VOD : s’il ne devait en rester qu’un…

Disney+, Amazon Prime, MyCanal, OCS, Apple TV+... L'offre de SVOD a littéralement explosé en France au point que les consommateurs ont aujourd'hui du mal à s'y retrouver.

Pourtant, selon 2 études publiées récemment, un acteur semble aujourd'hui hors-catégorie aux yeux des français... 

LIRE L'ARTICLE


Tous confinés, tous abonnés ?


Le visionnage de contenus vidéo à la demande, via abonnement ou en télévision de rattrapage, a connu une croissance exponentielle ces dernières années.

Selon une étude menée par IAS (1), près 8 français sur 10 seraient aujourd’hui abonnés à au moins à un service de contenus vidéo.

Le confinement aura bien sur eu un impact majeur sur les Français dans ce domaine : 39% d’entre eux se sont abonnés durant cette période à Netflix d’après les chiffres publiés par the Trade Desk (2).

Si la plateforme, qui séduit désormais 65% des Français, reste assurément la plus populaire dans le pays, le confinement aura aussi profité à Disney+, Amazon Prime Video et MyTF1 : les sondés (18 %, 12 % et 9% respectivement) indiquent qu’ils ont souscrit ou commencé à regarder ces services depuis mars dernier.



Trop d’offres, pas assez de budget


Bien que l’offre de plateformes de streaming TV croisse de plus en plus, 2 Français sur 3 ne seraient pas prêts à y consacrer un budget global supérieur à 15€ par mois et 40 % d’entre eux ne souhaiteraient pas dépasser 10€ par mois ! 


Ce montant contraste fortement avec le coût des abonnements de ces plateformes, qui avoisine en général 10€ par mois. Les consommateurs devront donc faire des choix.



Et d’après l’étude d’IAS, si cette décision devait se prendre aujourd’hui le choix serait vite fait.

Si les internautes devaient ne garder qu’une plateforme ce serait Netflix pour 64% d’entre eux.


2ème et 3ème plateformes citées : Amazon Prime et MyCanal avec respectivement 28% et 18% d’abonnés. (A noter que cette étude a été réalisée en mars 2020, soit avant le lancement de Disney+.)


 

La pub comme juge de paix ?


La publicité pourrait changer la donne : selon the Trade Desk, près de 50 % des Français préféreraient un abonnement gratuit financé par des publicités.

23% choisiraient un service de streaming moins cher avec quelques publicités, tandis que 39 % privilégieraient un abonnement sans publicité.


Les plateformes streaming TV pourraient également réfléchir à des innovations pour placer la publicité : 77 % des Français interrogés accepteraient la publicité s’ils pouvaient ensuite, gratuitement et sans interruption, regarder un épisode complet de leur série préférée.


« La qualité et de la quantité impressionnante des contenus explique le succès des plateformes de streaming en France. Mais la surenchère des abonnements payants a entraîné une lassitude chez les consommateurs.

Il est probable que les dirigeants des services de streaming vont devoir repenser leur modèle économique.

Il faut repenser l’expérience du consommateur en lui proposant des publicités ciblées très pertinentes pour lui, et qui peuvent éventuellement aider à financer un contenu de qualité ».

note François-Xavier Le Ray, General Manager France & Belgique de the Trade Desk






(1) Etude menée en ligne par IAS en mars 2020, auprès de 502 internautes en France.

L’objectif est d’analyser les usages des consommateurs en termes de streaming vidéo, qu’il s’agisse de contenus payants ou gratuits et de connaître leurs écrans préférés pour accéder à ces contenus.


(2) Etude The Trade Desk réalisée par l’institut d’études de marché Appinio en avril 2020 auprès d’un échantillon de 1001 consommateurs en France âgés de 18 et plus afin d’étudier le degré d’acceptation de la publicité et les habitudes de visionnage des utilisateurs.
 




Merci !
N'hésitez pas à vous abonner à la Newsletter hebdo pour ne rater aucune de nos prochaines news:... ou à nous suivre sur les réseaux :