Pour faire face à la concurrence d’Amazon, de Microsoft ou encore de Google qui lorgnent également du côté des fonctions marketing, Adobe a décidé d’enrichir sa propre suite avec des technologies d’analyse des données et d’intelligence artificielle.

 

Longtemps affaire d’informaticiens, le Big Data part également à la conquête des directeurs marketing. A l’occasion de son traditionnel Adobe Summit, qui se tient cette semaine à Las Vegas, l’éditeur américain a présenté plusieurs technologies visant à renforcer sa suite Marketing Cloud.

 

Machine learning et analytics pour faciliter le marketing…

 

Les services de marketing qu’Adobe propose dans le cloud se renforcent donc avec une batterie de nouveaux outils d’analyse de données et même de machine learning.

Dans l’offre Experience Manager, par exemple, la fonctionnalité Smart Tag recourt à l’apprentissage machine pour aider les équipes marketing à trouver des photos ou des vidéos.

Ces tâches, nécessitant de parcourir les bibliothèques d’images et de vidéos, sont souvent réalisées manuellement dans les entreprises, rappelle Amit Ahuja, responsable de la gestion des données chez Adobe. « Ce que nous proposons ici, c’est la possibilité d’utiliser le machine learning pour explorer ces images et les tagger automatiquement pour les rendre plus accessibles ».

 

Côté Analytics, le logiciel Virtual Analyst permet de faire apparaître, en temps réel, des résultats d’analyse que le département marketing n’aurait peut-être même pas eu l’idée de rechercher.

Cet outil surveille les changements effectués sur les données au fur et à mesure et en déduit des priorités. Il envoie alors des alertes par e-mail pour signaler les anomalies et les modifications qui semblent significatives en termes de volume.

La science des données dans le marketing digital en est encore à ses prémices. Nos algorithmes n’ont pas vocation à remplacer l’homme mais à amplifier le formidable travail des spécialistes marketing et permettre la diffusion d’expériences d’exception auprès du consommateur, par le biais de la personnalisation, du ciblage et de la segmentation.“,indique Anil Kamath, Vice-President du pôle technologie d’Adobe.

 

De l’emailing prédicitif via Neolane

 

Par ailleurs, Adobe Campaign met à profit la technologie rachetée avec l’acquisition de l’éditeur français Neolane.

L’application peut maintenant aider les équipes marketing à déterminer comment titrer un email, en fonction de l’audience ciblée, pour faire en sorte de maximiser le taux d’engagement des destinataires.

Pour y parvenir, le logiciel analyse les taux de succès des précédents titres et livre des recommandations. Cette capacité sera disponible en mode bêta au second trimestre de cette année.

Enfin, Adobe a également dévoilé des outils pour la recommandation personnalisée d’émissions télévisées, l’optimisation de la valorisation client, l’analyse de campagnes ou la segmentation automatisée.

 

Ne pas rater le train des Brand Tech…

 

Autant de nouveautés grâce auxquelles Adobe entend en tout cas s’imposer comme un acteur de premier plan des « brand tech », un nouveau segment de marché à la croisée des univers de la publicité, du CRM et des bases de données…

Sur ce secteur, Adobe devra non seulement affronter de grands noms historiques du progiciel comme IBM, Oracle ou encore Microsoft, mais aussi (et surtout) faire face aux nouveaux acteurs du marketing digital que sont désormais Facebook et Google, qui vient également de lever le voile sur son propre marketing cloud, baptisé Analytics 360 et incluant également une DMP…

Le marché des solutions marketing est en pleine concentration depuis quelques années déjà et ce cycle semble parvenir à son terme.

Il est donc logique que ces géants nouvellement créés attirent désormais la convoitise d’autres géants, du web cette fois-ci, dont le développement sur de nouveaux marchés s’est toujours fait par vagues de rachats massifs…

Affaire à suivre donc…

 

 

Sources: ITespresso et LMI

 

3 comments

Comments are closed.

# à lire aussi...

Données personnelles : des Français inquiets mais pas plus prudents…

Si les Français se disent toujours plus préoccupés par l’utilisation de leurs données personnelles, leurs comportements en la matière évoluent peu…

Les marques veulent reprendre le contrôle de leurs données

En 2019, le contrôle des données devient un enjeu majeur pour les…

3 prédictions sur l’utilisation des données en 2019

Big data, analytics, IoT ou encore intelligence artificielle… Nul doute que la…

L’an 1 du RGPD : Bilan d’une année contrastée

Le 28 mai prochain marquera le premier anniversaire de la mise en…