Connect with us

Vous cherchez quelque chose en particulier ?

Insights

La consommation des Français reste très impactée par l’inflation

Cette année, plus de 2 Français sur 3 entendent encore se restreindre avant d’envisager des “achats plaisir”…


Oney et l’Institut CSA viennent de publier les résultats d’une enquête flash consacrée aux comportements d’achat des Français en 2024.

Si la tendance s’améliore très légèrement par rapport aux derniers sondages réalisés sur le sujet, cette enquête révèle notamment que les Français se sentent encore contraints de se restreindre et de s’adapter dans leurs dépenses quotidiennes afin de pouvoir continuer à se faire plaisir.



70% des Français vont continuer à restreindre leurs dépenses 

Dans les prochains mois, leurs dépenses seront placées sous le signe de la prudence et des restrictions : une contrainte partagée par une large partie de la population, même si la tendance est à une légère amélioration (70% pour 2024, contre 75 à 80% à l’été 2023), qui va même conduire près d’un Français sur trois (30%) à se priver sur certains postes de dépenses essentielles pour pouvoir assurer d’autres dépenses de loisirs ou d’équipement pour eux ou leurs proches.

Une situation qui concerne de nombreux Français, quel que soit leur âge, leur profession, mais qui touche particulièrement les catégories modestes.

A contrario, on observe un peu plus d’insouciance parmi les cadres et professions libérales, puisqu’ils sont 60% à prévoir de se restreindre pour 2024, contre 80% pour les CSP-.

Cette insouciance est également présente chez les plus jeunes : 17% des 18-24 ans n’ont aucune intention de se priver (contre 7% de l’ensemble de la population), comme les plus âgés, les retraités.



L’inflation des prix et l’augmentation du coût de l’énergie restent les préoccupations principales des Français

Pour la plupart des Français, l’augmentation des prix constitue une préoccupation majeure impactant directement leur porte-monnaie et leurs comportements d’achat, qu’il s’agisse de l’inflation des prix des biens et services (mentionnée par près des trois quarts des Français (74%) et de celle touchant les prix de l’énergie (66%).

Les jeunes sont quant à eux marqués par un pessimisme pour leur avenir professionnel et personnel.

Dans le détail, 35% anticipent une situation professionnelle plus compliquée en 2024 et 33% un changement dans leur vie personnelle pouvant impacter leur pouvoir d’achat.


L’alimentaire, un poste de dépense contraint, mais également synonyme d’achat plaisir

Une majorité (62%) fait part de son souhait de se faire des petits plaisirs sur l’alimentaire. 54% des Français anticipent se faire plaisir dans les loisirs et les activités culturelles.

Pour le reste, l’heure est bien à la restriction : seule une minorité de Français envisage des “achats plaisirs” sur les vêtements (39%), la décoration ou l’équipement pour sa maison (35%) ou encore les produits high-tech (25%).

On note toutefois, sur ces types de dépenses plus accessoires, une volonté plus forte des plus jeunes de profiter : entre 41 et 49% des moins de 35 ans ont bien l’intention de se faire plaisir sur les vêtements, la décoration et l’équipement de leur foyer ou la tech.


Les soldes, le temps fort pour les “achats plaisir”

2024 confirme une tendance amorcée en 2023. Les consommateurs privilégient les périodes de promotions et utilisent ces périodes pour anticiper leurs achats (Noël, …) afin de mieux maîtriser leur budget.

Et dans ce contexte, une très large majorité de la population privilégie les promotions lorsqu’ils se font plaisir : 58% le font la plupart du temps et plus d’un quart des Français (27%) n’envisagent cet épicurisme que s’ils peuvent profiter de promotions.

Au final, seule une petite part de la population (15%) dépense la plupart du temps sans chercher à réduire la facture.

Ces tendances sont confirmées par les résultats enregistrés par Oney Bank sur le paiement fractionné durant les soldes d’hiver 2024, avec une augmentation de 15% du panier moyen (à 392 euros) par rapport aux soldes d’hiver 2023.

Son recours durant les soldes confirment une utilisation de ce type de solutions de financement de la consommation pour des montants importants. Les secteurs les plus plébicités par un financement des achats étant l’aérien, l’high-tech / informatique, la téléphonie ou encore les équipements sportifs. 

Le récent Baromètre Digital & Payments de BPCE L’Observatoire sur les Soldes d’hiver 2024, publié le 6 février, confirme également ce recours aux promotions avec un nombre de transactions en augmentation de +5 % par rapport aux soldes d’hiver 2023.

Les biens culturels (jeux vidéo, jouets et jeux de société) et le prêt-à-porter ont tiré leur épingle du jeu, preuve que ce temps-fort commercial est une opportunité pleinement saisie par les Français pour faire des économies dans cette période délicate pour leur pouvoir d’achat.


Le paiement fractionné, l’outil plébiscité par les Français pour gérer leur budget

En-dehors des promotions, d’autres outils sont envisagés par les Français pour optimiser la gestion de leur budget dans un moment exigeant pour leur pouvoir d’achat, au premier desquels se trouve le paiement fractionné, qui séduit plus d’un tiers des Français : 36% envisagent d’utiliser cet outil dans l’année à venir pour certains achats.

Il s’agit aujourd’hui de la solution de crédit la plus attractive. En comparaison, 20% des Français envisagent d’utiliser un paiement différé, 14% de souscrire un prêt personnel et seulement 11% un crédit renouvelable.







Méthodologie

Pour le compte de Oney, l’Institut CSA a réalisé une enquête en ligne du 30 janvier au 1er février 2024 auprès de 1010 Français représentatifs de la population âgée de 18 ans et plus.






# A lire aussi ...

Insights

Comment évoluent les comportements d’achat des consommateurs européens...

Insights

Fraudes au paiement, cyberattaques et fuites de données auraient fait perdre quelques 17 milliards d'euros au secteur du retail en 2023.

Insights

Une étude récente d’IAS (Integral Ad Science) montre que la diversité et l’inclusion prennent de plus en plus d’importance dans la communication des marques....

Digital

Sans contact, smartphone, wallet ou cartes dématérialisées... Les Français semblent avoir définitivement adopté les solutions de paiement digitales.

Publicité