Connect with us

Vous cherchez quelque chose en particulier ?

Social Media

Etude : les jeunes et les réseaux sociaux en 2023

Les 16-25 ans « scrollent » entre 3 et 5 heures par jour. Leur préférence va à Instagram, Snapchat et TikTok, tandis que Facebook continue de perdre de son attrait.


Que ce soit pour communiquer, se divertir ou s’informer, les réseaux sociaux rythment le quotidien des plus jeunes.

Mais quels sont leurs réseaux sociaux préférés, et comment les utilisent-ils ? Avec quel impact sur leur vie quotidienne ? Et quelles dérives ?

Diplomeo et BDM – entités du groupe HelloWork, leader français de l’emploi, du recrutement et de la formation – dévoilent pour la 6ème année consécutive leur enquête sur les pratiques des jeunes Français âgés de 16 et 25 ans sur les réseaux sociaux[1].





Un trio gagnant – Instagram, Snapchat et TikTok

L’enquête révèle que la pratique du “binge scrolling” est toujours de mise.

Instagram, leader du partage de photographies, reste depuis 2019 le réseau préféré de la Gen Z … et aussi le plus utilisé, passant de 73% d’usage il y a cinq ans à 90% aujourd’hui.

De son côté, Snapchat, le réseau social aux contenus éphémères, se classe en 2ème position avec 80% d’usage au sein de la Gen Z.

Les moins de 20 ans y sont particulièrement actifs, puisqu’ils sont près de 86% à s’y rendre quotidiennement, contre 38% des 25 ans et plus.

Enfin, TikTok, qui a connu un large succès pendant les divers confinements, poursuit son ascension fulgurante et se hisse en 3ème position (63%).

Les jeunes étaient 38% à scroller sur l’application en 2021 et 52% en 2022. Le succès est plus marqué chez les filles (71%) que chez les garçons (55%).


WhatApp : l’application de messagerie la plus utilisée

L’application de messagerie WhatsApp est en tête du classement avec 80% d’utilisateurs.

Toutes les tranches d’âges sont actives sur la messagerie : 68% des 16-18 ans l’utilisent et 85% des 20-25 ans.

Elle est suivie de très près par les plateformes du top 3 : Instagram, utilisée comme messagerie par 72% des répondants, et Snapchat (70%).

Quant à Telegram, la messagerie cryptée très à la mode en 2022, qui attirait 62% d’adeptes chez les 16-20 ans, elle a vu son nombre d’utilisateurs dégringoler à 6% cette année pour la même tranche d’âge.


YouTube conserve le monopole de la vidéo

Quand on s’intéresse aux plateformes vidéo, la majorité des jeunes utilisent sans surprise YouTube (95%).

Twitch, service de streaming vidéo, n’est utilisé que par 23% des sondés.

A noter que le service de streaming vidéo est davantage utilisé par les adolescents (35%) que les plus de 25 ans (3%). Les garçons s’y connectent aussi plus souvent (33%) que les filles (13%).


Une prise de conscience de l’influence des réseaux sociaux

De plus en plus de jeunes prennent conscience de l’influence des réseaux sociaux sur leur vie et décident d’arrêter ou de diminuer leur utilisation.

41% des 16-25 ans se sont ainsi séparés d’un réseau social cette année.

Plusieurs raisons les poussent à supprimer des réseaux sociaux : ils ne les utilisent plus (56%), le contenu ne les intéresse pas (38%), ou ils souhaitent limiter le temps passé sur les réseaux (31%).

Parmi les jeunes qui ont supprimé un réseau social, 14% se sont ainsi séparés l’année dernière de TikTok, Twitter (12%) ou Facebook (11%).

Placé bien avant ses concurrents en 2017, Facebook ne cesse depuis quelques années de perdre de la notoriété auprès des jeunes et ne comptabilise plus que 49% d’utilisateurs contre 93% il y a 5 ans.

Sorti du top 3 l’an dernier, le réseau social, jugé « old school », ne répond plus aux attentes des jeunes générations : 72% des 16-18 ans n’utilisent pas Facebook.


Une part importante dans le quotidien des jeunes

La suppression de certains réseaux sociaux n’a pas pour autant ralenti le temps passé dessus.

Les 16-25 ans consacrent en moyenne entre 3 et 5 heures par jour à scroller pour 45% d’entre eux. Les plus accros (18%) y passent plus de 5 heures. Seuls 9% d’entre eux y passent moins d’une heure.

Si les jeunes passent autant de temps sur les réseaux sociaux, c’est pour échanger avec leurs amis (78%), passer le temps (61%), suivre l’actualité (60%), se détendre (51%) et suivre leurs idoles ou des influenceurs (27%).

Quand on leur demande s’ils peuvent se passer des réseaux sociaux, seuls 31% des jeunes affirment pouvoir le faire quelques jours et 14% pensent être capables de quitter les réseaux sociaux pendant plusieurs semaines.


Les réseaux sociaux comme outil d’orientation

Les réseaux sociaux aujourd’hui se découvrent de nouvelles utilités. Les jeunes de la Génération Z les utilisent ainsi pour s’orienter ou se former.

Un répondant sur deux affirme utiliser les réseaux sociaux pour trouver son cursus.

Le réseau professionnel est davantage privilégié pour trouver un stage et une alternance, LinkedIn arrive en tête des médias sociaux pour les recherches de formation (50%), suivi d’Instagram (40%), Facebook (25%) et même TikTok (19%).


L’omniprésence du cyberharcèlement

Le harcèlement est amplifié ces dernières années par l’usage des réseaux sociaux ; insultes, moqueries, partage de photos sans consentement : 17% (+1 point) des sondés indiquent avoir subi du harcèlement en ligne.

Les filles sont la cible numéro 1 de ce type d’attaques (21% contre 13% pour les garçons).

Si les jeunes cherchent des solutions pour éviter le cyberharcèlement et affirment pour 47% des sondés avoir tous leurs comptes en privé ou presque, ils sont pourtant une grande majorité à partager des publications liées à leur vie privée sur Instagram (81%) loin devant Snapchat (53%) et BeReal (25%).

C’est donc sans surprise qu’Instagram, l’application la plus utilisée par les jeunes générations, est aussi celle où le harcèlement est le plus présent (56%).

Plus d’un jeune sur deux (51%) a subi du harcèlement sur Instagram, suivi ex-aequo par Snapchat et Facebook (38%) et loin derrière, TikTok (9%)…







[1] Méthologie

Étude réalisée du 29 mars au 13 avril 2023 auprès de 2 312 jeunes âgés de 16 à 25 ans, selon la méthode des quotas.







# A lire aussi ...

e-Commerce

Comment les attentes de la génération Z forcent les e-commerçants et les marques à adapter leurs offres.

Insights

La génération TikTok arrive à maturité et s'apprête à bouleverser tous les secteurs...

Social Media

Si les réseaux sociaux sont devenus des canaux de vente, leur impact varie fortement selon la classe d'âge des acheteurs...

Avis d'expert

Maintenant que le poids démographique des millenials est devenu conséquent et qu’une nouvelle génération de natifs digitaux, les zoomers, s’apprête à entrer dans l’âge...

Publicité