participent régulièrement au test sur la confidentialité en ligne mis en place par NordVPN (National Privacy Test).

La France fait partie de ces pays et seuls 37% des personnes interrogées n’étaient pas au courant que leurs données pouvaient être collectées, même sans compte. A titre de comparaison, en Turquie ils sont  73%.

Fait intéressant, les internautes de ces mêmes pays connaissent peu les outils qui leur permettent de préserver leur confidentialité en ligne (VPN, serveurs proxy, navigateur TOR, etc.).



Comment Facebook peut collecter vos données même si vous ne les utilisez pas

Facebook peut collecter les données de non-utilisateurs de deux manières : à partir de leur historique de navigation et de l’activité de leurs amis

L’entreprise n’a officiellement expliqué qu’une seule de ces options.

De nombreux sites Internet utilisent les plug-ins de Facebook (les boutons « J’aime » ou « Partager »), les identifiants (qui permettent aux utilisateurs de s’inscrire sur certains sites Internet en utilisant leur compte Facebook) et les outils analytiques de publicités (qui aident les propriétaires de sites Internet à comprendre l’efficacité de leurs publicités sur Facebook).

Facebook collecte des informations sur toutes les personnes qui visitent ces sites Web, qu’elles soient ou non des utilisateurs enregistrés.

Les données des non-utilisateurs ont moins de valeur pour le réseau social, car Facebook ne vend pas de publicités ciblées basées sur cet historique de navigation, comme il le fait pour les utilisateurs inscrits.

Mais Facebook peut toujours utiliser ces informations, qui comprennent l’adresse IP de l’utilisateur, pour diffuser des publicités encourageant les internautes à rejoindre Facebook.

Par ailleurs, Facebook obtient des informations sur les non-utilisateurs grâce à sa fonction de téléchargement de contacts.

Lorsque les utilisateurs s’inscrivent sur Facebook, nombre d’entre eux sont encouragés à synchroniser leurs contacts afin de trouver d’autres personnes avec lesquelles se connecter.

Il est cependant probable que certains contacts présents dans le répertoire d’un utilisateur ne soient pas sur Facebook. Pourtant, l’utilisateur transmet quand même ces informations à l’entreprise.

Selon le niveau de détail que les utilisateurs apportent à leurs contacts, ces données peuvent inclure bien plus qu’un simple numéro de téléphone : il peut s’agir du nom, du prénom, du lieu de travail, de l’adresse email ou même de l’adresse postale…


Les bons réflexes pour une confidentialité accrue

« Vous vous dites peut-être que ce n’est pas si grave si un réseau social connaît votre adresse IP, votre lieu de travail ou votre numéro de téléphone. Mais que se passe-t-il si un cyber-criminel y a accès ?

Compte tenu de la triste histoire de Facebook en matière de fuites de données (y compris celle qui s’est produite en avril 2021), nous ne pouvons jamais être sûrs de l’endroit où nos données peuvent se retrouver une fois que nous les confions à Facebook…

explique Daniel Markuson


Cependant, si vous utilisez Facebook régulièrement, vous pouvez toujours agir pour préserver votre confidentialité :

  • Suivez les protocoles de sécurité de la plateforme. Consultez les paramètres de votre compte Facebook et passez en revue les réglages « Sécurité et connexion » ainsi que « Confidentialité ». Modifiez les options qui semblent constituer une menace pour votre confidentialité.

  • Utilisez des mots de passe uniques. Avec les multiples violations de données que Facebook a connues, il est plus important que jamais de ne pas réutiliser les mêmes mots de passe. En effet, tout mot de passe compromis par Facebook met en péril tous les autres comptes qui partagent le même mot de passe.

  • Ne partagez pas trop d’informations. Facebook ne pourra pas diffuser de données si une personne ne les partage pas en ligne. Assurez-vous que les photos que vous publiez ne peuvent pas être utilisées dans un but malveillant. Par exemple, ne partagez pas de photos qui pourraient aider des criminels à identifier l’emplacement de votre maison ou vos projets de vacances, afin qu’ils ne sachent pas quand vous êtes absent.

  • Ne vous connectez pas avec Facebook. Les applications tierces constituent une énorme faille de sécurité pour Facebook. Ne vous connectez donc pas à d’autres applications ou sites Web en utilisant Facebook, car ils auront alors un accès direct à toutes vos données.







# A lire aussi ...

Data

Plus de huit entreprises françaises sur dix déclarent que leur service marketing est déjà prêt pour l'abandon définitif des cookies tiers...

Social Media

S’ils devaient choisir un seul type d’influenceur, 67% des français préfèreraient ne suivre que des micro-influenceurs...

Data

Les sites e-commerce sont ceux qui traquent le plus leurs visiteurs avec une moyenne de 27 traqueurs.

Insights

Il n'a fallu que quatre ans à TikTok pour dépasser tous ses principaux concurrents, à l'exception de Facebook (pour l'instant)...

Publicité