/

Un démarrage très poussif pour les soldes d’été

Sans surprise, le contexte particulier et le décalage des dates de lancement auront eu un impact négatif sur ces soldes d'été, du moins sur le web...


Le Webloyalty Panel, qui regroupe plus de 37 sites de e-commerce parmi les leaders français, dresse un bilan contrasté de cette première journée de soldes d’été 2020, qui enregistre une diminution de 29% de commandes en ligne par rapport à 2019 et adopte le mobile comme première plateforme d’achat.


Un contexte inédit, une chute sans précédent


Les soldes d’été sont traditionnellement un rendez-vous incontournable pour les Français de même que pour le secteur du commerce et cette édition 2020 était d’autant plus inédite du fait du contexte actuel.

Situés cette année au cœur de l’été, ils peinent à séduire les Français et rassemblent de moins en moins de consommateurs.

En effet, le Webloyalty Panel enregistre pour cette première journée de soldes d’été 2020 (mercredi 15 juillet) une baisse de 29% du volume global de commandes.

Cette baisse atteint même -50% dans le secteur de la mode et -18% dans le secteur de la maison.

Une première journée timide qui se traduit malgré tout par une augmentation du volume de commandes en comparaison aux jours précédents.

Ainsi, en comparaison à la veille, mardi 14 juillet, cette première journée enregistre tout de même une hausse de 22% du volume global des transactions en ligne.

De même, on enregistre une croissance de 12% par rapport au mercredi précédent, le 8 juillet.



54% des commandes via mobile


Confirmation d’une tendance de fond, le mobile continue quant à lui de gagner du terrain avec désormais 54% des commandes en ligne passées via smartphone pour cette première journée, contre 38% l’an dernier.  



Le secteur de la maison est en pointe sur le sujet avec un part du mobile qui représente 57% des commandes, quand ce chiffre représente 42% pour la mode.  


« Ce recul significatif de 29% vient confirmer ce que nous observons depuis quelques années déjà : les soldes s’essoufflent. Entre la montée en puissance du Black Friday et sa Cyber Week et les multiples promotions et ventes privées pratiquées toute l’année, les soldes n’ont plus la cote, sans compter l’effet négatif mais difficilement mesurable de la crise actuelle.


En gagnant cette année 16pts par rapport à 2019, nous notons également que le mobile continue à gagner du terrain pour devenir l’appareil privilégié des Français. Un comportement d’achat qui pourrait également s’expliquer par le contexte et le calendrier spécifique de ces soldes d’été 2020 avec des achats plus nomades puisque depuis le lieu de vacances.


Quant au lancement des soldes en pleine période des vacances scolaires et juste après le pont du 14 juillet, il est encore un peu tôt pour juger de son efficacité : les commerces traditionnels verront-ils leur affluence augmenter ?


Le passage à 4 semaines pourra-t-il booster le commerce en ligne ? Rendez-vous dans un mois pour faire le point »

commente Rodolphe Oulmi, Directeur Général de Webloyalty.






Méthodologie

Le Webloyalty Panel est un panel d’e-marchands créé par Webloyalty. Il mesure l’évolution du volume des transactions de 37 e-marchands parmi les leaders du e-commerce en France. Les e-marchands du Webloyalty Panel évoluent dans les secteurs de la billetterie, de l’équipement maison, de la mode et du voyage.