Si le marketing d’influence est le buzzword du moment, que pensent réellement les professionnels du phénomène des influenceurs, de son impact et de ses éventuelles dérives ?

 

Comment les marketeurs appréhendent-ils le développement grandissant de ce que l’on nomme désormais l'”influence marketing” ?

Qui sont leurs influenceurs et qu’attendent-ils d’eux ? Youtubeurs, Instagrameurs et Twittos concurrencent-ils vraiment les journalistes ?

Pourquoi les marketeurs continuent-ils à investir ? Avec quels indicateurs mesurent-ils le succès d’une campagne d’influence ?

Le ROI est-il si important ? BtoB et BtoC ont-ils les mêmes problématiques ? La notion d’influence s’est-elle déplacée ?

 

Réponse(s) à toutes ces questions dans cette étude inédite réalisée par Cision sur la vision que portent les professionnels sur l’influence marketing.

 

L’influence vue par les marketeurs : les 6 points à retenir

 

#1 – Les professionnels du marketing et de la communication considèrent à 84% le marketing d’influence comme une nouvelle forme de publicité et 64% estiment que la notion d’influence a été galvaudée avec l’arrivée des réseaux sociaux. Ils prévoient une lassitude des consommateurs face aux campagnes sponsorisées relayées pas les influenceurs.

 

Pour autant, 74% souhaiteraient investir plus de budget dans l’influence de leur marque:

 

#2 Engagement, confiance et visibilité sont les 3 objectifs principaux des campagnes de marketing d’influence. La génération de leads arrive loin derrière.

 

#3 Le profil idéal de l’influenceur reste le journaliste pour 37,4% des répondants, devant les nouveaux influenceurs des réseaux sociaux à 31,6% (Instagram, Twitter, YouTube). Dans le BtoB, les professionnels sont 41,6% à positionner les journalistes comme meilleurs influenceurs pour leur marque.

 

#4L’engagement de sa communauté et l’expertise sur un sujet donné sont les principales qualités d’un influenceur recherchées par les marketeurs. La création de contenu n’arrive pas dans le Top 3.



 

#5 – L’influence se mesure principalement sur les réseaux sociaux, les indicateurs les plus utilisés étant le nombre de partage (93%), le reach (87%) et le nombre d’abonnés gagnés (86%). Seul le trafic web (93%) dépasse le cadre des réseaux sociaux.

 

#6 – Pour la grande majorité des entreprises (72%), l’influence est gérée en interne. Mais l’agence de Relations Presse reste un interlocuteur privilégié pour les questions d’influence (33%).

 

 

 

Tous les résultats en infographie


 

 


Méthodologie

Le sondage a été mené du 23 au 30 Octobre 2018 à travers un questionnaire Web. 175 réponses de responsables Marketing et Communication ont été recueillies.

Au niveau de la répartition par secteur : 46% en BtoB / 54% en BtoC.

Taille des sociétés : 31% moins de 10 salariés /  32% entre 10 et 100 salariés /  14% entre 100 et 500 salariés / 22% plus de 500 salariés

 

 

# à lire aussi...

B2B: Les réseaux sociaux influencent de plus en plus les ventes

Le monde professionnel semble lui aussi céder aux sirènes du Social Selling…

Génération Z : influençables mais pas dupes…

Selon une étude Adobe réalisée en France, la génération Z est la…

Les magasins doivent-ils devenir Instagrammables ?

À l’occasion du SIEC 2019, le Salon du retail et de l’immobilier…

E-commerce: Quelles marques font le buzz et pourquoi?

Alors que retailers traditionnels et pure players du e-commerce s’affrontent pour capter…