En 2024, le marché de l’influence marketing devrait dépasser les 22 milliards de dollars contre à peine 10 en 2020.

Achat d’abonnés, faux influenceurs, pratiques douteuses… Ce nouvel eldorado a bien sur engendré de nombreuses dérives qui ne doivent toutefois pas masquer le réel potentiel du marketing d’influence.



Influence4You et HypeAuditor se sont associés pour dresser un état du marketing d’influence sur Instagram en France et donnent un éclairage sur les dernières pratiques des influenceurs. 

Dans un contexte de marché en pleine croissance, quels sont les moyens de contrôle sur la fraude et comment éviter les dérives de certains influenceurs pour profiter des réelles opportunités du marketing d’influence ? 



La croissance du marché tirée par l’engagement en France

Bonne nouvelle : l’influence marketing se porte bien en France.

De plus en plus prisé par les directions marketing qui organisent souvent des services dédiés, ce marché a tendance à se professionnaliser et à se réguler.

Le taux d’engagement en France est d’ailleurs 19% supérieur à la moyenne mondiale et la micro influence tire ces taux vers le haut avec des taux d’engagement 2 à 3 fois supérieurs aux grands influenceurs :


Il est clair que les marques qui maîtrisent l’art de travailler avec des microinfluenceurs
bénéficient de surcroît d’engagement. Mais ces chiffres sont-ils faussés ?
Et si oui, comment le détecter ?



La course aux chiffres pour séduire les marques sur Instagram

Si ce marché est en pleine croissance et que les budgets augmentent, certains influenceurs en profitent pour augmenter artificiellement leurs chiffres (de followers, likes ou commentaires) pour montrer qu’ils ont un fort pouvoir media.

D’autres aussi – et de manière involontaire – sont victimes collatérales de certaines pratiques de Community Manager qui utilisent des robots pour augmenter leur audience.

Si Instagram fait régulièrement le ménage, il reste encore beaucoup de « gonflements » de chiffres.


Impact et analyse, les chiffres parlent

La fraude aux chiffres (tout comme l’est la fraude aux clics et impressions dans le marketing digital) est un vrai enjeu pour les marketeurs car elle impacte directement le coût de leurs campagnes et leur ROI.

Les chiffres de ces fraudes sont parfois importants :



La très grande majorité des influenceurs est honnête

Si oui, environ 20% des influenceurs ont eu recours à des achats de followers et cette pratique est clairement à dénoncer (ces tricheurs sont facilement identifiables via nos outils), le gonflement global des chiffres est surtout subi par les influenceurs qui sont honnêtes pour leur très grande majorité.

De plus on voit que contrairement à ce que nous pensions, assez peu d’influenceurs parlent finalement de marques et cette étude nous a beaucoup surpris…

Comme quoi le marketing d’influence a de très très beaux jours devant lui : le potentiel est énorme… reste à se protéger des mauvaises pratiques”, déclare Stéphane Bouillet, fondateur de Influence4You !


L’étude montre que cette fraude est soit voulue soit subie par les influenceurs et permet de comprendre que la très grande majorité des influenceurs est honnête en analysant le détail des pratiques qui impactent les chiffres d’audience et d’engagement.

Pour faire du marketing d’influence de façon sécurisée, il est indispensable non seulement de comprendre ces mécaniques et surtout d’avoir les outils adaptés pour savoir si l’influenceur choisi a des audiences réelles ou gonflées.

La croissance du marketing d’influence ne continuera que si les marketeurs peuvent séparer le bon grain de l’ivraie…

Conclusion : oui, la fraude existe, mais elle souvent due à des pratiques involontaires et il est facile de l’identifier et l’éviter avec les bons outils.

Non, les influenceurs ne sont pas des panneaux publicitaires ambulants puisque 79% d’entre eux n’ont pas mentionné de marques dans les 180 derniers jours ce qui va contre l’idée que les influenceurs ne parlent que de marques.

Le marché est donc loin de la saturation !




*D’après l’étude de Research and Markets

L’étude complète est accessible ici





# à lire aussi...

Les seuls vrais influenceurs, ce sont nos proches…

A l’heure où les marques courtisent de plus en plus les youtubeurs,…

L’influence en B2B : une affaire de gourou?

Le recours aux influenceurs fait désormais partie intégrante de la stratégie marketing des marques,…

Black Friday: une édition qui aura beaucoup fait parler…

Entre records de ventes et mouvements d’opposition naissants, cette édition 2019 du…