26 juin 2017

A l’heure où les boites mails sont saturées de newsletters et offres en tous genres, le mot à retenir pour plus d’efficacité est : distinction. Dans ce contexte, l’utilisation du cinémagraphe, cette nouvelle forme artistique de gif animé, peut s’avérer très pertinente…

 

 

Une tribune de Caroline Guillemant, webdesigner chez altima°

 

Le message est important, mais c’est aussi en vous distinguant graphiquement et techniquement des autres emails que vous accrocherez le regard de votre destinataire.

Et comment faire cela ? Par exemple, en intégrant des médias animés, comme des gifs ou des vidéos. D’ailleurs, plusieurs études ont montré qu’un email possédant du contenu animé génère environ 25% de clics en plus qu’un email non-animé. De quoi donner envie de donner vie à vos emails !

Le gif à l’intérieur de l’email est une pratique tout de même assez courante. Utilisé pour présenter plusieurs produits dans un même espace, pour animer un call-to-action, pour faire apparaître successivement un visuel puis un message, le gif offre des utilisations diversifiées, et ne cesse d’évoluer.

Parlons donc aujourd’hui du cinémagraphe, cette tendance récente du gif – créé par un photographe et un spécialiste de l’animation – de plus en plus utilisée dans les emails commerciaux.

 

Le cinémagraphe, qu’est-ce que c’est ?

Au premier regard, on pourrait presque penser que certains cinémagraphes sont des photos, mais en regardant de plus près, on s’aperçoit que ces photos prennent vie.
Le principe est d’animer un ou plusieurs éléments d’une image, mais pas trop ! Contrairement au gif « de base » où tous les éléments bougent, dans le cinémagraphe, l’animation est plus délicate, plus subtile. L’image s’habille alors de poésie et devient plus attractive, parfois même captivante (d’où l’autre appellation du cinémagraphe : le « gif artistique » !).

 

Exemple d'un cinémagraphe réalisé par les créateurs du concept Jamie Beck et Kevin Burg
Exemple d’un cinémagraphe réalisé par les créateurs du concept Jamie Beck et Kevin Burg

 

Techniquement, il s’agit en fait d’un assemblage d’une série de photos où seules des petites portions de l’image sont sélectionnées et assemblées afin de générer une animation. On se trouve alors à mi-chemin entre photo et vidéo et le gif, par son évolution, apporte à l’image un nouveau souffle.

 

Le cinémagraphe dans l’email

Comme mentionné plus haut, intégrer du contenu animé dans vos emails permet de capter davantage l’attention de votre cible, et donc, de favoriser le clic.

Le cinémagraphe, par son côté tendance, artistique, est ainsi devenu un moyen d’apporter une nouvelle dimension à vos communications par email et de vous distinguer mais attention à prendre en compte les éléments suivants :

  • Ne pas dépasser 200k pour optimiser l’affichage du gif à la fois sur les ordinateurs mais aussi sur les tablettes et smartphones. Pour cela, veiller à ne pas créer une animation trop chargée en couleurs et teintes, et sans un nombre trop important de frames.
  • Insérer le gif au plus haut dans l’email afin de capter au plus vite le regard dès l’ouverture du mail.
  • Si le gif n’est pas lu (comme sur Outlook Desktop Windows), veiller à ce que la première image du gif soit assez claire et si un message est véhiculé à travers le gif, qu’il soit compréhensible dès la première frame car c’est celle ci qui s’affichera dans l’email.

 

exemple-cinemagraphe

 

Le gif nous offre donc aujourd’hui des possibilités nouvelles dont il serait dommage de se priver. Alors prenez un gif, ajoutez un zeste de créativité, un soupçon de poésie et donner encore plus de vie à vos emails !

 

[NDLR] Si vous êtes en recherche d’inspiration, on vous conseille vivement le site Cinemagraphs d’où proviennent les illustrations de cet article…

 

3 commentaires

Newsletter

Chaque mardi, un condensé d'infos Marketing / Digital et Ebusiness directement dans votre boite mail !

à télécharger sans modération