Alors que la Fevad vient de dévoiler des résultats records en 2016 pour le e-commerce en France, Criteo livre les six tendances qui vont, selon lui, impacter le marché dans les mois à venir. Au programme: search, video, programmatique et surtout l’inévitable mobile…

 

 

Criteo a dévoilé ses prévisions sur l’évolution du secteur du e-commerce et la manière dont les marchands doivent s’y préparer.

Des prévisions partagées en même temps que les excellents résultats de l’e-commerce hexagonal en 2016 révélés par la FEVAD la semaine dernière : une croissance de +14,6% en un an et quelques 72 milliards d’euros générés…

 

1. Le mobile n’est plus réservé aux ‘petits’ achats

Cette année, les consommateurs devraient se sentir plus en confiance sur le mobile lorsqu’il s’agit de montants plus élevés.

Avec une augmentation de 27% de la valeur moyenne d’un achat sur application mobile en 2016 et de 9% sur les navigateurs mobiles, les commerçants devront assurer une expérience d’achat sur mobile unique et agréable en mettant l’accent sur la sécurité, la praticité du processus d’encaissement et la simplicité de navigation.

 

2. L’union fait la force

Cette année, les retailers devront collaborer aussi bien ensemble qu’avec des entreprises technologiques pour rester compétitifs et attractifs.

Alors que la concurrence devient de plus en plus importante, notamment face au géant Amazon, les retailers vont chercher des opportunités pour regrouper leurs atouts. En effet, en 2017, de plus en plus d’entreprises indépendantes permettront aux e-marchands de mettre leurs ressources en commun afin d’avoir plus de poids face aux géants du e-commerce et diminuer leur dépendance vis-à-vis de Facebook ou de Google.

 

3. Le search, nouveau fer de lance des retailers

Il devient de plus en plus important de cibler les consommateurs dans leur phase de recherche, en investissant dans des outils qui garantissent l’analyse approfondie de données.

En 2017, les retailers investiront donc davantage dans le canal Google Shopping (ou Product Listing Ads – PLA) et étendront leurs capacités afin d’améliorer la recherche et le taux de conversion.

Alors que le search devient plus compétitif et les publicités plus sophistiquées (notamment par le biais de la segmentation et de l’attribution), les canaux à fort investissement devront également être plus fiables en matière de résultats.

 

4. Le programmatique passe à la vidéo

En 2017, le programmatique ne sera pas uniquement utilisé pour les achats d’espace vidéo mais également pour automatiser la création et optimiser les annonces.

Des milliers de variations d’annonces vidéos seront générées dynamiquement et permettrons aux marketeurs de mener des campagnes particulièrement ciblées et personnalisées.

 

5. Le ROI, encore et toujours

En 2017, les fabricants exigeront de plus en plus des mesures de ROI précises et impartiales pour les grandes dépenses marketing qu’ils font auprès des détaillants.

Les budgets de vente et de marketing convergeront à mesure que les consommateurs deviendront de plus en plus identifiables via les plates-formes et les médias.

La concurrence pour les dépenses augmentera aussi à mesure que les budgets se rapprocheront des objectifs d’image de marque et de performance.

 

6. Le mobile first devient inévitable

Une autre forte priorité pour les e-commerçants en 2017 sera de devenir des marques « mobile first ».

Les leaders du web mobile enregistrent 39% de conversions en plus que les retardataires.

L’Asie, et plus particulièrement la Chine, sont les premiers dans le segment de la vente mobile grâce à leur innovation continue et une expérience utilisateur pointue. Il ne s’agit plus d’être « mobile responsive », au contraire, le mobile doit devenir la priorité dans le développement des sites, à l’image de ce que font les pays émergents.

 

NB: L’étude complète est consultable ici

 

 

1 commentaire

  • Tout à fait d’accord ! Il me semble que l’on peut ajouter également : la personnalisation qui rentre dans cibler la phase de recherche et le ROI, le développement de modes de livraison alternatif (essentiellement pour le dernier km) et le cross-border.

Newsletter

Chaque mardi, un condensé d'infos Marketing / Digital et Ebusiness directement dans votre boite mail !