Connect with us

Vous cherchez quelque chose en particulier ?

Avis d'expert

5 conseils pour se préparer au Black Friday

Le Black Friday est un des moments phares de l’année pour les e-commerçants, voici quelques points essentiels pour bien anticiper ce pic de ventes.



Le Black Friday est rapidement devenu l’un des plus grands événements commerciaux de l’année en France.

Il s’agit d’une occasion en or pour les entreprises de stimuler leur croissance et de démarrer la période des fêtes de fin d’année sous les meilleures auspices.

En effet, la Fevad montre dans sa dernière enquête que le commerce en ligne ne cesse de progresser et représente 14% des ventes en 2021, soit une augmentation de 0.7 point par rapport à 2020 et le bilan “tech” du Black Friday 2021 du cabinet d’analyse GfK indique que “Internet capte 39 % du revenu généré la semaine du Black Friday, soit une différence de +8 points par rapport à la moyenne 2021”.

Alors que les consommateurs sont de plus en plus exigeants envers les marques, Philippe Daly, VP France chez Mollie, livre ici cinq conseils pour aider les e-commerçants à se préparer au mieux au Black Friday qui approche à grands pas…


#1 – Réévaluer les équipements technologiques

Qu’il s’agisse de paiements, de données analytiques ou d’achats, les outils SaaS (Software as Service) changent la donne dans le domaine du e-commerce.

À l’approche du Black Friday, il est recommandé de prendre un peu de recul pour examiner son site de vente en ligne et s’assurer que l’ensemble de solutions technologiques est à la hauteur des attentes des commerçants et de leurs clients.

Il est facile de « louer » des solutions technologiques, ce qui permet aux entreprises d’accéder à des ERP en ligne, à des solutions de paiement simplifiées et à des outils de données reposant sur l’intelligence artificielle pour une fraction du coût d’achat de la technologie.

Non seulement cela offre aux entreprises un moyen plus rentable d’innover, mais cela facilite également l’intégration du commerce conversationnel ou de l’email marketing.

Lorsque vous choisissez un nouvel outil tech, il est nécessaire de prendre en compte l’équipement actuel, ce dont l’entreprise et ses clients ont besoin et s’il est évolutif à long terme.

Cette période est idéale pour prendre le temps de réévaluer, d’apporter des changements et de s’assurer que tout sera opérationnel pour le Black Friday.


#2 – Commencer à vendre à l’international

Selon les experts du paiement PPRO, les ventes transfrontalières vont augmenter de 17 % par an jusqu’en 2026, date à laquelle elles atteindront environ 2 000 milliards d’euros.

La part de marché du e-commerce transfrontalier français représente 20.4%, passant de la 13e place en 2020 à la 12e place en 2021 du classement européen mis en place par Cross-Border Commerce Europe et montre donc une légère progression des e-commerçants français.

Cependant, les nouveaux marchés ne représentent pas seulement de nouvelles opportunités, mais aussi de nombreux défis comme celui de tenir compte des méthodes de paiement locales.

Les méthodes de paiement européennes telles que iDEAL aux Pays-Bas, SOFORT en Allemagne ou PayPal au Royaume-Uni, sont populaires auprès des consommateurs mais sont sous-estimées par les commerçants basés en France.

L’analyse et les partenariats sont donc essentiels. Il est important de procéder à des recherches sur les marchés dans lesquels le commerçant souhaite vendre et effectuer des tests pour voir ce qui fonctionne et où.

Un partenariat avec les bonnes entreprises peut également faciliter cette expansion, la sécurité d’activités telles que le stockage, l’expédition et la gestion des paiements transfrontaliers étant gérée par des entreprises disposant d’une expertise locale.

La recherche et les partenariats sont essentiels. Faites des recherches sur les marchés dans lesquels vous voulez vendre et faites des tests pour voir ce qui fonctionne, où.

Un partenariat avec les bonnes entreprises peut également faciliter cette expansion, avec la garantie que les activités telles que le stockage, l’expédition et la gestion des paiements transfrontaliers sont gérées par des entreprises disposant d’une expertise locale.


#3 – Proposer le paiement fractionné (BNPL)

L’étude de Mollie parue fin 2021 montre que l’option  » Achetez maintenant, Payez plus tard », Buy Now Pay Later en anglais (BNPL), a connu un succès fulgurant, les paiements BNPL ayant plus que doublé entre le Black Friday 2020 et 2021.

En France, en 2021, la Fevad indique que 32% des acheteurs en ligne ont déjà utilisé le paiement fractionné pour payer un achat en ligne.

C’est un excellent moyen pour les commerçants d’augmenter les conversions et la valeur moyenne des commandes, même si, bien sûr, le BNPL doit être mis en œuvre de manière responsable.

Les consommateurs s’attendent à voir les options de paiement BNPL donc si les commerçants ne les proposent pas ou ne le rendent pas clairement disponibles lors de la validation de la commande, les potentiels clients peuvent être moins susceptibles de finaliser leur achat.


#4 – Optimiser la conversion des commandes

Le taux de conversion des paniers est l’un des critères les plus importants pour une entreprise de e-commerce et nécessite une attention constante.

L’étude de la Fevad montre que le taux d’abandon de panier est d’environ 70% en France.

Voici trois choses simples par lesquelles commencer pour optimiser la conversion lors de la validation de la commande :

  • les méthodes de paiement que les clients souhaitent et dont ils ont besoin sont-elles proposées ?
  • La devise et la langue du consommateur sont-elles disponibles ?
  • L’enregistrement des coordonnées pour les paiements en un clic est-il possible ?

Offrir une expérience transparente, aux couleurs de la marque, qui simplifie autant que possible le paiement pour l’acheteur est essentiel pour la conversion.


#5 – Ne pas miser que sur cette période

Le Black Friday et le Cyber Monday sont un excellent moyen de stimuler les ventes mais il est important de ne pas compter uniquement sur un ou deux grands jours de vente pour réussir.

Il s’agit d’une stratégie à haut risque qui peut mettre les entreprises à rude épreuve.

Les pics soudains de commandes à livrer, les modifications des niveaux de stock et l’afflux potentiel de demandes de renseignements de la part des clients peuvent perturber radicalement le statu quo.

Pour éviter les périodes intenses de tension et de panique, il est possible d’envisager de proposer des remises plus tôt via un marketing ciblé pour attirer les acheteurs pendant toute la période du Black Friday.

Cela aidera à gérer les commandes et les stocks et à satisfaire les clients en leur offrant un service de qualité.






# A lire aussi ...

e-Commerce

Sans grande surprise compte tenu du contexte économique, les ventes enregistrées lors de ce Black Friday sont en baisse...

e-Commerce

Black Friday et achats de Noël sur internet : face à la crise, comment vont se comporter les Français ?

e-Commerce

Si le contexte économique semble avoir eu raison de l'engouement pour le black Friday cette année, le nombre d'attentistes pourrait bien changer la donne...

e-Commerce

Face à l'inflation, bon nombre de Français comptent faire l'impasse sur les promos du Black Friday cette année.

Publicité