French Days : une édition mitigée malgré l’engouement autour du Made in France

Les French Days ont connu une chute de 30% par rapport à l'édition 2020 alors même que l'engouement pour le made in France est au plus haut...


Le Webloyalty Panel, qui regroupe plus de 37 sites de e-commerce parmi les leaders français, dresse un bilan mitigé des French Days 2021, qui enregistre une décroissance de 31% de commandes en ligne par rapport à 2020.

Une édition 2021 en demi-teinte qui ne dément toutefois pas l’attrait du « Made in France » pour les Français, comme le démontre une étude* Toluna pour Webloyalty qui en dévoile les résultats aujourd’hui…


2021 est loin d’être un bon crû pour les French Days


Les French Days sont devenus un rendez-vous important pour les Français de même que pour le secteur du commerce.

Au vu du contexte sanitaire, cette édition 2021 est assurément particulière, comme l’atteste les chiffres du Webloyalty Panel. Comparée à l’année dernière, les French Days enregistrent une baisse de 31% du volume global de commandes.

Côté panier, le secteur de la maison réalise une baisse de 32% et la mode enregistre -27% par rapport à 2020.

En revanche, nuançons ce constat. En effet, le Webloyalty Panel observe qu’en comparaison à la semaine précédente**, l’opération commerciale des French Days ont permis une hausse de 24% des achats sur Internet, avec des croissances respectives de 18% et 42% pour les secteurs de la maison et de la mode.

La moitié des commandes se font désormais via mobile

En constante évolution les années précédentes, le m-commerce poursuit sa croissance cette année : les commandes en ligne passées pendant cette édition via ce support ont atteint 50%, soit 11 points de plus qu’en 2020 (39%).

Un record et une première de l’histoire du Webloyalty Panel…




L’engouement pour le Made in France se confirme


Afin de mieux comprendre la perception du « Made in France » pour les Français, une étude menée par Toluna pour Webloyalty décrypte leurs habitudes de consommation et analyse les ressorts qui poussent les consommateurs à acheter local.

Ainsi, 67% des sondés déclarent prévoir d’effectuer un ou plusieurs achats d’articles « Made in France » sur Internet au cours de l’année 2021.

Un engouement qui se confirme également sur le facteur prix : 63% des répondants se disent prêts à payer plus cher pour un article « Made in France ».



Enfin, l’étude Toluna pour Webloylaty s’est intéressée à savoir comment les consommateurs parviennent-ils à s’assurer qu’un produit est bien « Made in France » ?

A cette question essentielle, il apparait qu’ils font principalement confiance aux « caractéristiques affichées sur le produit » (52% des réponses) et aux « appellations d’origine contrôlées et labels comme Origine France garantie » (51% des réponses).

Un résultat riche d’enseignements pour les marques commercialisant des produits Français, l’information au consommateur est l’une des clés du succès…








*Etude « Les Français et le Made in France », menée par Toluna en février 2021 en partenariat avec Webloyalty auprès d’un échantillon représentatif de la population française de 1 151 répondants âgés de 18 ans et plus a pour vocation d’établir un état des lieux des nouvelles habitudes de consommation des Français.

** du 27 mai au 1 juin inclus vs semaine précédente du 19 au 25 mai 2021 inclus.