Une nouvelle étude de Return Path révèle le lien entre le score de réputation et le succès des campagnes emails. Cette étude mondiale dévoile notamment que les expéditeurs d’emails les mieux notés peuvent compter jusqu’à 20% de messages supplémentaires distribués en boite de réception.

 

Return Path dévoile aujourd’hui son « Baromètre Sender Score » annuel . Cette nouvelle étude se base sur les données de Sender Score et du réseau de réputation de Return Path et analyse un panel de plus de 4 000 milliards d’emails pour comprendre et mesurer l’impact de la réputation sur le taux de placement en boîte de réception.

 

Délivrabilité et réputation vont de pair

L’étude révèle notamment que les expéditeurs les mieux notés en termes de réputation ont largement plus de chances que leurs messages atteignent leur destinataire.

Par exemple, les expéditeurs ayant un sender score compris entre 91 et 100 (la catégorie des meilleurs sender scores) assurent la délivrabilité de 92% de leurs messages.

Ce chiffre chute à 72% pour les expéditeurs notés de 81 à 90 et à 45% pour ceux notés de 71 à 80. Pour les expéditeurs ayant un sender score en dessous de 70, seuls quelques messages sont finalement distribués.

«  Si un email n’atteint pas la boîte de réception, la marque perd une opportunité de contacter ses clients et finalement de conclure une vente. Ainsi, chaque message compte, même s’il est de plus en plus difficile d’assurer une bonne délivrabilité, » déclare George Bilbrey, Président de Return Path.

« C’est pourquoi surveiller la réputation et en assurer le meilleur niveau possible est essentiel pour le succès des campagnes d’email marketing. »

 

Le tableau ci-dessus montre que le filtrage fondé sur la réputation des adresses IP occupe toujours une place importante dans les algorithmes de filtrage antispam.

En effet, les adresses IP avec un score de réputation Sender Score plus élevé affichent généralement un taux de placement en boîte de réception supérieur, surtout chez Gmail, Yahoo! et Microsoft.

Les annonceurs qui ignorent les plaintes et conservent des adresses pièges et des utilisateurs inconnus dans leur liste voient leurs messages bannis des boîtes de réception à mesure que ces indicateurs commencent à affecter leur réputation en tant qu’expéditeur.

Toutefois, chez les quatre opérateurs, un score de réputation Sender Score élevé à lui seul ne signifie pas nécessairement un taux de placement plus élevé.

En effet, d’autres facteurs interviennent, à savoir le filtrage basé sur l’engagement, la formule spécifique de calcul de la réputation utilisée par l’opérateur ainsi que le contenu du message entrant, dont le calcul du score de réputation Sender Score ne tient pas compte.

 

L’importance du taux de plainte

Le taux de plainte fournit également un outil de mesure significatif pour les fournisseurs de messageries afin de mesurer la légitimité du message. Ainsi, les indicateurs de plaintes ont une importance considérable dans les filtres des fournisseurs de messagerie.

Sans surprise, le taux de plainte se révèle être étroitement lié à la réputation expéditeur.

Selon l’étude Return Path, les expéditeurs notés entre 91 et 100 ont un taux de plainte moyen de 0,5% contre 3,2% pour les expéditeurs notés entre 81 et 90 et 4% pour ceux notés entre 71 et 80, soit finalement un taux de plainte 4 fois plus important que celui des expéditeurs les mieux notés.

« Les fournisseurs de messagerie recherchent constamment de nouveaux moyens pour limiter les spams et améliorer l’expérience utilisateur », ajoute George Bilbrey.

« La réputation offre de nouveaux outils de mesures pour la légitimité de l’expéditeur et est désormais clé dans le processus de filtrage. »

 

L’étude Return Path complète est consultable ici.

 

 


Méthodologie

L’étude Return Path « Baromètre Sender Score » est basée sur l’analyse de plus de 4 000 milliards de messages envoyés en 2016 d’adresses IP dont le sender score a été calculé et dont les données d’engagement de l’abonné et le taux de placement étaient disponibles pour analyse.

En plus de la donnée du Sender Score, l’étude utilise les données du réseau de réputation de Return Path pour suivre les taux de placements en boîte de réception sur les différents fournisseurs de messagerie. Elle utilise également les données du réseau de consommateurs de Return Path pour calculer le Sender Score et le taux de placement de plus de 17 000 expéditeurs commerciaux.

Les données exploitées pour cette étude ont été agrégées, rendues anonymes et ne sont pas limités aux clients Return Path. Le Sender Score est un service d’évaluation de réputation gratuit et disponible sur www.senderscore.org .

 

# à lire aussi...

Bien exploité, l’email reste un outil marketing redoutable

En prospection comme en fidélisation, les marketeurs continuent d’utiliser massivement l’email marketing…

L’email reste le canal préféré des clients

Le SNCD vient de publier les résultats de sa dernière étude sur…

Comment faire de l’email son premier levier de vente ?

Ciblage, objet, message, conversion, délivrabilité et optimisation des campagnes… Découvrez, dans ce document exclusif de…