Aujourd’hui, 77% des Français estiment faire tout ce qui est en leur pouvoir pour protéger leur vie numérique et éviter la perte de leurs données personnelles.

Si le chiffre est encourageant, il ne doit pas occulter une autre réalité : éduquer pour se prémunir des cyberattaques reste encore et toujours d’actualité…



Palo Alto Networks, le leader mondial de la cybersécurité, révèle les résultats d’une étude sur le comportement des Français à l’égard des nouvelles technologies, leur usage et leur connaissance/expérience de la cybersécurité à l’ère du numérique. 

Premier constat : le cœur des Français balance entre confiance et défiance vis à vis des nouvelles technologies et de la cybersécurité.

Alors que 77% des Français déclarent faire tout ce qui est en leur pouvoir pour éviter la perte de leurs informations,  65% d’entre eux se déclarent tout de même inquiets sur la protection concrète de leurs données personnelles en ligne.

42% des Français interrogés se disent toutefois moins anxieux à ce sujet grâce aux technologies de cybersécurité qui existent et peuvent les protéger. 

« Pas un jour ne passe sans que la cybersécurité fasse la Une des médias. Que l’on soit une entreprise, une administration ou un État-Nation, le risque cyber est partout et protéiforme (vol de données, espionnage industriel, ransomware, malware, cheval de troie, etc.).

Malgré quelques inquiétudes entourant la protection de leurs données personnelles, les Français expriment leur confiance vis à vis du monde numérique et une bonne connaissance du sujet cyber »

déclare Raphael Bousquet, VP Europe du Sud chez Palo Alto Networks. 





Voici, dans le détail, les résultats de l’étude consacrée aux comportements, habitudes et pratiques des Français lorsqu’il s’agit de nouvelles technologies et de cybersécurité:

#1 – L’usage du WiFI 

Lorsqu’ils sont en vacances, 1/4 des Français (27%) déclarent se connecter à un réseau Wifi non sécurisé (ne demandant pas de mot de passe) pour naviguer sur Internet depuis leur appareil professionnel (Smartphone, ordinateur portable, tablette).

Il est intéressant de noter la grande disparité révélée par cette étude en fonction de l’âge.

En effet, le groupe d’âge des 45-54 ans déclare à 46% qu’ils se connecteraient avec leur appareil numérique professionnel à un réseau Wifi non sécurisé contre seulement 21% pour le groupe d’âge des 18-24.

La jeune génération semble être plus au fait que les plus anciens du risque encouru pour leurs données par cette pratique. 

#2 – Les Français et l’IoT 

Près de la moitié (48%) pensent que les objets connectés ne sont pas sécurisés.

Seuls 6% des Français pensent que les objets connectés sont très sécurisés.

La confiance numérique ne semble pas aller de pair lorsqu’il s’agit d’objets connectés.

40% des 18/24 ans déclarent que les objets connectés ne sont pas sécurisés, ce pourcentage montant à 56% pour les + de 55 ans interrogés. 

#3 – La gestion de la sécurité des Français 

45% des Français préfèrent que la sécurité de leurs données soit assurée par des hommes plutôt que des machines.

Cependant ils sont déjà 22% à déclarer ne pas voir de risques à ce qu’elle le soit par l’Intelligence Artificielle.

Dans le monde professionnel, l’humain est souvent décrit comme le maillon faible de la sécurité. Cette étude démontre malgré tout que les Français accorde pour le moment plus de confiance à celui-ci plutôt qu’à des machines pour assurer la sécurité de leur vie numérique (professionnelle et personnelle). 

#4 – Qui est responsable de la sécurité des données?

Près d’1/3 (30%) d’entre eux pensent que l’opérateur mobile est responsable de la protection de leurs données. 17% pensent même que c’est le gouvernement qui en est responsable et 25% la police. 13% déclarent ne pas savoir qui est en responsable.

Signe encourageant : 42% des Français se déclarent comme les seuls responsables de la protection de leurs données personnelles. 

Ceci démontre que le travail d’éducation fait sur la sécurité des données commence à porter ses fruits même s’il ne faut pas occulter le fait que plus de la moitié des Français (58%) se déchargent, par méconnaissance sans doute, de cette responsabilité. 

#5 – Expérience numérique et protocole de sécurité 

46% des Français déclarent ne pas être impactés positivement ou négativement dans leur expérience numérique en renseignant les protocoles de sécurité mis en place par les services en ligne qu’ils utilisent (ex : « Vous n’êtes pas un robot/Captcha).

Seuls 2% estiment que ces protocoles nuisent beaucoup à la qualité de leur expérience en ligne contre 6% qui déclarent au contraire qu’ils participent positivement à celle-ci.

#6 – Les attentes des Français en matière de cybersécurité 

43% des Français déclarent ne pas être suffisamment informés sur les moyens mis à leur disposition pour se protéger lors de leur navigation en ligne.

Pour 29% des Français, se sentir en sécurité passe par le fait que les cybercriminels soient attrapés et punis. Et 33% par le fait de savoir qu’un fonctionnaire ou organisme gouvernemental est responsable de leur cybersécurité. 

12%déclarent qu’ils réduisent leur utilisation des appareils numériques pour ne pas se mettre en danger sur Internet. 

Si la grande majorité des Français interrogés n’ont jamais eu à faire face à une cyberattaque (60%), 12% déclarent avoir déjà subi une perte financière, 7% une perte de données, 8% à un ransomware, 7% un vol d’identité.  




Tous les chiffres proviennent de YouGov Plc. La taille totale de l’échantillon était 1,041 adultes.

L’enquête a été réalisé entre le 2 au 7 mai 2019, en ligne. Les chiffres ont été pondérés et sont représentatifs de tous les adultes français (âgés de 18 ans et plus).

# à lire aussi...

Nos données seront bientôt stockées dans l’espace

Solution radicale pour limiter le vol de données: une start-up projette de…

Connaissance client : quand les données ne suffisent plus…

Malgré la multiplication des données disponibles, seules 2 entreprises sur 10 considèrent…

Expérience client : ce que les consommateurs veulent vraiment

Une étude commandée par Verizon met en lumière la manière dont les…

Big Data et prédictif : les nouveaux moteurs du marketing

Si les GAFA excellent dans l’exploitation de la donnée, elle ne leur…