2020, année du télétravail… et des cyberattaques…

L'explosion du télétravail a logiquement entrainé une hausse de cyberattaques, avec l'email des collaborateurs pour principal point d'entrée ...


Leader de la protection de messagerie en France, Mailinblack a réalisé un baromètre sur la vulnérabilité des entreprises face aux cyberattaques en 2020.

Les attaques des hackers ont été plus performantes, plus ciblées et leurs répercussions plus importantes.

Cela s’explique par le fait que 65% des entreprises ont placé plus de la moitié de leurs collaborateurs en télétravail (en moyenne 1 français sur 7 travaillait de chez lui en 2020), ce qui renforce le risque de cyberattaques sur les réseaux domestiques.



Des attaques plus performantes


Le phishing et le spearphishing (techniques utilisées par les hackers pour obtenir des données personnelles, bancaires, …) sont les attaques les plus recensées en 2020.

Plus de 60% des répondants ont été victimes de ce type d’attaque, loin devant le ransomware (14%) et le malware (6%).

Les entreprises ayant subi une cyberattaque ont constaté une paralysie de leur activité (30%), la dégradation de leur réputation (25%), la perte de données (23%), des dégâts financiers (12%) et des pertes de clients (10%).

Toutes ces conséquences impactent financièrement l’entreprise et jouent un rôle dans sa survie. Mais, pourtant, 45% des répondants ne connaissent pas  l’impact financier d’une cyberattaque pour leur société.

Pour rappel, une attaque coûte en moyenne 97 000€…






Des solutions à mieux maîtriser


Près de 70% des répondants sont équipés d’une solution de protection de messagerie, et pourtant la moitié des organisations interrogées reçoivent encore des spams.

Ce chiffre devrait être bien plus bas. Un chiffre qui laisse à penser que les solutions choisies par les répondants ne traitent pas les spams et, in fine, ne sont pas complètes.

Plus d’un répondant sur 4 ignore s’il a déjà été la cible d’une cyberattaque, alors qu’un tiers d’entre eux en a déjà subie une. Il est indispensable d’avoir une sécurité technologique et humaine en apprenant aux organisations à identifier et contrer les menaces.

« 40% des répondants estiment qu’ils ne sont pas suffisamment aptes à repérer une cyberattaque. Chez Mailinblack, cette éducation des salariés est vraiment la clé pour une sécurité à 360° de son entreprise »

explique Thomas Kerjean, Directeur Général de Mailinblack.


Cependant, une prise de conscience sur l’importance de former ses collaborateurs aux cybermenaces est à noter car plus de 60% des répondants effectuent déjà des actions de sensibilisation, qu’il faut renforcer.

Selon l’équipe d’experts de Mailinblack, pour qu’une formation soit efficace, il faut en organiser au moins une tous les mois auprès de ses collaborateurs. C’est le cas pour seulement 35% des répondants…

65% des organisations qui mettent en place des formations ne le font pas assez efficacement ce qui peut leur faire croire à un faux sentiment de sécurité face aux risques. Or cette étape n’est pas à négliger car l’humain est tout aussi important que la technologie pour une stratégie de cybersécurité complète.





Méthodologie 

Du 10 novembre au 31 décembre 2020, 700 personnes ont répondu aux 16 questions de ce baromètre.