Facebook va bien, et même mieux que prévu… Avec 1,65 milliards d’utilisateurs et quelques 500 millions de bénéfices tous les mois, le réseau social continue d’engranger les recettes de la publicité mobile et devient une véritable machine à cash.

 

Alors que Twitter ou même Apple semblent à la peine sur le premier trimestre 2016, Facebook comble ses actionnaires en publiant des résultats trimestriels encore plus favorables que prévu.

facebook-q1-2016

 

Facebook pulvérise ses propres records

En terme de croissance de sa base d’utilisateurs, Facebook continue sa progression : le nombre d’utilisateurs actifs mensuels est de 1,65 milliard au 31 mars 2016, soit 15% de plus par rapport à l’an dernier.
Pour rappel, Twitter n’accueille « que » 310 millions de personnes et LinkedIn 100 millions.

Encore plus extraordinaire: ces utilisateurs passent en moyenne quotidiennement plus de 50 minutes sur la plateforme et ses applications comme Instagram ou Messenger.

Alors que l’offre de services et d’applications sur terminaux mobiles ne cesse de s’enrichir et que la concurrence pour l’attention des internautes n’a jamais été aussi intense, ces chiffres sont très séduisants pour les annonceurs. Ils font de Facebook le grand bénéficiaire du basculement des budgets publicitaires vers internet au détriment de la presse écrite, de la radio ou de la télévision.

facebook-q1-2016-mau

 

Alors que les analyses optimistes tablaient sur des revenus de 5,3 milliards de dollars pour ce trimestre, ils sont finalement de 5,38 milliards (contre 3,54 milliards de dollars au premier trimestre 2015).

facebook-q1-2016-ca

 

Même tendance pour les bénéfices de l’entreprise : 1,51 milliards de dollars contre 512 millions il y a un an.

facebook-q1-2016-benefices

 

Facebook génère donc chaque mois plus de 500 millions de dollars de bénéfices.

Des résultats impressionnants et supérieurs aux attentes, qui permettent à l’action $FB de gagner près de 10% après clôture.

De quoi conforter les choix stratégiques pris par Mark Zuckerberg ces derniers mois pour relancer son réseau social que certains annonçaient déjà moribond…

 

Une poule aux œufs d’or mobile-first

Contrairement à d’autres mastodontes du web (qui a dit Yahoo ?), Facebook a parfaitement su prendre le virage du tout mobile alors même que certains s’inquiétaient de son retard en la matière il y a encore 2 ans.

 

facebook-q1-2016-mobile-dau

 

Aujourd’hui, sur les 1,09 milliard de personnes qui se connectent à Facebook chaque jour, 989 millions le font depuis un mobile.

Et il y a fort à parier que le cap du milliard d’utilisateurs quotidiens sur mobile sera atteint dès le trimestre prochain.

Cette explosion des usages mobiles se reflète aussi dans les résultats financiers de Facebook : au premier trimestre 2016, les revenus générés sur les smartphones représentent à eux seuls 82% des revenus publicitaires totaux.

Ce chiffre est en hausse de 73% par rapport au premier trimestre 2015.

L’arrivée récente des publicités sur Instagram explique certainement en partie cette hausse fulgurante…

 

 

# à lire aussi...

Le baromètre de l’influence marketing

Sport, culture, grands événements,… Kolsquare prend le pouls des réseaux sociaux et…

Les seuls vrais influenceurs, ce sont nos proches…

A l’heure où les marques courtisent de plus en plus les youtubeurs,…

Vitesse et UX : un impact direct sur les ventes

C’est une évidence : la vitesse de chargement d’un site web a…

15 chiffres à connaître sur le marketing d’influence

Impact des influenceurs selon les plateformes utilisées, résultats constatés ou encore mode…