Un tiers des cadres supérieurs pense que l’Intelligence Artificielle pourrait signer la fin des rapports de pouvoir et d’influence dans de nombreuses organisations…

 

 

Le recours à l’intelligence artificielle (IA) pourrait mettre fin aux accusations de favoritisme et de parti pris et donner lieu à un regain de méritocratie au travail, comme le révèle une nouvelle étude internationale publiée par Pegasystems.

 

Les pratiques des entreprises en matière de recrutement et d’évolution de poste et de salaire sont de plus en plus passées au crible : mettent-elles tout en œuvre pour attirer et promouvoir les meilleurs talents sans aucune discrimination ?  quel que soit l’âge, le  sexe ou l’origine ; appliquent-elles une politique de rémunération de leurs dirigeants équitable ?

Pour plus des deux tiers (66 %) des cadres supérieurs interrogés, la généralisation du recours à des outils avancés d’analyse et d’IA pourrait favoriser la diversité, l’équité et la transparence au sein des organisations en axant la reconnaissance de chaque employé sur ses performances individuelles.

 

La méritocratie par l’IA

En effet, une majorité écrasante des sondés (84 %) pense qu’il sera bientôt courant de voir l’intelligence artificielle calculer, à partir de données exactes en temps réel, la véritable valeur apportée par chaque collaborateur.

Alors que près des trois quarts (74 %) des cadres interrogés estiment que cette évaluation des performances des employés par une IA sera monnaie courante d’ici dix ans (voire même dans les cinq prochaines années pour 44 % d’entre eux), 72 % s’attendent à ce que les entreprises s’en servent communément pour récompenser et promouvoir chacun en fonction de son efficacité.

L’avènement de ces « collègues numériques » devrait également changer les cultures d’entreprise dans leur ensemble. Ainsi, 35 % des sondés pensent qu’en favorisant la transparence, l’utilisation de l’IA contribuera à réduire les rapports de pouvoir et d’influence dans de nombreuses entreprises et par conséquence, à rendre ces organisations plus harmonieuses tout en y améliorant la diversité.

Selon John Everhard, directeur de Pegasystems :

« Il ne fait aucun doute que l’IA a le pouvoir de fondamentalement transformer la façon dont les entreprises tirent parti de leurs talents.

Si l’on pouvait à une époque en accuser certaines de parti pris ou de favoritisme, les outils actuels de mesure des performances des employés, tels que la solution Workforce Intelligence, sont désormais capable d’évaluer objectivement en temps réel la contribution de chaque collaborateur et ainsi, d’aider les entreprises à promouvoir et à rémunérer chaque talent en fonction de leur réelle valeur ajoutée.

Correctement gérés et encadrés, ces outils pourraient favoriser la méritocratie et ainsi contribuer à rendre les organisations plus diverses et plus harmonieuses pour tous. »

 

 

Pour connaître tous les résultats de cette enquête, téléchargez le rapport « The Future of Work »

 

 

 


Méthodologie

L’étude réalisée par Pegasystems s’appuie sur un sondage effectué dans le monde entier auprès de 845 cadres supérieurs des secteurs-clés de la finance, de l’assurance, du manufacturing, des télécommunications et des médias, du service public et de la vente, à qui il a été demandé comment ils envisageaient le rôle de plus en plus important des machines intelligentes dans le monde du travail de demain.

 

 

# à lire aussi...

IA et Santé: Les Français ne sont pas encore convaincus

Selon une récente enquête, 87,5 % des Français ne s’estiment pas suffisamment…

Des jeunes plutôt confiants face à l’IA

L’Intelligence Artificielle fait beaucoup parler d’elle ces derniers mois et semble amenée…

Marketing et IA : Quelles utilisations et quels résultats ?

Si de nombreuses marques exploitent dors et déjà l’intelligence artificielle dans leur…