2 mois après leur réouverture, les cinémas tournent toujours au ralenti…

Malgré la réouverture des salles le 22 juin dernier en France, le secteur du cinéma peine à se relancer. La chute de fréquentation dépasse même les -70% en juillet...



Selon les estimations de la direction des études, des statistiques et de la prospective du CNC, la fréquentation atteint 4,8 millions d’entrées sur le mois de juillet (-73,8 %).


Depuis la réouverture, c’est à peine 6 millions d’entrées enregistrées.

La reprise de la fréquentation en France a malgré tout été de plus grande ampleur et plus dynamique que celle observée en Allemagne, en Autriche, aux Pays-Bas ou en Espagne…


Les nouveaux films se font encore (trop) rares


A la réouverture des salles, les exploitants ont proposé les films dont les projections avaient été interrompues le 15 mars.

Depuis le 1er juillet entre 5 et 10 films sortent chaque semaine soit une offre particulièrement réduite notamment en films américains.

En effet, la période estivale est traditionnellement une période privilégiée pour la sortie de films américains à fort potentiel.

Ainsi, l’année 2019 avait été marquée par la sortie de Toy Story 4 ou le Roi Lion qui ont rencontré un large succès.


La Fête du cinéma, événement qui attire chaque année de nombreux spectateurs, avait lieu également au cours de cette période (du 30 juin au 3 juillet 2019).

Le contexte actuel de pandémie du COVID-19 conduit à une situation radicalement différente de celle des années précédentes.

Sur les sept premiers mois de l’année, la fréquentation est estimée à 44,06 millions d’entrées en baisse de 64,3 % en raison de la fermeture des salles pendant 99 jours et d’une offre limitée de films depuis la réouverture.


Sur les 12 derniers mois, la fréquentation atteint 133,87 millions d’entrées en diminution de 35,3 %…