Les consommateurs de la génération Y et Z (nés entre 1980 et 2005) sont en passe de devenir la cible ayant le plus fort pouvoir d’achat et concentrent donc désormais toute l’attention des marques.

Ayant grandi avec le digital, on leur prête souvent des comportements de consommation très éloignés de ceux de leurs aînés. Mais, d’après une récente étude, digital natives ne veut pas forcément dire digital only... 

 

 

Selon les dernières estimations, 40% de la population mondiale appartient désormais à la génération Y; en France, ce pourcentage est d’environ 19%.

En raison du poids que les millennials acquièrent en tant que consommateurs, Tiendeo.fr a souhaité analyser certaines des tendances liées à cette génération, dans le but d’aider les marques à mieux comprendre leurs habitudes de consommation.

Avec un âge minimum de 25 ans, la génération des millennials est pleinement intégrée au marché de la consommation et a commencé à donner naissance à ce que sera la prochaine génération de consommateurs: les « centennials » ou la génération Z.

Pour cette raison, de plus en plus d’enseignes se concentrent sur les consommateurs nés entre 1980 et le milieu des années 1990, avec deux objectifs principaux: adapter leurs stratégies à l’acquisition et à la rétention des acheteurs de cette génération, et commencer à établir les bases des actions qui attireront la génération Z dans la prochaine décennie.

 

L’expérience du magasin physique sans quitter l’environnement numérique

Les magasins physiques continuent de conserver leur attrait pour les millennials. La dernière édition de l’Observatoire de la Consommation Cetelem révèle que 57% maintiennent le canal physique comme source d’achat.

Cependant, 56% cherchent des informations sur les prix et les produits avec leurs smartphones lorsqu’ils se trouvent dans un établissement, ce qui révèle la grande influence des nouvelles technologies sur le quotidien de la génération Y.

Tiendeo.fr révèle que 6 millénaires sur 10 utilisent des outils en ligne pour géolocaliser les offres afin de planifier leurs achats. Cependant, 82% achèvent le processus d’achat dans un magasin physique.

L’immédiateté de l’accès que les magasins accordent au produit final est leur principale force : 82% des millennials veulent toucher les produits avant de les acheter.

 

Les millennials sont les plus disposés à changer de marque en fonction du prix

En dépit de l’image frivole que de nombreux secteurs de la société associent à la génération Y, la génération du millénaire est attentive à sa consommation et méticuleuse lorsqu’elle recherche les meilleures offres.

Selon Tiendeo.fr, les millennials maintiendraient un niveau d’infidélité vis-à-vis des marques similaires à celui de leurs parents.

De plus, la génération Y est la plus disposée à abandonner sa marque préférée si elle trouve un meilleur prix: 72% des millennials sont influencés par les promotions et les offres existantes, ce qui affecte leurs préférences en matière de marque.

 

Les « Centennials », la prochaine génération…

Cependant, toutes les clés de la génération Y ne résident pas dans les Millennials. Leur comportement d’achat est aussi influencé par la génération qui leur succédera: les centennials, nés à partir de la fin des années 90.

Bien qu’ils ne soient pas encore les principaux décideurs en matière d’achats domestiques, les données de Retail Dive soulignent qu’ils dépensent déjà 143 milliards de dollars par an.

En outre, le magasin physique ne mourra pas avec la génération Y. Au dernier trimestre de 2018, 95% des centennials ont effectué au moins une visite dans un centre commercial, contre 75% des millennials et 55% des membres de la génération X.

 

Un profil de consommateur très exigeant

Tiendeo révèle que 7 centennials sur 10 changent de marque s’ils le jugent nécessaire.

À l’instar de leurs prédécesseurs, les offres et les promotions jouent un rôle important dans leur décision d’achat: la moitié des centennials prennent connaissance des remises et des possibilités d’opter pour une marque ou une autre.

Très influencée par l’innovation, la génération des années 2000 n’est pas sensible à l’historique ou au savoir-faire que les marques mettent en avant dans leur argumentaire de vente.

Constamment en recherche des dernières nouveautés, c’est ce critère qui prime dans la décision et l’acte d’achat. Les marques n’ont pas le droit à l’erreur avec ce profil de consommateur très exigeant.

A la moindre déception, les centennials n’hésitent pas à changer pour se diriger vers la concurrence.

On constate donc que chaque génération est plus susceptible que les précédentes de changer de marque lorsqu’une meilleure offre est trouvée.

Nous sommes confrontés à des profils de consommateurs qui se déplacent dans les différents canaux en ligne et le font pendant tout le processus d’achat depuis différents appareils (principalement le smartphone).

Par conséquent, les détaillants doivent tenir compte de ce comportement et utiliser des outils marketing qui les aident à offrir à leurs nouveaux clients des informations pertinentes, au bon canal et au meilleur moment, afin d’influencer leurs décisions d’achat…

 

# à lire aussi...

[Infographie] Les évolutions du retail

Le secteur du retail a évolué très rapidement ces dernières années, et…

Quand Apple fait cavalier seul…

Ne dites plus GAFA, mais GAF… Depuis plusieurs mois, Apple prend en…

On a désormais plus peur des hackers que des cambrioleurs…

Signe des temps, une récente étude mondiale montre que la cybercriminalité est…