Connect with us

Vous cherchez quelque chose en particulier ?

Insights

Les assistants virtuels ont fini par convaincre les Français

Dubitatifs voire sceptiques il y a encore quelques années, les Français sont aujourd’hui beaucoup plus positifs sur l’utilité des assistants virtuels.


Depuis Octobre 2011, iligo analyse la perception, les usages et l’intérêt que portent les Français aux nouvelles technologies.

En 2018, un nouveau volet dédié a vu le jour. Il s’intéressait aux assistants virtuels, ces programmes informatiques qui répondent de manière automatisée, via des algorithmes, à nos interrogations ou demandes, comme les assistants vocaux ou les chatbots.

Siri d’Apple, Alexa d’Amazon, Google Home de Google mais aussi Ouibot de la SNFC font donc partie du périmètre de cette étude.

Comment les assistants virtuels sont-ils perçus par les Français ? Quelles fonctions leur paraissent avantageuses ? Quelle place prendront-ils à l’avenir ?

Les résultats de cette 13ère édition du Baromètre des Usages Mutli-écrans apportent quelques éléments de réponse…


Assistants virtuels : les Français sont de plus en plus convaincus

La facilité d’utilisation et la disponibilité sont les premiers avantages perçus par les français (respectivement 85% et 82%).

Les plus fortes progressions depuis 2019 concernent leur faculté de les comprendre et leur capacité à leur donner des réponses de qualité (80% pour les deux, +14 pts et +13 pts vs 2019).


Part des Français qui estiment que les assistants virtuels apportent un véritable avantage sur les critères suivants :



Des outils pour s’informer et se simplifier la vie avant tout

L’intérêt des Français pour les fonctionnalités des assistants virtuels s’améliore nettement en 2022. Et ce, tant pour des tâches simples que complexes.

La première utilité perçue, pour 79% de la population, est la capacité qu’a cette technologie à les informer (+13 pts vs 2019).

Loin de s’y limiter, les Français voient dans les assistants virtuels bien d’autres utilités. On observe notamment une forte progression de leur utilité perçue dans le pilotage à distance des objets connectés (76% en 2022, +18 pts en 3 ans).

Les Français sont également intéressés par le SAV (72%), qui progresse de 15 points.

Part des Français trouvant les fonctionnalités suivantes intéressantes chez les assistants virtuels :


Les Français se montrent intéressés par les fonctionnalités liées à la vente.

68% considèrent qu’ils sont intéressants pour acheter ou réserver des billets en ligne (+12 pts vs 2019). Mais surtout, 71% (+15 pts vs 2019) jugent les conseils qu’ils pourraient recevoir intéressants, par exemple pour une bouteille de vin ou pour un voyage.

A terme, les assistants virtuels vont-ils remplacer les vendeurs ?


Au delà des « assistants de vie » ?

De manière générale, les résultats sont relativement stables par rapport à 2019.

Près de la moitié des Français voit les assistants virtuels comme des « assistants de vie ».

52% pensent que les assistants virtuels vont améliorer leur bien-être et 48% qu’ils vont développer leur intelligence et leur capacité à apprendre par eux-mêmes.

Les Français préfèrent garder cette année encore une distinction entre humain et machine.

29% pensent qu’ils devraient revêtir une forme humaine et 25% considèrent pouvoir développer une amitié avec eux.

Ces résultats, en apparence faibles, dénotent toutefois une certaine curiosité pour des relations approfondies avec les assistants virtuels, qui iraient plus loin que de « simples » assistants de vie virtuels.

Déjà, 33% considèrent qu’il est plus efficace de parler avec un agent conversationnel qu’avec un employé d’un service client.

Seraient-ils également capables de remplir efficacement les fonctions d’amis ?

Part des Français en accord avec les affirmations suivantes :


En 2017, Harari publiait son livre « Homo Deus », dans lequel il dissertait sur l’avenir de l’humanité.

L’une de ses hypothèses était que les algorithmes allaient prendre une place de plus en plus importante dans nos vies, au détriment des hommes. 

De par la multitude de données captées et recoupées, ils seraient plus capables de nous comprendre que nous-mêmes. Ils seraient ainsi plus avisés pour prendre des décisions pour satisfaire nos besoins.

Cette étude révèle une habituation aux assistants virtuels, de plus en plus présents, et demain à même de répondre à des demandes plus diverses.

Se dirige-t-on, de près ou de loin, vers ce scénario ?..








Méthodologie

Interviews réalisées sur CAWI (Computer-Assisted Web Interviewing)

Un historique de 13 255 réponses réparties en 13 vagues.

Vague 13 : Terrain réalisé du 28 février 2022 au 13 mars 2022.

1000 répondants 18-64 ans représentatifs de la population française en termes de sexe, d’âge, de CSP et d’UDA5.







# A lire aussi ...

Digital

Alors que l’Ile-de-France arrive en tête du classement (76%), le Nord-Ouest de la France ferme la marche avec 48% de ses entreprises digitalisées...

Insights

70 % des Français utilisent désormais la commande vocale et 28 % y ont recours tous les jours...

Digital

Deux ans plus tard, la mise en place à marche forcée du télétravail n'est pas sans poser de problème aux entreprises comme aux salariés...

Insights

L’Observatoire des évolutions du marketing revient sur les tendances qui impactent aujourd'hui le métier de marketeur et dresse le portrait du CMO de demain.

Publicité