/

Transformation Numérique : la plupart des salariés craignent d’être dépassés

Un tiers des salariés français craint de perdre son emploi du fait de compétences dépassées.

Un chiffre qui grimpe paradoxalement à plus de 60% chez les plus jeunes...

LIRE L'ARTICLE


UiPath vient de dévoiler les résultats d’un sondage* effectué auprès 4 500 employés de bureau à travers le monde.

L’objectif de cette enquête : comprendre comment les employés de bureau pensent que la technologie modifie l’ensemble de leurs compétences, s’ils ont des opportunités pour se perfectionner ou se recycler, et comment les opportunités de formation impactent la satisfaction au travail et la perception de la sécurité de l’emploi.



La crainte du has been


De nombreux employés de bureau autour du monde craignent de perdre leur emploi parce que leurs compétences seraient dépassées ; aux États-Unis près de 54% ressentent cette peur.



Si en France seul 1/3 se sentent menacés, ce chiffre est particulièrement élevé chez les plus jeunes (18-23 ans) où près de 60% des répondants s’en inquiètent.

22% de l’ensemble des sondés ont plus particulièrement peur que leur poste se modernise ou dépasse leurs compétences; 21% ont peur d’être remplacés par un employé plus qualifié. 



La plupart des employés français (78%) se sentiraient plus en sécurité dans leur emploi si leur employeur leur offrait plus d’opportunités d’acquérir de nouvelles compétences.

Un sentiment qui décroit avec l’âge puisque 89% des 18-23 ans partagent ce sentiment contre 66% des plus de 56 ans…



Besoin de reconnaissance et d’évolution


80% des employés pensent également qu’ils seraient plus productifs s’ils acquéraient de nouvelles compétences.


En plus de générer de meilleurs résultats commerciaux, les employés qui reçoivent une formation professionnelle sont généralement plus enclins à conserver leur emploi ; 88% d’entre eux disent qu’ils seraient plus disposés à continuer à travailler dans une entreprise qui propose des opportunités de se recycler ou de se perfectionner.



En France, 57% des personnes interrogées pensent que leurs compétences sont sous-évaluées par leur employeur et 48% des sondés ont même pensé à quitter leur emploi parce que leurs compétences n’étaient plus valorisées.

90% des répondants français souhaitent aussi voir leur employeur leur offrir l’opportunité d’acquérir de nouvelles compétences et 90% d’améliorer leurs compétences actuelles.

Ils sont 54% à avoir déjà appris seul durant leur temps libre une nouvelle compétence utile dans leur vie professionnelle…



Les nouvelles technologies – entre peur et espoir


81% des employés pensent que lorsque les employeurs investissent dans les compétences numériques/technologiques de leurs employés, c’est toute l’entreprise qui s’améliore. 

Et pour cause, pour 78% des sondés les logiciels et la technologie jouent un rôle bien plus important dans leur travail qu’auparavant. 

53% des sondés pensent que certaines de leurs tâches quotidiennes et monotones pourraient être automatisées.

Ils reconnaissent que l’automatisation pourrait booster la productivité (53%), faire gagner du temps (73%) et permettre un meilleur équilibre entre la vie personnelle et professionnelle (27%).

75% des répondants sont intéressés par l’apprentissage automatique et l’intelligence artificielle (IA).

Ils sont même 71% à penser que ces compétences pourraient être un bénéfice pour leur carrière. 8% ont même déjà appris seuls l’Automatisation Robotisée des Processus (RPA) ; 12% le codage et 15% l’analyse de données. 



En revanche, 43% des répondants se sentent intimidés quand ils doivent apprendre à utiliser des nouvelles technologies.

Étonnamment, plus l’employé de bureau est jeune, plus il semble intimidé d’avoir à utiliser de nouvelles technologies.

62% des 18-23 ans disent être intimidés d’avoir à utiliser une nouvelle technologie, alors que seul 34% des plus 56 ans ressentent cette crainte…



« Aujourd’hui plus que jamais, les compétences numériques sont nécessaires.


Les employeurs doivent proposer à leurs employés de nouvelles initiatives de formation pour qu’ils puissent tirer le meilleur parti de la technologie comme l’automatisation, afin qu’ils soient plus productifs et plus satisfaits de leurs carrières. 58% des employés de bureau pensent qu’il y a plus d’opportunités pour eux à automatiser les tâches quotidiennes et monotones au travail. 


Les employeurs devraient offrir une formation au numérique dans le cadre des initiatives de développement de carrière, car il a été prouvé qu’elle améliore la rétention des salariés et la productivité des entreprises. »

note Tom Clancy, Senior Vice President UiPath Learning. 






*Sondage réalisé sur 4.500 employés de bureau aux États-Unis, au Royaume-Uni, en France, en Allemagne, en Inde et à Singapour, en Février et Mars 2020





Merci !
N'hésitez pas à vous abonner à la Newsletter hebdo pour ne rater aucune de nos prochaines news:... ou à nous suivre sur les réseaux :