Les fêtes de Noël approchent à vitesse grand V, et le sujet des cadeaux occupe les esprits et anime les conversations. Les catalogues commencent à être distribués dans les boîtes aux lettres, les enfants commencent à préparer leur liste de Noël et les magasins dévoilent leurs plus belles vitrines.

Mais comment les Français se préparent-ils à ce moment phare de l’année ? Anticipent-ils leurs achats ? Quel est leur budget ?


Telles sont les questions que Feedback, Institut d’études spécialisé dans la collecte et l’analyse des données terrain, a posé, du 9 au 15 octobre 2019, à 898 personnes pour avoir leurs impressions à ce sujet.

Une fête familiale avant tout

87,6% des sondés ont déclaré que Noël était avant tout le moment idéal pour se retrouver en famille et 91% d’entre eux en profiteront pour partager un repas en échangeant des cadeaux.


Si seulement une infime partie du panel ne fera rien pour Noël, ils sont quand même 23% à déclarer que Noël est purement une fête commerciale.


Des achats 1 à 2 mois avant

L’étude révèle que 2 Français sur 3 feront leurs achats en moyenne 1 mois avant et ils le feront en majorité sur internet, en magasins spécialisés ou bien en grande surface à la suite de suggestions de proches pour 76,7% d’entre eux.


Et pour ceux qui ne savent pas quoi acheter, sachez que 32,4% des Français espèrent recevoir un cadeau lié aux loisirs (voyage, restaurant, box, culture..).



Moins de 300 € de cadeaux

En ce qui concerne l’aspect financier, la moitié des Français dépenseront moins de 300€ pour faire leurs achats avec un budget principalement destiné aux enfants.


D’ailleurs, les jeux et jouets représentent la part la plus importante du budget des cadeaux de Noël, soit 45,2%.




# à lire aussi...

À nouvelle économie, nouveaux KPIs…

Nouveaux business models, levées de fonds astronomiques, valorisations qui semblent déconnectées de…

Black Friday : le vendredi noir des services clients

Si le Black Friday est un jour faste pour les retailers, c’est…

Expérience Client : les 5 principales erreurs des marques

Dans un contexte où adopter une approche « customer centric » ne semble plus…