Les conclusions d’une récente étude menée par le cabinet McKinsey démontrent que les actions marketing reposant sur l’IA permettront de dégager entre 1 400 à 2 600 milliards de dollars de croissance par an.


Retour sur 4 cas concrets d’usage de l’intelligence artificielle dont s’inspirer pour réussir ses campagnes de marketing b2b.

 

 

 


Une tribune de Bérangère Gloaguen, directrice marketing de Marketo France


 

 

1. Contenu : de la pertinence de l’IA pour la diffusion ou la création

Dans le cadre d’une campagne marketing, la qualité du contenu délivré est essentielle pour répondre le mieux possible aux attentes des prospects et clients.

Actuellement, il existe sur le marché un certain scepticisme quant à la possibilité de produire des contenus dit « créatif » à travers l’IA.

Néanmoins, de plus en plus d’algorithmes faisant appel à l’intelligence artificielle sont conçus dans l’optique de générer des contenus, des pages Web et des emails de manière automatisée.

À titre d’exemple, Syllabs développe des robots rédacteurs qui automatisent la rédaction de contenus, mais sont-ils véritablement efficaces ?

Pour l’heure, les performances créatives de l’IA se matérialisent par sa capacité à combiner et à créer des contenus à partir d’éléments préexistants, très utiles pour une aide à la formulation, à la réécriture d’un texte ou pour permettre aux équipes de se concentrer sur des tâches créatives à plus forte valeur ajoutée.

Néanmoins, l’intelligence humaine reste la seule à pouvoir juger de la pertinence des propos dans une situation donnée.

Pour reprendre la formule du célèbre publicitaire français Jacques Séguéla dans une récente interview : « Il nous faut prendre l’intelligence artificielle avec intelligence ».

En revanche, l’IA permet de diffuser largement et de manière efficace du contenu.

L’IA a pour rôle de soutenir le travail des spécialistes du marketing en analysant l’ensemble des contenus disponibles sur le Web, afin de classer et d’organiser le contenu créé, pour in fine délivrer les meilleures offres, clics, emails et messages au bon interlocuteur.

Une utilisation combinée de l’IA, d’outils d’aide à la rédaction et d’outils d’analyse de contenu semble être la meilleure option pour dégager du temps aux marketeurs qui peuvent ainsi se consacrer à des tâches créatives et au développement de contenus à forte valeur ajoutée.

 

2. Médias sociaux : élargir son audience grâce à l’IA

Les médias sociaux sont devenus des canaux de communication à part entière pour les campagnes marketing.

L’intelligence artificielle est de plus en plus utilisée à des fins d’engagement et d’analyse de communautés.

Pour Twitter, par exemple, SocialRank propose d’automatiser la segmentation des audiences et l’identification des followers les plus actifs sur une thématique donnée.

Par ailleurs, Audiense permet d’engager et de nourrir les échanges en proposant du contenu personnalisé aux utilisateurs d’après des critères qu’ils ont eux-mêmes pré-renseignés et sélectionnés.

Concrètement, cela peut être des données démographiques, des centres d’intérêt et/ou des valeurs.

 

3. Google : l’IA de tous les jours

Les médias sociaux ne sont pas les seules à tirer parti de l’intelligence artificielle et du machine learning en vue d’optimiser l’efficacité de leurs publicités.

Les moteurs de recherche comme Google disposent généralement de leur propre solution.

Avec plus de 3,5 milliards de requêtes par jour, Google RankBrain, est le logiciel d’IA que les internautes utilisent le plus chaque jour, et ce, sans même en avoir conscience.

Ce programme de machine learning détermine quels sont les meilleurs résultats et où les classer dans la recherche organique.

Mais RankBrain est-il efficace pour un spécialiste du marketing B2B ? Sans aucun doute.

Jusqu’à 90 % des acheteurs B2B se tournent vers une simple recherche Google pour commencer leur parcours d’achat.

De par la quantité du trafic provenant des recherches Google, les leads SEO ont un taux de transformation de 13 % supérieur à celui des autres leads.

Néanmoins, RankBrain ne remplace pas les leviers SEO traditionnels comme les mots-clefs et les backlinks.

 

4. Emailing : des conversations personnalisées à grande échelle

Avec 270 milliards de courriels envoyés chaque jour, la priorité est au ciblage, or, l’utilisation de l’IA est un bon moyen pour délivrer du contenu pertinent aux bons interlocuteurs et au bon moment.

Cela constitue également un bon moyen de prévenir « l’infobésité ».

Tout repose sur une segmentation automatique des cibles par filtre selon les besoins de la campagne.

L’IA a la capacité de transformer des volumes importants de données en informations utiles. Le traitement et le recoupement des informations permettent d’identifier des cibles potentielles pour une campagne marketing, mais également de prédire les comportements ou les besoins du consommateur en croisant un certain nombre de données à son sujet.

La clef pour utiliser un programme d’IA adapté pour des campagnes d’emailling est d’investir dans une solution qui mette à jour les segments d’audience en temps réel, qui dispose de capacités en matière de contenus prédictifs et qui offre une vision robuste et centrée sur le marketing visant à améliorer la relation entre la marque et le consommateur.

 

Pour conclure, la plupart des spécialistes du marketing reconnaissent que l’intelligence artificielle a permis une certaine automatisation de leurs tâches, comme maintenir des interactions personnalisées à grande échelle et mieux comprendre le parcours de leurs prospects et clients.

Toutefois, les capacités de l’IA en matière de créativité restent à démontrer…

 

 

# à lire aussi...

Des jeunes plutôt confiants face à l’IA

L’Intelligence Artificielle fait beaucoup parler d’elle ces derniers mois et semble amenée…

Chatbots vs Moteurs de recherche : Comment choisir ?

Pour répondre aux demandes des utilisateurs, les marques ont de plus en…

La voix, ce nouvel enjeu du e-commerce

À l’heure où l’interface entre l’Homme et la Machine (IHM) est au…

La valeur réelle de nos données personnelles

Les récentes affaires de reventes ou d’échanges de données entre géants du…