Iligo vient publier une infographie sur l’attitude des Français vis-à-vis des Adblockers. L’engouement pour ces bloqueurs de pub sur le web est tel qu’on estime qu’il pourrait faire perdre 41 milliards de dollars au secteur publicitaire en 2016 …

 

Le phénomène des bloqueurs de publicité prend de plus en plus d’ampleur sur le web au point d’inquiéter fortement les professionnels du secteur.

Certains, comme Criteo, préfèrent payer les éditeurs d’adblocking pour contourner le problème, d’autres, comme Yahoo, font le choix de limiter leurs services si l’internaute utilise ces logiciels qui mettent en péril leur principale source de revenus…

Quoiqu’il en soit, les adblockers ont pris une telle importance que même l’IAB a reconnu dernièrement avoir mal anticipé le phénomène et incite désormais les acteurs de la pub à sérieusement réfléchir à mettre place des solutions viables face à ce problème.

Alors que 54 millions de personnes avaient recours à une extension pour navigateur de type AdBlock en 2013, elles seraient aujourd’hui 198 millions selon une étude menée récemment par PageFair – une société luttant contre les bloqueurs – et Adobe.

Selon cette étude, les outils de type AdBlock gagnent aussi du terrain sur le mobile et la vidéo, et menacent donc les perspectives de monétisation des médias sur ces canaux également.

 

evolution-blocage-pub

 

Les auteurs de l’étude vont même jusqu’à estimer le manque à gagner mondial en 2015 à 21,8 milliards de dollars – et cela pourrait doubler l’an prochain. Sans les AdBlock, le marché mondial de la pub en ligne passerait, grosso modo, de 70 à 100 milliards de dollars.

En France, une vidéo sur trois vue par un internaute ne générerait aucun revenu, car la publicité y serait bloquée. En Allemagne, ce sont même presque 2/3 des vidéos qui sont concernées.

 

Les Français face aux adblockers

Dans ce contexte, iligo a mené une étude sur l’usage des adblokers en France pour déterminer les avantages et les inconvénients que les internautes français trouvent à ces applications.

Les faits à retenir :

– Le principal atout de cet outil est de ne pas être dérangé durant la navigation pour 67% des Français.
– A contrario, 31% des Français sont embêtés par le fait de bloquer toutes les publicités sans avoir le choix.

 

 

francais-et-adblock

 

1 comment

Comments are closed.

# à lire aussi...

IA et Marketing: Retour sur un duo plein d’avenir

50000 tweets et retweets ont été analysés pour mieux comprendre comment les…

[Infographie] Les chiffres du marketing mobile

La Mobile Marketing Association France vient de publier les résultats de son…

L’authenticité, nouveau graal du marketeur

Dans un contexte où les consommateurs sont de plus en plus sollicités…

Sécurité et numérique : à quoi s’attendre dans les prochains mois ?

Le dernier rapport de Dashlane dévoile 6 prédictions pour le secteur de…