Alors que les premières éditions des French Days ont connu des résultats plutôt mitigés, les choses semblent mieux se présenter cette année…



Selon une étude réalisée pour Mondial Relay par l’IFOP, 43% des français auraient l’intention de réaliser un ou plusieurs achats en ligne lors des French Days et 57% connaissent l’opération.

Des résultats plus qu’encourageants compte tenu du succès tout relatif des précédentes éditions de ce Black Friday made in France…


L’année du décollage ?

Les French Days, que l’on peut traduire par “les jours français” est une opération de soldes sur une sélection de produits dont les français pourront profiter du 26 avril au 1er mai 2019.

A l’image du Black Friday ou encore du Cyber Monday venus des Etats-Unis, l’événement permet à de nombreuses boutiques de vendre leurs produits à prix réduits.

Si historiquement l’événement a été pensé et créé par Cdiscount, Boulanger, Fnac-Darty, La Redoute, Showroom Privé et Rue du Commerce, pour cette troisième édition d’autres enseignes y participent tout comme de nombreux fabricants.

En seulement deux ans, les French Days semblent avoir réussi à marquer les esprits des français puisque cette année 43% des français affirment avoir une intention d’achat.

Si ces intentions se concrétisaient, cela marquerait un énorme bond comparé au 14% d’acheteurs en ligne dénombrés en 2018.


Un évènement attendu

La cible des “moins de 35 ans” souhaite particulièrement profiter des bons plans de l’événement puisqu’ils sont 53% à avoir l’intention de réaliser au moins un achat.

Les 18-24 ans sont une cible à haut potentiel. En effet, lorsqu’ils ont connaissance de l’opération ils sont un sur deux à acheter. A ce jour, ils sont sous représentés car peu encore à connaître les « French Days ».

Au-delà d’une population jeune, les foyers avec enfants montrent un intérêt important avec 54% qui pensent acheter lors de cette opération.

Deux catégories d’acheteur cohérentes au regard des typologies de consommateurs réguliers en ligne.

Tous les voyants sont au vert…

Aujourd’hui, les “Frenchs Days” représentent pour les consommateurs une opération pratique (33%), accessible tant par les prix que la facilité d’accès aux offres (27%) et agréable (25%). 

La notion d’utilité est aussi mise en exergue à hauteur de 24%, ou encore l’innovation à 23%.

Autant d’avantages qui vont pousser 31% de la population à devenir de nouveaux consommateurs des French Days cette année.

Au global, les acheteurs potentiels plébiscitent 2 ou 3 catégories de produits qui les intéressent le plus. 

Les vêtements, les chaussures et les accessoires représentent les typologies de produits les plus prisées par les français. Suivies de près par : l’informatique, les cosmétiques, les produits culturels et de décoration.

Même si le mode de livraison classique à domicile reste plébiscité par un français sur deux, ils sont 44% à opter en priorité pour une livraison hors domicile (point de retrait ou magasin).

Reste maintenant à savoir si cette hausse de notoriété et d’intérêt pour les French Days se concrétisera au niveau des ventes. Réponse dans quelques jours…





Méthodologie

Étude réalisée par l’institut Ifop et Mondial Relay, “Notoriété et intention de profiter des “French Days”, en avril 2019.

Enquête menée auprès d’un échantillon de 1006 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, réalisée par questionnaire auto-administré en ligne les 18 et 19 avril 2019.



# à lire aussi...

E-commerce : Les marques passent à l’offensive

Pour la 3ème édition de leur étude sur l’innovation dans le e-commerce,…

Avis clients : le doute s’installe…

Si les avis clients ont pris une importance certaine dans le processus…

L’impact de l’IA sur les prix de vente

Ce n’est un secret pour personne, le prix d’un produit sur le…