8 internautes sur 10 jugent la publicité nuisible et 50% seraient prêts à payer en moyenne 27 euros par an pour s’en débarrasser. Ce montant reste toutefois assez éloigné du coût réel d’un web sans pub évalué à 65 euros par an que seuls 13% des Français seraient prêts à payer…

 

Opinionway et Mozoo ont mené l’enquête auprès d’un échantillon de 1 006 personnes pour mieux comprendre le ressenti des internautes français face à la publicité sur internet
Selon cette enquête, 78 % des internautes jugent la publicité en ligne nuisible, mais seuls 13 % seraient prêts à payer le juste prix de sa disparition.

Rejet massif de la pub en ligne y compris sur mobiles

L’intolérance à la publicité en ligne grimpe à 84% chez les 65 ans et plus, contre 71% chez les 18-24 ans. Pour 70% des personnes incommodées par la publicité en ligne, c’est sur les écrans d’ordinateur qu’elle est la plus gênante. Viennent ensuite la publicité sur smartphones (20%) et sur tablettes (7%).

Sur mobile,les principaux reproches fait à la publicité sont clairs : elle perturbe la navigation pour 43%, elle est difficile à faire disparaître de l’écran pour 29%, omniprésente (21%) et ne correspond pas à leurs habitudes de consommation (7%).
A noter que ceux sont logiquement les plus grands utilisateurs de mobiles qui se montrent les plus critiques : 47% des 25-34 ans estiment que la publicité sur smartphone et tablette est la plus dérangeante de toutes les publicités en ligne, soit 19 points de plus que la moyenne des internautes.

” L’ensemble du marché paie les pratiques condamnables de quelques sites peu scrupuleux, qui n’hésitent pas à adopter des formats très intrusifs, où le son se déclenche automatiquement, où il faut cliquer plusieurs fois pour quitter une publicité “, estime David Lacombled, président de l’Interactive Advertising Bureau (IAB) France.

Le juste prix d’un web sans publicité

Pour échapper à cette publicité mal perçue, si de plus en plus d’internautes utilisent des logiciels anti-publicité gratuits («ad blockers»), 50% des sondés se disent désormais prêts à payer. Mais seulement 27 euros par an en moyenne (en plus du coût du fournisseur d’accès à internet), seuls 13% étant prêts à payer le «juste prix», qui permettrait de compenser le manque à gagner des sites se privant de revenus publicitaires (65 euros par an). Mozoo est parvenu à ce montant en divisant le montant total des investissements publicitaires en ligne (2,791 milliards d’euros en 2013) par le nombre d’internautes en France (43,2 millions).

Dans le détail : 17% paieraient entre 1 et 10€, 16% entre 11 et 30€ et 17% plus de 30% pour mettre un terme à la publicité sur Internet. Les 50-64 ans, très remontés contre la publicité digitale (75%), seraient même prêts à payer 39€ par an. A l’inverse, les 18-24 ans et les foyers aux revenus modestes sont les plus réticents à l’idée de payer. En moyenne, les premiers seraient prêts à débourser 11 € et les seconds 13 €. Mais seuls 13% accepteraient de payer le juste prix.

Les français ne sont pas tous prêts à payer le juste prix pour pouvoir naviguer sur internet sans publicité. S’ils veulent continuer à accéder à des contenus de qualité, la publicité a donc encore de de beaux jours devant elle. Mais le jugement exprimé dans cette étude constitue un énième avertissement à l’attention des acteurs de la publicité en ligne ” analyse Jules Minvielle, Président et Fondateur de Mozoo  ” un avertissement d’autant plus sérieux qu’il est partagé par toutes les catégories de la population, y compris les jeunes ! Il s’agit donc d’un signal fort qui ne doit pas être pris à la légère si les publicitaires ne veulent pas se mettre leurs consommateurs à dos ” poursuit-il, avant de conclure ” c’est pourquoi je milite depuis plusieurs années pour l’émergence d’une nouvelle publicité au contenu de qualité et aux formats moins intrusifs et dont la généralisation réconcilierait les Français avec la publicité

Les résultats en détails:

# à lire aussi...

Quitter les bureaux : la solution pour travailler mieux ?

Contrairement aux idées reçues, le travail à distance serait plus efficace en…

56% des Français feraient plus confiance à l’IA qu’à leur manager

Selon la deuxième enquête annuelle “L’IA au Travail” réalisée par Oracle et…

[Infographie] Les chiffres du marketing automation en b2b

L’automatisation du marketing fait partie du top 10 des priorités des marketeurs…

Expérience Client : ce que les consommateurs retiennent de leur shopping

Boutiques de mode, supermarchés, fast-food ou même pharmacie … Qu’est-ce qui impacte réellement l’expérience client dans ces différents types de magasins ?