Il semble loin le temps où Twitter introduisait le hashtag sur sa plateforme pour faciliter les échanges autour d’un même sujet. Littéralement entré dans notre quotidien sur le web comme IRL (et par la même dans le dictionnaire), il semblait tout naturel que les marques se l’approprient dans leurs communications.

C’est chose faite, depuis plusieurs années maintenant, avec de nombreuses campagnes de pub gravitant autour d’un # pour générer le fameux buzz tant espéré des communicants.

Mais, phénomène plus récent, l’engouement des annonceurs pour le hashtag est en train de franchir un nouveau cap avec une explosion recensée du nombre de marques déposées comportant désormais un # en guise de particule de modernité…

 

Petite histoire du Hashtag

Si les premiers # font leur apparition dès le début des années 2000 sur des plateformes comme Flickr ou Delicious, c’est en 2006 qu’il prendra la forme (et l’impact) qu’on lui connaît aujourd’hui avec la naissance de Twitter qui fait de ce “mot-dièse” une fonctionnalité centrale de son réseau.

L’engouement autour de cette fonctionnalité est telle que toutes les plateformes sociales vont progressivement intégrer (avec plus ou moins de succès) le hashtag, de Facebook en 2013 à Instagram en passant même par le très pro LinkedIn plus récemment.

Durant ce laps de temps, les réseaux sociaux ont pris de plus en plus d’importance dans notre quotidien au point de devenir des médias à part entière, des lieux d’expression incontournables où les tendances et les opinions se forment, s’affichent et se répandent.

Et avec l’avènement de ce social media, le hashtag prend une nouvelle ampleur et quitte le vase clos du web pour se retrouver dans la “vraie vie” et dans la langue courante au point d’être intrônisé” dans le dictionnaire dès 2014.

Aujourd’hui un # bien pensé représente un moyen extrêmement populaire de stimuler l’intérêt et de faire réagir face à n’importe quel événement, produit ou service.

Les marques l’ont bien compris et ont rapidement fait du hashtag un de leurs nouveaux outils marketing de prédilection…

 

Du hashtag et des marques

Selon une étude menée par Thomson Reuters CompuMark, en 2010 (soit 4 ans après le lancement de Twitter) seulement sept entreprises avaient formulé des demandes de dépôt de hashtags spécifiques. Parmi celles-ci, seules cinq avaient été accordées.

Depuis, la pratique du dépôt de hashtag a littéralement explosé. Alors que 2 989 demandes de dépôts de marques représentées par des hashtags avaient été faites entre 2010 et 2015, près de la moitié (1 398 demandes) des demandes ont été réalisées sur la seule année 2016.

 

Les entreprises enregistrent plus de dépôts de hashtags qu’auparavant (…) L’augmentation des demandes indique que les marques voient un intérêt dans le processus de dépôt de leurs marques non seulement sur les réseaux sociaux mais également pour se protéger contre toutes les utilisations abusives et atténuer les risques associés“.

– explique Rob Davey, directeur senior de Global Services, CompuMark

 

La France sur le podium du Hashtag

En France, si l’engouement pour l’utilisation du hashtag a été plus tardif qu’aux Etats-Unis, les entreprises se sont bien rattrapées depuis avec un nombre de dépôts de marques multiplié par 2.3 en seulement 4 ans.

Si bien que l’hexagone figure désormais sur la 3ème place du podium en la matière juste derrière le Brésil.

Selon une étude réalisée par Manageo, ce sont pas moins de 125 marques contenant un hashtag qui ont ainsi été déposées en 2017 en France, soit 30% d’augmentation par rapport à l’année précédente.

Et preuve que la tendance dépasse les frontière du web, à peine plus d’un quart dispose d’un site web ou d’une réelle présence sur les réseaux sociaux !

 

 

 

 

 

# à lire aussi...

Vers une régulation des GAFA ?

La Commission fédérale du commerce américain vient d’annoncer l’ouverture d’une enquête spécifique…

Les entreprises qui attirent le plus les Millennials

Une étude de l’institut YouGov dresse la liste des 10 entreprises pour…

Maturité digitale : Les forces et faiblesses de la France

Formation, infrastructures, politique, data, innovations… Une étude du BCG pointe les forces…

Quelle place pour le DirCom aujourd’hui ?

Si la communication tient une place de plus en plus importante au…

Les chiffres du e-commerce au 1er trimestre

La Fevad a présenté aujourd’hui les résultats des ventes sur internet pour…

L’influence en B2B : une affaire de gourou?

Le recours aux influenceurs fait désormais partie intégrante de la stratégie marketing des marques,…