23 juin 2017

TrialPanel vient de présenter les résultats de son étude “Usages et attitudes de la nouvelle génération de shoppers” réalisée au sein de sa communauté de près d’un demi-million de consommateurs. Parmi les principaux enseignements, on y découvre des shoppers de plus en plus influencés par les avis consommateurs au détriment des publicités en ligne jugées inefficaces.

 

Sur le marché de la grande consommation, l’émergence d’Internet et du e-commerce a profondément changé la donne avec des consommateurs soumis à un flot continu d’informations et un choix toujours plus large de produits.

Si réaliser un achat est devenu plus simple techniquement parlant, le processus de décision s’est complexifié. Le parcours d’achat est désormais influencé par les moteurs de recherche, les avis de consommateurs et d’experts, ou les campagnes de buzz marketing.

Dans ce contexte, qu’est ce qui conditionne et influence réellement l’acte d’achat de ce consommateur 2.0 ? Et pour les marques, comment repenser la relation avec ce nouveau shopper ?

 

L’inefficacité de la pub

Les résultats de l’étude TrialPanel révèlent que pour 65% des consommateurs, les publicités en ligne auxquelles ils sont exposés ne sont « jamais » ou « très rarement » utiles et efficaces. Ce taux monte à 72% lorsqu’ il s’agit de ceux qui ne cliquent « jamais » ou « rarement » sur les publicités.

Des résultats qui mettent clairement en cause l’efficacité des campagnes de publicités online alors même que les investissements publicitaires des marques s’amplifient.

 

Des consommateurs de plus en plus avertis

Concernant leur décision d’achat, l’étude révèle que 85% des shoppers lisent les avis de leurs pairs lorsqu’ils effectuent une recherche sur les produits qu’ils projettent d’acheter. La moitié d’entre eux formulent leur requête par le biais de leur smartphone.

Leurs sources privilégiées ? Les forums et les blogs (42%), les sites comparateurs de prix et de produits (42%), les moteurs de recherche (41%) et les sites des marques (39%). Les catégories de produits les plus concernées par la lecture de commentaires sont en grande majorité les biens électroniques (74%), les biens de grande consommation (40%) et les vêtements (37%).

 

L’avenir est dans le collaboratif

Le succès des communautés de marques et d’avis consommateurs démontre l’ouverture au dialogue des consommateurs et leur souhait de communiquer avec les marques. Et le potentiel de développement de ces plateformes collaboratives est particulièrement grand sur le segment des biens de grande consommation (alimentation et entretien) : 66% des shoppers français affirment qu’adhérer à une communauté les aiderait dans leur décision d’achat .

Ils sont cependant seulement 23% à effectivement y participer. Dans cet engouement généralisé pour le collaboratif, les réseaux sociaux ne tirent pas leur épingle du jeu avec 76% des consommateurs qui déclarent ne pas suivre de marque de grande consommation sur Twitter ou encore 8 Français sur 10 qui affirment ne jamais ou rarement « ouvrir » ou « lire » les publicités sur Facebook.

 

 

4 commentaires

Newsletter

Chaque mardi, un condensé d'infos Marketing / Digital et Ebusiness directement dans votre boite mail !

à télécharger sans modération