/

Réseaux Sociaux : 500 millions de nouveaux utilisateurs en un an …

Selon les derniers chiffres du Digital Report, 60% de la population est connectée à Internet et les réseaux sociaux comptent désormais plus de 4 milliards d'adeptes dans le monde...



La mise à jour du Rapport Digital 2021, publiée par Hootsuite et We Are Social, révèle que plus de 4,7 milliards de personnes dans le monde utilisent désormais internet, soit 332 millions d’utilisateurs en plus par rapport 2020 (+7,6 %).

Cette forte croissance suggère une augmentation de plus de 900 000 utilisateurs par jour soit 10.5 nouveaux internautes par seconde.

Plus de 92 % des internautes dans le monde accèdent à internet via leur mobile et passent en moyenne 6h56 sur internet.  



L’adoption des réseaux sociaux continue d’accélérer


Une des grandes surprises de ce trimestre se trouve dans l’adoption des médias sociaux qui continue de croître malgré un rythme de croissance déjà très élevé depuis l’épidémie du Covid-19.

Plus de 500 millions de personnes dans le monde ont rejoint les plateformes de réseaux sociaux au cours des 12 derniers mois, ce qui représente une augmentation annuelle de 14 %.



16.5 nouveaux utilisateurs par seconde !

Pour replacer ces chiffres dans leur contexte, le nombre d’utilisateurs des réseaux sociaux a augmenté de plus de 1,4 million par jour au cours des 12 derniers mois, soit 16,5 nouveaux utilisateurs par seconde. 

Le nombre d’utilisateurs des médias sociaux dans le monde atteint 4,33 milliards, ce qui équivaut à plus de 55 % de la population mondiale totale.

Ce dernier chiffre est 2 % plus élevé qu’au premier trimestre 2021.

Le nombre d’utilisateurs des médias sociaux a donc augmenté deux fois plus vite au cours des trois derniers mois de l’année. 


WhatsApp est la plateforme sociale préférée dans le monde 


Parmi les nouvelles données intégrées dans le rapport, la question du réseau social favoris fait son entrée. 

Dans le monde (hors Chine)*, près d’un quart (24,1 %) des internautes âgés de 16 à 64 ans déclarent que WhatsApp est leur plateforme de médias sociaux préférée. 

Facebook arrive en deuxième position avec près de 22 % tandis qu’Instagram occupe la troisième place avec 18,4 %.

Toutefois les quatre plateformes de Facebook (WhatsApp, Facebook, Facebook Messenger et Instagram) représentent plus des deux tiers (67,9 %) des plateformes sociales favorites dans le monde. 


Twitter se place en quatrième position du classement bien que seulement 5 % des répondants aient choisi cette plateforme.

Le fait que Twitter se place devant TikTok pourrait entraîner quelques soulèvements de sourcils mais rappelons que l’étude a été réalisée auprès d’utilisateurs âgés de 16 à 64 ans et que la majorité des utilisateurs de TikTok sont plus jeunes. 

Les données montrent également que les préférences varient selon l’âge et le sexe :

  • Les femmes de 16 à 34 ans préfèrent Instagram, tout comme les hommes de 16 à 24 ans
  • Les hommes de 25 à 34 ans préfèrent Facebook
  • Les hommes et les femmes de 35 à 64 ans préfèrent WhatsApp




La “socialisation” reste la première motivation sociale mais les comportements évoluent


49,3 % des répondants affirment que la principale motivation à l’utilisation des réseaux sociaux est de « rester en contact avec ses amis et sa famille ».


Cependant, il est intéressant de noter que plus d’un utilisateur sur trois affirme que les actualités et les divertissements sont devenus de nouvelles motivations.


Plus de 4 internautes sur 5 âgés de 16 à 64 ans déclarent se rendre sur les réseaux sociaux afin de se divertir.

Davantage de personnes se rendent désormais sur les réseaux sociaux comme Facebook ou TikTok pour trouver du contenu divertissant plutôt que pour envoyer des messages à leurs proches (cette donnée n’inclut pas WhatsApp ni Telegram).


A noter enfin que tous les mois, les internautes utilisent plus de 6 réseaux sociaux






*Note :

La Chine a été exclu des données récoltées car le pays n’a pas accès aux mêmes réseaux sociaux que le reste du monde ce qui aurait faussé les résultats. De plus, YouTube étant considéré comme une plateforme vidéo, il n’apparaît pas dans les résultats.

Le rapport détaillé (en anglais) est accessible ici