L’Interactive Advertising Bureau (IAB) veut « démystifier » le marché parfois complexe des données utilisées par l’industrie de la publicité en ligne. C’est dans ce but que l’institution vient de publier un lexique des techniques et des segments de données pour être sûr que tout le monde parle bien le même langage…

 

« Au-delà d’un simple glossaire de termes, ce document fournit un cadre qui facilite la compréhension de comment toutes ces composantes de données travaillent ensemble afin de former la masse critique de segments d’audience qui confèrent de la valeur à la publicité », explique Patrick Dola, auteur du lexique.

 

Ce lexique pose tout d’abord le décor en présentant les différents (et nombreux) systèmes qui génèrent, collectent, stockent, enrichissent, diffusent et analysent les données.

Il aborde ensuite dans le détail les segments de données et les techniques impliquées dans leur mise en place autour de quatre critères essentiels.

 

donnees-marketing-publicite

 

Premier critère: la source des données, à savoir d’où elle est extraite et de quel type de données il s’agit.
On peut citer en exemple l’activité en ligne des utilisateurs qui génère quantité d’informations (vues, visites, interactions comme des clics sur des liens, des tweets, des likes, des achats en ligne, etc.).

Vient ensuite la collecte de ces données, qui présente la relation entre l’utilisateur et celui qui récolte ses données (ex: éditeurs, agrégateurs de données, réseaux publicitaires…).
C’est l’explication de la fameuse dénomination 1st, 2nd ou 3rd party.

Troisième volet : le processus de collecte. Les données sont-elles générées automatiquement par le système ou sont-elles déclaratives, c’est à dire laissées directement par l’utilisateur comme dans le cas de l’enregistrement à une newsletter.

Quatrième aspect pour définir la donnée : sa typologie. Il faut ainsi différencier les données dites descriptives (qui renseignent sur l’utilisateur lui-même) des données dites prédictives ( se référant à l’activité de l’utilisateur).

 

Ce glossaire donne donc de bonnes pistes pour enfin clarifier et unifier la terminologie à employer dans le secteur de la publicité digitale.

Reste à savoir si tous les acteurs du marché vont se prêter au jeu en suivant ces recommandations…

 

Source : Ad-exchange

 

2 comments

Comments are closed.

# à lire aussi...

RGPD : Les consommateurs restent dans le flou…

Seuls 8% des consommateurs dans le monde estiment mieux comprendre comment les entreprises utilisent leurs données depuis l’entrée en vigueur du RGPD.

Comment l’IA peut donner un second souffle aux magasins

Si l’intelligence artificielle est déjà fréquemment utilisée par les sites e-commerce, cette…

3 prédictions sur l’utilisation des données en 2019

Big data, analytics, IoT ou encore intelligence artificielle… Nul doute que la…

CX, Fintech, IA … Les nouvelles tendances du paiement

L’univers du paiement a profondément évolué ces dernières années pour faire écho…