Du point de vue de Gartner, le big data n’est rien si on ne le transforme pas en algorithmes, car c’est là que se situe la vraie valeur pour les entreprises…

 

Le big data est dépassé ! Aujourd’hui, tout tourne autour des algorithmes, si l’on en croit Gartner.

 

[blockquote cite=”explique Peter Sondergaard, vice-président directeur chez Gartner.”]”La valeur ne réside pas dans le big data. Bien sûr, les données sont nécessaires, mais elles sont éphémères. En elles-mêmes, elles ne seront pas transformatrices.

Votre entreprise vous considère peut-être comme le gardien des données, mais n’importe qui peut rassembler des données aujourd’hui, n’importe qui peut les stocker et n’importe qui peut recruter quelqu’un pour analyser les données, quel que soit le volume du jeu de données.”[/blockquote]

 

Les données sont passives

 

Les données sont intrinsèquement passives. Elles ne font rien sauf si vous savez comment les utiliser, comment agir sur ces données, car la véritable valeur réside dans les algorithmes. Les algorithmes définissent l’action“, poursuit le dirigeant de Gartner

Gartner prévoit que les dépenses mondiales dans l’internet des objets dépasseront les 2,5 millions de dollars chaque minute en 2016 et que, d’ici cinq ans, un million de nouveaux appareils devaient se connecter chaque heure.

 

[blockquote]”L’économie algorithmique alimentera le prochain grand pas dans l’évolution entre machines de l’internet des objets” “Les produits et services seront définis par la sophistication de leurs algorithmes et services.

Les entreprises seront valorisées non seulement en fonction de leur big data, mais aussi des algorithmes qui transforment ces données en actions et, au final, affectent les clients.” [/blockquote]

 

Pour que les entreprises tirent profit des algorithmes, elles doivent gérer leurs activités numériques en parallèle de leurs activités analogiques existantes, ce que Gartner qualifie de “stratégie bimodale“.

D’après Peter Sondergaard, cela deviendra une stratégie clé pour les entreprises à mesure que les revenus analogiques diminueront et que les algorithmes intelligents aideront les entreprises à agir sur les données dont elles disposent.

 

Source : ZDNet

 

 

3 comments

Comments are closed.

# à lire aussi...

La relation client augmentée n’est pas un effet de mode !

Alors même que tout l’enjeu du secteur de la relation client aujourd’hui…

Données personnelles : des Français inquiets mais pas plus prudents…

Si les Français se disent toujours plus préoccupés par l’utilisation de leurs données personnelles, leurs comportements en la matière évoluent peu…

La valeur réelle de nos données personnelles

Les récentes affaires de reventes ou d’échanges de données entre géants du…

Médias: Quel avenir face au duopole Google/Facebook ?

À l’heure où Facebook et Google accroissent leur domination sur le marché…

Big Data et prédictif : les nouveaux moteurs du marketing

Si les GAFA excellent dans l’exploitation de la donnée, elle ne leur…

RGPD : Les consommateurs restent dans le flou…

Seuls 8% des consommateurs dans le monde estiment mieux comprendre comment les entreprises utilisent leurs données depuis l’entrée en vigueur du RGPD.