Kantar Worldpanel estime dans sa dernière étude que la vente en ligne de produits de grande consommation et de produits frais devrait doubler dans les 10 prochaines années à l’échelon mondial.

 

Le marché mondial des produits de grande consommation et frais libre-service (PGC-FLS) vendus en ligne atteindra 130 milliards de dollars en 2015 (soit 118 milliards d’euros). C’est ce que prévoit Kantar Worldpanel dans son rapport «Accélération de la croissance du ecommerce : Edition 2015»

D’ici 10 ans, le e-commerce de PGC-FLS devrait doubler par rapport à son niveau actuel.

Le commerce en ligne de produits alimentaires, qui a bondi de 28% l’an dernier dans le monde, a été particulièrement dynamique dans les zones déjà très utilisatrices comme la Chine (+34%), la Corée du Sud (+22%), la Grande Bretagne (+20%) et la France (+12%). Dans l’hexagone, ou le drive est très bien implanté, le client qui achète des produits alimentaires en ligne dépense en moyenne 76 dollars pour ce type d’achat, contre 36 dollars en magasin physique.

 

ecommerce-alimentaire

 

Les chiffres à retenir :

[lists style=”check” color=”#219cd1″]
  • Le commerce électronique a profité d’une croissance globale de 28% en 2014
  • C’est en Asie que le commerce en ligne des PGC-FLS s’est le plus développé. La Chine détient le record de la plus forte croissance (+34%), suivie de la Corée du Sud (+22%).
  • En Europe le marché a progressé de 20% au UK et de 12% en France.
  • Le profil moyen des acheteurs est une famille avec jeunes enfants, habitant en villes ou en banlieues, de classes moyenne ou aisée.
  • En Angleterre, un shopper en ligne dépense en moyenne £42 par panier électronique, contre seulement £10 pour un achat dans un magasin physique.
  • La part de marché des achats de produits PGC-FLS en ligne devrait doubler au cours des 10 prochaines années dans les marchés les plus avancés sur le sujet.
  • Les achats en ligne atteindront quant à eux 30% du marché en Corée du Sud, 15% en Chine, et 10% au UK et en France.
[/lists] Compte tenu de ces tendances, rien d’étonnant à ce que tout le monde se mette en ordre de marche pour répondre à ce canal de distribution devenu non négligeable.
Stéphane Roger, directeur global shopper and retail chez Kantar Worldpanel, a noté depuis un an “des changements importants dans la structure de nombreux distributeurs et marques. Mondelez, Walmart, Pepsico, Coca-Cola, Procter & Gamble et Unilever ont chacun mis en oeuvre des plans pour garantir l’avenir de leurs ventes en ligne“.

Et les gagnants “sont ceux qui investissent les premiers. Tesco en Grande Bretagne, et E.Leclerc en France peuvent se réjouir d’une part de marché de leur commerce en ligne deux fois plus importante que celle de leurs concurrents, arrivés plus tardivement“.

Et il reste du monde à convertir. En France, près d’un ménage sur quatre a déjà acheté des PGC en ligne, ce qui en laisse encore 3 sur 4 à convaincre…

 

2 comments

Comments are closed.

# à lire aussi...

Pour les petites entreprises, l’expérience client est cruciale

Si beaucoup de grandes marques se préoccupent de l’expérience client, cette notion…

Le e-commerce connait-il ses premières limites ?

Choix, prix, rapidité, praticité… Le e-commerce semble totalement en phase avec les…

Le mobile, meilleur ami des points de vente

Quel est l’impact du mobile sur les achats en magasins ? A…