27 juillet 2017

Les Français reçoivent en moyenne 4,3 SMS publicitaires par mois et 95% de ces messages sont lus. Si l’impact marketing du SMS est indéniable, certaines voix s’élèvent contre la « pression commerciale » et « l’intrusion » des SMS commerciaux dans la vie des consommateurs. Qu’en est-il réellement du côté des clients ?

 

Avec un taux de lecture constant au fil des ans (95% sont lus dont 90% dans les 4 minutes(1)), le SMS reste encore aujourd’hui un support très prisé des marketeurs.
Mais qu’en est-il du coté des consommateurs?

Le spécialiste du SMS marketing, Wellpack, livre ici quelques arguments chiffrés pour contrer certaines idées reçues sur ce média qui a souvent mauvaise presse.

 

Le smartphone, au cœur de nos vies quotidiennes

93% des Français possèdent un téléphone portable(3), qu’ils consultent en moyenne 150 fois par jour(4).

En déplacement, au travail, dans les magasins ou entre amis, il occupe une place croissante. Les téléphones mobiles gèrent une quantité importante de tâches et l’envoi de SMS fait partie des échanges quotidiens.

Ainsi, le mobile marketing représente une formidable opportunité pour permettre aux marques d’atteindre leurs objectifs.

 

Le SMS, un média de proximité

Le SMS est un des outils marketing les plus efficaces : sa puissance est due à un taux de lecture de 95% et un taux de mémorisation exceptionnel de 60%(5), dépassant largement les médias concurrents (à peine 15% pour une publicité TV ou radio).

 

 

Cet écart s’explique par son support de réception : le smartphone est considéré comme un objet personnel et privé.

De plus, un SMS peut être conservé pendant plusieurs semaines dans le smartphone, autant d’opportunités pour la marque d’interpeller le consommateur.

Le SMS marketing est donc un outil pertinent pour les entreprises qui veulent créer une relation de proximité avec leurs clients.

Il est principalement utilisé pour des actions de fidélisation, la marque recherchant à exploiter tout le potentiel client, en développant des messages personnalisés et multipliant les promotions. Cependant, d’autres usages du SMS commercial, telle que l’acquisition client, se développe rapidement.

 

Les SMS commerciaux, qu’en disent les français ?

Selon une étude réalisée par Mobile Marketing Association et l’ARCEP, en 2016, 80% des personnes ayant reçu un SMS commercial se déclarent intéressées par son contenu.

En effet, ces SMS, d’ordre informatif ou publicitaire, sont susceptibles de leur apporter des invitations à des événements VIP, des coupons de réduction : 68% des français disent porter un intérêt à la réception de SMS commerciaux(6) et 20% d’entre eux ont déjà cliqué sur le lien d’un SMS promotionnel.

 

 

Plus l’information délivrée les implique dans leur quotidien, plus l’intérêt est fort. Quand il est envoyé à un moment clé du parcours d’achat, personnalisé ou en adéquation avec les attentes du potentiel client, le SMS est parfaitement accepté par les consommateurs.

Ainsi, 58% des mobinautes qui reçoivent une publicité contenant un coupon ou une réduction achètent instantanément(7).

 

 

Une utilisation très encadrée

L’encadrement du marché est également une source d’acceptation du SMS marketing pour les consommateurs.

En effet, le cadre juridique du marketing mobile impose la règle de l’opt-in(8). En France, les SMS publicitaires non sollicités sont interdits sans le « consentement préalable et la manifestation de la volonté libre » (9).

Le SMS commercial doit obligatoirement contenir une mention informant le mobinaute de la possibilité d’exercer son droit à ne plus recevoir ce type de message, en renvoyant le mot « STOP ».

« Selon les campagnes menées par nos clients, le taux de retour « STOP » oscille entre 0,4% et 1,2%, démontrant ainsi que le SMS commercial n’est pas vécu comme dérangeant » confie Blaise Berdah, co-fondateur de Wellpack.

 

 


1 Source : MMA – Arcep
2 Source : INSEE 2016
3 Source : ARCEP (Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes)
4 Source : Chiffres Médiamétrie/AFMM et Mailmetrics
5 Source : INSEE 20166 Source : IFOP 2015
6 Source : IFOP 2015
7 Source : INSEE
8 Qualifie une base de données dont les consommateurs ont accepté de recevoir des informations et/ou collecter des renseignements à leurs sujets.
9 Source : CNIL

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Chaque mardi, un condensé d'infos Marketing / Digital et Ebusiness directement dans votre boite mail !

à télécharger sans modération

pave-visual-commerce