Connect with us

Vous cherchez quelque chose en particulier ?

e-Commerce

E-commerce : les Français ont dépensé 160 milliards en 2023

Le secteur du e-commerce a généré 159,9 milliards d’euros en 2023, en hausse de 10,5% sur un an…



Selon les derniers chiffres de la Fevad, 2,35 milliards de transactions ont été réalisées sur internet en 2023, soit une progression de +4,9% en un an.

Si les ventes de produits sur internet reculent de 1,8%, le secteur des services affiche lui une hausse de 20% par rapport à l’an dernier…



Grâce aux ventes de services, l’e-commerce progresse de 10,5% en 2023

Le secteur du e-commerce (produits et services confondus) totalise 159,9 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2023, soit une hausse de 10,5% par rapport à l’année précédente (144,7 milliards d’euros).

Le nombre de transactions continue d’augmenter : +4,9%, tout comme le panier moyen : +5,4%.

Toutefois, les ventes de produits et les ventes de services connaissent des évolutions différentes.   

Ainsi, pour les ventes de produits, le recul du chiffre d’affaires amorcé en 2022 (-7% vs 2021) s’est poursuivi en 2023, mais de manière moins importante : -1,8%.

Le nombre de transactions est lui aussi en baisse en 2023 : -3% malgré une légère hausse du panier moyen : +1% soit 59 euros.

Le chiffre d’affaires des ventes de produits représente 61,2 milliards d’euros.

À l’inverse, les ventes de services poursuivent leur forte croissance à +20%. Cette progression repose à la fois sur la hausse du nombre de transactions (+12%) et sur l’augmentation du panier moyen (+7%) qui atteint 75 euros. 

L’inflation, si elle a ralenti depuis le mois d’avril 2023, est restée forte.

Face à la hausse des prix et à l’urgence climatique, les cyberacheteurs ont donc continué à modifier leurs comportements en arbitrant entre consommation, déconsommation et épargne, achats de produits et de voyages/loisirs, achats de produits neufs et de seconde main.

Ainsi ce sont les domaines de l’indispensable (alimentaire) et du loisir qui se maintiennent le mieux, tandis que les secteurs où il existe une offre de seconde main importante ou ceux qui s’inscrivent dans des cycles de renouvellement plus variables sont confrontés à des baisses de volumes.


Les arbitrages de consommation continuent de freiner la consommation sur internet

Chaque trimestre, la Fevad publie les données collectées auprès d’une centaine de sites leaders à travers son le panel iCE 100 (voir méthodologie).

Les ventes de produits du panel ont progressé de 0,6% en 2023 attestant d’une stabilisation après l’année 2022 (-9%) qui reflétait le dégonflement d’une partie de l’effet Covid.

La baisse des commandes sur les produits non-alimentaires atteint 9% en 2023.

Le chiffre d’affaires est porté par la hausse du panier moyen : +3%.

Avec une baisse des commandes de 2%, les cyberacheteurs ont maintenu l’adaptation de leurs comportements d’achats.

Ainsi, si les catégories Beauté et Meuble/Décoration résistent mieux avec respectivement +5% et -1% par rapport à 2022, la Mode/Textile et les Produits techniques/Electroménager continent de diminuer (-5% et -9%).

Sur l’année 2023, le niveau élevé de l’inflation sur l’alimentaire (+12%) a entraîné une forte hausse du chiffre d’affaires Alimentaire/Produits de Grande Consommation avec +11% (Source NielsenIQ).

Les sites de Voyage-Tourisme ont vu leur chiffre d’affaires progresser de 13% en 2023. Une hausse qui reflète des arbitrages de consommation favorables à ce secteur qui, par ailleurs, a maintenu un niveau d’inflation supérieur à la moyenne.

Les ventes aux professionnels du panel iCE 100 qui avaient commencé à ralentir mi-2022 ont été freinées en 2023 : +4%.

L’activité sur les marketplaces (ventes réalisées pour le compte de tiers) résiste à la baisse des ventes de produits non-alimentaires, avec un volume d’affaires en léger recul de -1%.






# A lire aussi ...

e-Commerce

Avec plus de 39 millions de visiteurs uniques chaque mois, Amazon continue de largement dominer le e-commerce en France.

Insights

Cette année, plus de 2 Français sur 3 entendent encore se restreindre avant d’envisager des “achats plaisir”...

Avis d'expert

Selon le dernier rapport CX Trends 2024 de Zendesk, une transition rapide des marques vers un CX intelligent s’annonce grâce à l’IA générative. Si...

Insights

Une nouvelle étude fait le point sur les attentes et les sources de frustrations des Français en matière de relation client.

Publicité