Connect with us

Vous cherchez quelque chose en particulier ?

e-Commerce

Live Shopping : les 5 commandements d’un stratégie réussie

Le live shopping a le vent en poupe auprès des consommateurs mais peu de marques savent encore en tirer pleinement profit …


C’est l’une des tendances marketing les plus remarquées de ces dernières années :  le développement d’expériences de live shopping est rapidement devenu un exercice incontournable pour les marques du monde entier.

Selon une étude réalisée par Forrester, 70% des consommateurs en France, au Royaume-Uni, en Espagne et en Pologne sont désormais intéressés par ce mode de consommation en ligne innovant et immersif.

Mais le potentiel du live shopping reste encore largement inexploité. Et pour cause, la moitié – voire plus – des expériences créées aujourd’hui par les marques sont inutiles.
 
iAdvize partage ici son expérience et les cinq commandements pour mener une stratégie live shopping performante !

 

#1 – Acter la rupture avec les catalogues classiques

Les expériences de live shopping permettent aux consommateurs de découvrir l’univers d’un produit de façon interactive, d’entrer en conversation avec les marques, d’assister à des démonstrations sous des formats créatifs ou encore d’être conseillés individuellement.

Il s’agit d’acter qu’à l’heure des réseaux sociaux, des vidéos immersives et des influenceurs, les attentes des acheteurs potentiels ne sont plus les mêmes qu’à l’époque révolue des catalogues au format papier.

 

#2 – Saisir l’extraordinaire potentiel de ce canal de vente

Autant d’innovations qui font du live shopping un outil marketing puissant et à fort impact économique pour le secteur de la vente en ligne.

Il y a quelques mois, une marque américaine de figurines a ainsi réalisé en 40 minutes de live-streaming l’équivalent de 46% du chiffre d’affaires qu’elle avait enregistré le jour du Black Friday.

Grâce à un temps d’exposition incomparable avec toute autre forme de publicité, le live shopping permet d’envisager des taux de conversion de l’ordre de 20%.

 

#3 – Mobiliser le live shopping à bon escient

Des performances inédites qui suscitent un intérêt légitime de nombreuses marques B2C comme B2B pour ce canal de vente.

Mais pour décrocher de tels succès commerciaux, encore faut-il savoir mobiliser le live shopping à bon escient.

Force est en effet de constater que bon nombre d’entreprises qui y ont recours aujourd’hui n’en maîtrisent pas les codes et commettent des erreurs qui rendent leurs efforts inutiles.

 

#4 – Inscrire le live shopping dans un plan d’animation commerciale

L’écueil consiste à baser une expérience de live shopping exclusivement sur la présence d’un influenceur dont on pense qu’il saura générer à lui seul un engouement pour le produit en question.

Pourtant, sans événement associé, sans offre commerciale attractive ni proposition créative particulière, ces moments de vente sont voués à l’échec.

Cette erreur classique traduit une incompréhension de ce qui fait la force du live shopping.

Celui-ci ne peut être réellement efficace que s’il s’inscrit dans un plan marketing global et est conçu comme un outil d’animation commerciale à part entière.

Il demande donc de créer l’événement d’une façon qui corresponde précisément aux enjeux et aux objectifs du plan marketing de la marque.


#5 – Concevoir chaque expérience en fonction d’indicateurs-clés

Lancement de produit, vente flash, animation commerciale sur-mesure… Il est nécessaire d’événementialiser le live shopping, car celui-ci ne peut porter tous ses fruits s’il est mobilisé en tant que simple canal de vente d’un produit sans actualité, isolé d’une stratégie globale.

Mais pour concevoir une expérience efficace qui réponde aux enjeux de l’événement en question, il est avant tout indispensable de penser l’expérience dans sa globalité, de la définition du plan de communication à l’analyse de ses résultats en passant par la sélection des produits, le choix des offres commerciales et la conception des interactions proposées.
 

Rares sont les dispositifs marketing qui génèrent autant d’impact business qu’une opération de live shopping soigneusement pensée et orchestrée.

Selon l’objectif fixé, les résultats pourront être analysés en fonction de trois principaux indicateurs :

  • Le taux d’exposition à la marque et au produit, un indicateur qui atteint en moyenne une durée située entre 5 et 7 minutes pour les expériences de live shopping, soit un temps d’exposition bien supérieur aux formats publicitaires classiques ;

  • Le taux d’embasement ou d’opt-in permettant de transformer un spectateur en lead qualifié grâce à la collecte de données personnelles (plus de 45% en moyenne) ;

  • Le taux de conversion, c’est-à-dire la transformation de l’expérience en acte d’achat (autour de 20%).







# A lire aussi ...

Ressources

Retour sur les stratégies mises en place par les 50 marques les plus aimées au monde...

Insights

Dans une période historique qui voit se croiser à la fois une crise inflationniste sans précédent et une urgence climatique qui se fait de...

Digital

Sur quels leviers marketing les annonceurs comptent-ils le plus investir d'ici la fin de l'année et quels seront les enjeux de ce second semestre?

Insights

Sur 10 ans, les comportements d'achat des Français ont fortement évolué et leur rapport aux marques aussi...

Publicité