27 juillet 2017

Election présidentielle oblige, les dirigeants des principaux sites e-commerce interrogés dans le cadre de l’enquête LSA/FEVAD étaient invités à se prononcer sur l’impact de certaines initiatives et sur leurs attentes vis-à-vis du prochain Président…

 

Parmi les récentes initiatives qui pourraient avoir un impact positif sur le développement de l’activité et de l’emploi dans le e-commerce, c’est l’ouverture d’un guichet unique pour la TVA en Europe qui arrive en tête (41%).

Pas étonnant lorsqu’on sait que près de 70% des répondants sont présents à l’international, principalement en Europe. Cette mesure était donc très attendue par les e-marchands français.

Plus surprenant, les restrictions de circulation automobile lors des pics de pollution sont également perçues comme potentiellement favorables au e-commerce.

Cela rejoint les conclusions de l’enquête consommateurs CSA publiée en janvier dernier par la Fevad.

Autre tendance qui ne laisse pas indifférents les e-marchands, l’arrivée des sites asiatiques sur le marché français : près d’un sur deux redoute cette nouvelle concurrence.

A l’inverse, la généralisation de l’ouverture des magasins le dimanche est loin de les inquiéter

 

 

 

Stabilité, Flexibilité, Fiscalité…

Pour le prochain quinquennat, les e-commerçants français attendent du Président et de son gouvernement plus de stabilité réglementaire et législative (53%).

Une revendication aussi forte que l’allègement de la fiscalité et des charges sociales (53%) et une plus grande flexibilité du droit du travail (53%).

Il faut dire que ces dernières années, les initiatives législatives sur le numérique se sont multipliées, voire parfois même télescopées.

C’est le cas par exemple dans le domaine de la transparence des plateformes. Sitôt adoptées, sitôt modifiées. Ainsi, a peine votées dans le cadre de la loi « Macron », ces mesures ont été largement modifiées 6 mois plus tard dans la loi « Lemaire », avant même que les décrets d’application de loi Macron n’aient eu le temps de voir le jour. Et ce n’est là qu’un exemple parmi d’autres…

Autres mesures phare attendues par des e-commerçants, une politique incitative en matière d’investissements et d’innovations dans le numérique (50%) et davantage de concertation avec les acteurs économiques concernant la politique en matière de numérique et de e-commerce (50%).

La création d’un Ministère plein pour le numérique arrive pourtant en dernière position dans le classement des attentes des e-marchands.

 

 

Source: Fevad

 

 

Newsletter

Chaque mardi, un condensé d'infos Marketing / Digital et Ebusiness directement dans votre boite mail !

à télécharger sans modération