Les internautes sont décidément de plus en plus soucieux de leurs informations personnelles.

Selon une enquête de CSA Research, 33% des Français auraient déjà essayé d’effacer des données les concernant sur internet, dont 17% « plusieurs fois ». Un chiffre qui grimpe à 61% chez les 18-24 ans…

 

L’édition 2017 de l’étude CSA Research* révèle une sensibilisation accrue des Français au sujet de leurs données personnelles et de la nécessité de les protéger contre les risques d’utilisation frauduleuse.

 

Une préoccupation en hausse, principalement chez le jeunes

En 2017, 85% des Français se disent préoccupés par la protection de leurs données personnelles en général, soit une augmentation de 4 points par rapport à 2014.

Une question qui suscite encore plus d’inquiétude dès lors qu’il s’agit de la protection des données sur Internet : 90% se disent préoccupés pour leurs données mises en lignes (+5 pts depuis 2014).

 

 

Les 18-24 ans apparaissent particulièrement sensibles à cette question puisqu’ils sont 93% à se dire préoccupés par la protection de leurs données en ligne, dont 48% « très préoccupés » (vs 39% pour l’ensemble des Français).

Soucieux de leur e-réputation, près de 75% des 18-24 ans déclarent par ailleurs rechercher régulièrement sur le net des informations associées à leurs nom et prénom (vs 57% sur l’ensemble des Français).

Cette préoccupation croissante est à mettre en relation avec la couverture médiatique consacrée au hacking et cyber attaques survenues ces derniers mois et qui a interpellé le grand public, mais aussi à l’activité de plus en plus intense des Français sur la toile et le fait qu’ils s’exposent de fait davantage…

 

Des français adeptes du web…

51% des Français déclarent réaliser « souvent » des paiements en ligne (+12 points depuis 2014), 39% stockent des documents personnels (mails, photos, vidéos, fichiers divers) sur des serveurs, contre 31% il y a 3 ans.

Enfin plus d’1 Français sur 2 publie régulièrement des propos ou des photos personnels sur les réseaux sociaux (52%), ils sont 72% chez les 18-24 ans.

 

… et qui cherchent de plus en plus à se protéger

Plus sensibilisés, conscients des enjeux et de l’intérêt de mieux se protéger face aux risques d’utilisation frauduleuse de leurs données, les Français se montrent plus vigilants, et ont quelque peu adapté leurs pratiques.

En trois ans, on voit certains usages risqués reculer, et des pratiques vertueuses progresser :

  • 23% des Français déclarent saisir leurs coordonnées personnelles sur les forums, soit une baisse de 5 points par rapport à 2014, et seuls 17% des Français déclarent
    désormais relayer par mail des messages types chaînes de lettre, ce qui représente un recul de 10 points par rapport à 2014.
  • En parallèle, la protection de l’accès aux « device » a augmenté, l’utilisation d’un mot de passe s’est systématisée pour tous les équipements : 86% des Français
    utilisent un mot de passe pour leur ordinateur professionnel (+8 pts vs 2014), 76% pour leur ordinateur personnel (+7 pts), 73% pour leur téléphone mobile (+ 9 pts),
    61% pour leur tablette tactile (+10 pts).
  • Par ailleurs, comme en 2014, plus de 93% des Français ont le souci de mettre à jour leur anti-virus et pare-feux, dont 52% très régulièrement (stable), et 57% pensent
    à vérifier leur réputation en ligne en recherchant sur le net des informations associées à leurs nom et prénom.

Mais tous n’ont pas encore adopté les bons réflexes pour autant :

La grande majorité des Français (74%) utilise un seul et même mot de passe pour ses comptes et espaces en ligne, une pratique en augmentation (+5 pts vs 2014), sans doute à relier à la démultiplication du nombre de comptes par internaute et à la difficulté à gérer de nombreux mots de passe différents.

 

La peur du piratage

80% des Français jugent le risque de piratage de leurs données bancaires important dont 47% « très » important.

 

 

Parallèlement, les craintes des Français sont également vives concernant le respect de la confidentialité de leurs données (42%, +3 pts) et la protection des enfants dans leur usage d’Internet (49%, + 4 pts).

 

Qui pour protéger ses données ?

Dans ce contexte, le lien de confiance entre les Français et les acteurs qui utilisent leurs données reste à renforcer, et pour certains acteurs, ce lien reste même à construire.

Les banques sont les seuls acteurs à obtenir la confiance de plus de la moitié des Français en matière de protection des données (53%, en augmentation de 3 pts).

 

Comparativement, les opérateurs télécom, les moteurs de recherche ou les acteurs des réseaux sociaux ne recueillent qu’un faible niveau de confiance (respectivement 23%, 20%, et 10%).

Parallèlement, la confiance des Français envers l’Etat (47%,+7 pts) s’améliore sur cette question, et reste très élevée à l’égard de la CNIL, une instance très positivement perçue (77% + 3 pts).

 

 


*Etude réalisée en ligne du 28 au 30 aout 2017 auprès d’un échantillon nationale représentatif de 1002 Français âgés de 18 ans et plus, construit selon la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interviewée, région de résidence et taille d’agglomération).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Newsletter

Chaque mardi, un condensé d'infos Marketing / Digital et Ebusiness directement dans votre boite mail !