/

Covid-19 | Quelle croissance pour le e-commerce après la crise ?

Si le confinement a mécaniquement entraîné une hausse des ventes en ligne, à quoi peut-on s’attendre au sortir de cette crise ?




Kantar et Detail Online, une société d’audit spécialisée dans l’e-commerce, viennent de publier les résultats d’une étude* visant à analyser les comportements d’achat des consommateurs en cette période et à vérifier si le recours à l’e-commerce s’inscrira dans la durée.

Premier constat : la pandémie de Covid-19 a fortement accéléré le passage du commerce physique au e-commerce.

Le nombre de consommateurs qui effectuent plus de la moitié de leurs achats en ligne a drastiquement augmenté dans les trois plus grands marchés de l’e-commerce en Europe : France, Allemagne et Grande Bretagne.


Et cette tendance devrait perdurer puisque près de 9 consommateurs sur 10 indiquent qu’ils continueront à faire leurs achats en ligne à la fin de la crise sanitaire…



Coronavirus : un levier de croissance du e-commerce ?

Cette crise sanitaire de grande envergure a fortement impacté les détaillants traditionnels européens.

Distanciation sociale, confinement et autres mesures mises en place par les différents gouvernements pour combattre la propagation du virus ont entravé voire exclu la possibilité pour les consommateurs de se rendre en magasin.

Le baromètre Covid-19 de Kantar publié en mars 2020 indique ainsi que 20% des consommateurs déclarent se rendre rarement dans les boutiques physiques, 9% précisent qu’ils font plus de shopping en ligne qu’auparavant, et 32% des interrogés affirment s’attendre à une hausse de leurs achats en ligne.

La nouvelle étude réalisée et présentée par Kantar et Detail Online aujourd’hui révèle que le taux de consommateurs qui effectuent habituellement plus de la moitié de leurs achats en ligne a augmenté entre 25% et 80% en fonction des pays depuis le début de la pandémie.


Les comportements d’achat des consommateurs face au Covid-19

Environ 80% des personnes interrogées affirment qu’elles recommenceront à effectuer des achats dits « non-essentiels » en ligne en 2020.

Parmi celles-ci, 50% à 60% déclarent qu’elles dépenseront dans le vestimentaire et dans l’électroménager.

« Sport et Mode » est la seconde catégorie destinée à rebondir rapidement. Entre 51% et 63% des personnes interrogées prévoient en effet d’effectuer ce type d’achats en ligne en 2020.


Habituellement adeptes des magasins physiques, les groupes de personnes plus âgées déclarent également vouloir continuer à effectuer leurs achats en ligne post-crise.



Le e-commerce maintiendra sa croissance après la crise sanitaire

La majorité des consommateurs ont changé leurs habitudes d’achats en cette période et se concentrent notamment sur l’acquisition de produits essentiels tels que les denrées alimentaires et les médicaments.

Mais cette étude indique également que les achats de vêtements, de mobiliers de maison, et d’appareils électroniques seront de retour cette année.

« En période de confinement, les préoccupations majeures du consommateur concernent les produits essentiels mais l’étude dévoile que toutes les catégories les plus importantes de l’e-commerce vont non seulement rebondir à la fin de pandémie mais vont atteindre des niveaux encore plus élevés qu’auparavant…»

, commente Joakim Gavelin, fondateur de Detail Online.





* Enquête menée entre le 26 et le 30 Mars 2020 sur un panel de 3162 personnes âgées de 16 à 64 ans habitant en France, en Allemagne et en Grande Bretagne.




# Must read

Merci !
N'hésitez pas à vous abonner à la Newsletter hebdo pour ne rater aucune de nos prochaines news:... ou à nous suivre sur les réseaux :